Accueil > Sections locales > Ouest > CHSCT

Compte-rendu du CHSCT-SS DIRO DU 17 AVRIL 2018

lundi 14 mai 2018

CHSCT-SS / DIRO DU 17 AVRIL 2018

CELA FAIT 10 ANS !

Cela pourrait être l’anaphore de cette réunion.

Les CHSCT-SS se suivent, les déclarations des représentants du personnel aussi …

La Direction prendra-t-elle enfin la mesure du mal être de nombreux agents ? Aurons-nous, un jour, un CHSCT-SS plus serein ?

En relisant le compte rendu du CHSCT-SS exceptionnel, organisé en novembre dernier, relatif « aux évolutions de l’organisation de la DIRO », et en lisant celui-ci, vous pourrez en douter.

Cela fait 10 ans que les représentants du personnel, les médecins de prévention, ne cessent de répéter la difficulté de travailler dans une ambiance délétère, sans consignes ni objectifs clairs, sans feuille de route rationnelle. Le seul cadre officiel, nous dit-on : « Les documents, les orientations du PDG ». Cependant : « Différents scénarios sont étudiés », voire « testés », nous dit-on également. Que oui ! Ne sommes-nous donc que des pions que l’on déplace au gré du vent du jour ? « Il ne faut pas écouter les rumeurs », nous dit-on. Que oui, mais est-ce bien une rumeur, lorsque l’information est annoncée par un Directeur de service ?

Il n’y a plus de mutation forcée, mais tout ne cesse de changer. Les collègues sont certes présents mais ne travaillent plus dans la même équipe, les outils ne cessent d’être modifiés, l’encadrement de proximité disparaît.

La liste n’est malheureusement pas exhaustive : « Le définitif, ça dure ce que ça dure ».

Cela fait 10 ans que les partenaires sociaux, et que des médecins, alertent, de plus en plus, sur l’importance de la notion de communauté dans le travail, et d’un véritable lien avec un encadrement responsable.

Nous vivons « l’en-même-temps-tisme » à la mode Météo-France : tout en reconnaissant que la situation est « inconfortable », la Direction s’entête dans une réorganisation, qu’elle seule désormais juge utile et cohérente.

Nous avons par conséquent refusé d’ergoter sur une n-ième organisation de la DIRO, qui ne tient toujours pas compte de l’AP2022, et qui sera, comme de fait, rapidement obsolète (cf déclaration).

Le CMIRO

La salle de prévision :

Nouvel épisode. Cela ne fait pas 10 ans, mais cela commence tout de même à dater. Une action globale est enfin proposée pour fin 2018, mais elle nécessite l’implication des agents (acoustique, éclairage, fauteuils …). Le CHSCT organise la visite du CMIRO cet automne, ce sera l’occasion de discuter avec les prévisionnistes, et de remettre à jour le document unique pour l’ensemble des services (document qui permet de suivre la mise en œuvre des évolutions des conditions de travail, y compris les risques psycho-sociaux).

Exercice incendie du 26 janvier 2018 :

Le retour n’est pas satisfaisant. Ces exercices ne sont pas des jeux. Ils impliquent la responsabilité de chacun, afin qu’aucun accident grave n’advienne lors d’une évacuation. Pédagogie, communication, formation, implication de l’encadrement : les pistes d’amélioration ne manquent pas !

MIR14

Cela fait plus de 10 ans qu’on en parle, et ça y est ! Une réunion de pré-chantier est prévue le 27 avril prochain. Les travaux d’aménagement débutent fin mai, pour une durée de 3 mois. Il est primordial que les 4 agents travaillent dans de bonnes conditions pendant ces travaux, à l’abri de la poussière, du bruit, et sans trop de soucis techniques, ou électriques !

LA ROCHE-SUR-YON

Une visite CHSCT est prévue le 14 mai, dans les nouveaux bureaux, à la DDTM (occasion pour y déposer un registre hygiène et sécurité !). Quitter l’aérodrome des Ajoncs pour le site de la DDTM de La Roche-sur-Yon permet de limiter l’isolement des agents vendéens. L’expérience montre toutefois la nécessité d’un suivi encore plus attentif de tous ces collègues restructurés et éloignés (lien hiérarchique étiré, parfois à l’extérieur de la région, logistique plus complexe, environnement de travail non météo,…).

CAEN-CHERBOURG

La lecture des comptes rendus des visites de ces sites (qui ont eu lieu à l’automne dernier) montre la grande inquiétude quant à la mutualisation des deux centres, à marche forcée, et les changements incessants qu’elle a engendrés, qu’elle engendre, et qu’elle engendrera. La nouvelle psychologue du travail prévoit de se déplacer rapidement en Basse-Normandie, afin d’y rencontrer les collègues qui le souhaitent.

DECLARATION INTERSYNDICALE

Lors de ce CHSCTSS du 17 avril 2018, l’administration nous demande d’approuver les comptes rendus des réunions des 3 octobre et 14 novembre 2017.

À chacune de ces instances, les représentants du personnel ont lu une déclaration qui alertait la direction sur les risques psycho-sociaux (RPS) croissants dans l’établissement, et plus précisément dans l’ouest.

Force est de constater que la direction n’écoute pas ou ne lit pas. Nous en sommes à nous demander quelle est la part de saccage volontaire de la part de la Direction Régionale. En effet, une nouvelle « réorganisation » est présentée à ce CHSCT, incohérente, inutile et insupportable ! D’ailleurs vos propos de ce matin nous le confirment.

Nous dénonçons et condamnons ce management calamiteux par la réorganisation - ou désorganisation - permanente, alors que certains collègues peinent à se remettre de la dernière salve, et que moult projets sont en gestation du côté de la DG et du ministère.

Cette réorganisation sans fin, anxiogène pour tous, contribue à accroître le mal-être et les RPS.

Nous réclamons un arrêt immédiat des restructurations des centres et des services et refusons de discuter de l’évolution à la DIRO présentée ce jour. 

Cette réunion s’est faite en présence de la psychologue du travail, Olivia Conflant (qui a pris ses fonctions en janvier 2018), et des médecins de prévention, MM Guinot et Sénéchal.

Solidaires Météo était représenté par Patrick Bonnet, Christine Lemoux, Hélène Poullain et Hervé Queffelec.

CHSCT SS : comité hygiène et sécurité et conditions de travail, spécial de service.

DDTM : direction départementale des territoires et de la mer.

AP2022 : Action Publique 2022.

Prochain CHSCT : 19 juin 2018


Pour télécharger cet article au format pdf : Enregistrer au format PDF - Partager : FB TW