Accueil > Sections locales > Nord > CHSCT

COMPTE RENDU DU CHSCT NORD du 15 novembre 2018

lundi 26 novembre 2018

Ont siégé pour Solidaires-météo : Dominique Barbette et Gérard Doligez

PRESENTATION DE LA PSYCHOLOGUE DU TRAVAIL :

Olivia Conflant, psychologue, était présente pour la première fois à cette réunion.

Elle a rappelé ses objectifs de travail :

- contribuer à une évaluation plus fine des RPS

- accompagner les acteurs dans le changement

Elle fait partie de l’équipe des préventeurs mais également à de nombreux groupes de travail.

Elle a en projet d’avoir 2 stagiaires l’année prochaine, un basé à Toulouse et un autre à St Mandé.

Un de ses mandats est la création d’un guide de méthodologie et techniques basé sur les principes de l’ergonomie pour les nouveaux logiciels (évaluation des besoins du groupe, attente, élaborer et standardisé pour diffusion). Il faut intégrer « l’homme » à la création d’un logiciel.

Ce guide s’appliquera à tous les projets.

Il est précisé que la psychologue clinicienne, arrivée en juin, basée à Toulouse, fait de l’accompagnement individuel et travaille un jour par semaine sur Toulouse.

Olivia Conflant remercie les agents présents lors de ses tournées dans les premiers centres météo de la DIRN des très bons échanges et de leurs présences même s’ils n’étaient pas de service.

Parlant de ses visite sur l’ensemble des sites des centres météo de France, elle indique que la DIRN a plus de problèmes par rapport aux autres sites. Expression d’inquiétudes quant au futur. Les équipes sont petites, les agents travaillent ensemble depuis longtemps. Un rapport d’immersion est prévu.

A la question sur le travail à distance, à savoir si elle a fait des recommandations, elle précise qu’elle participe dans ce cadre au groupe de travail et participe au CTAT. Le protocole pour les CSP est une priorité et sera élargi aux techniques ensuite. Plusieurs questions se posent quant aux périmètres du médico-social, des moyens techniques,…

PRESENTATION DE LA MEDECIN DE PREVENTION :

Le docteur Sangaré a commencé le 1er octobre 2018, temps partagé entre la DGAC et Météo France.

Elle est également médecin-pompier à mi-temps.

Elle sera présente le jeudi après-midi et le vendredi pour la DGAC et Météo France.

Un retard bien entendu important des visites demande une priorisation des visites médicales (retours de maladie ou accident, agents devant être vus tous les ans,…).

Une nouvelle organisation va être mise en place avec l’entretien infirmier. Celui-ci permettra de rencontrer les agents une fois sur deux et sur son rapport remis au médecin de prévention, ce dernier fera les préconisations nécessaires quant au suivi de l’agent.

Sur ce point, la psychologue fait remarquer qu’il y a une diversité de fonctionnement à tous niveaux très différents à Météo France et qu’un des objectifs est d’harmoniser les pratiques et les documents. Il faudra donc, dans ce cadre de l’entretien infirmier, avoir les mêmes supports pour tous.

Le médecin de prévention et la psychologue souhaitent participer dans la mesure du possible aux visites de site de la DIRN.

Solidaires Météo se félicite de l’arrivée du médecin de prévention, absent depuis près de 3 ans (cette absence a notamment engendré un retard dans les visites médicales, l’absence de rapports annuels des suivis et un manquement au sein du CSL)

ÉTUDE DES REGISTRES HYGIÈNE ET SÉCURITÉ

- Isolation des salles de réunion :

Plusieurs solutions sont apportées : changement de bureau pour le prochain agent muté, isolation des cloisons et utilisation de l’ancien bureau en back office.

Des casques seraient en prévision d’achat par la DSI. La psychologue fait remarquer que les casques doivent être adaptés pour les agents et qu’il y a de spécificités à prendre en compte pour les agents. Il n’est pas possible de généraliser. Elle va donc contacter la DSI dans ce sens.

Une nouvelle répartition des bureaux est prévue au CMIRN. Une attention particulière devra être faite pour des services qui ont besoin de confidentialité.

- mal-être à la MIR 80 :

Un agent a été recruté par Météo France avec deux contrats en CDD d’un an alors qu’à l’entretien préliminaire d’embauche, il était convenu d’un contrat de 3 ans, avec une possibilité d’un renouvellement de 3 ans,et au final une intégration. Cet agent a démissionné d’un poste CDI dans le privé.

Il a été reçu par la Direction et par la DRH à Toulouse, où différentes propositions lui ont été faites mais il exprime un mal-être important quant à sa situation actuelle.

Solidaires Météo se désole que Météo France ose employer des agents pour des CDD d’un an, créant ainsi des situations précaires. De plus la situation pourrait se compliquer car son collègue a obtenu une mobilité...

SUITE DES CHSCT PRECEDENTS

- amélioration de la pratique pour l’intervention des entreprises extérieures :
les consignes pour chaque site sont toujours attendues….

- Formation en webex sur la radio protection :

Il faut prévoir de faire des fiches par agent et noter les risques aux rayons ionisants.

Le médecin-prévention précise qu’il faut indiquer les niveaux ionisants pour chaque agent et l’infirmière demande d’en être informée pour indication sur la fiche médicale.

- poste de secrétariat Boulogne :
plus trop adapté aux nouvelles tâches de travail à distance, une visite est à prévoir.

- Suivi des situations de mal-être à EC et OBS :
une attention particulière devra être apportée avec AP2022 puisque les agents seront rattachés dans un avenir proche à des services toulousains.

- Escalier de la prévi :
le bon de commande est fait et les travaux sont prévus avant la fin de l’année.

- Remarque désobligeante d’un prévi du NE lors d’une conférence avec le pôle Champagne :
une enquête a été réalisée et depuis tout semble être rentré dans l’ordre

- Mat de Calais :
il faut indiquer une date d’action rapide pour évaluer la dangerosité et ensuite prévoir une action si nécessaire.
Il faut également rajouter l’étude pour le Mat de Méaulte aux actions 

- Retour de la formation Habilitation Electrique :
faire le point sur les évaluations. Des sentiments de manque seraient exprimés par les agents alors que les évaluations à chaud sont très correctes.

- « résistance au stress » :
un représentant CGT fait remarquer qu’il est choquant que cette compétence soit présente dans les fiches de poste pose question pour certains postes.

La psychologue précise qu’ils travaillent sur ce point actuellement. Elle indique que si l’agent est confronté à du stress, il faut des préventions secondaires pour augmenter leurs ressources. Mais l’expression effectivement n’est pas bien choisie !

LE GROUPE DUERP :

Le groupe ne s’est pas réuni une 3ème fois. Une relance va être faite sur ce point.

Une proposition de document a été faite et sera étudiée par les membres du CHSCT.

SUIVI DES RPS :

Présentation par le Président du CHSCT

Rappel de l’objectif de l’AP 2022. Pour la DIRN, objectif à 37 agents sur 118 actuellement, dont 13 postes de Météo Conseil.

La psychologue rappelle que A3ST est également là pour accompagner et pour trouver des solutions.

Un CSL devrait se tenir d’ici la fin de l’année..

Solidaires-météo est sceptique au vu du délai et de la difficulté de réunir les acteurs, notamment du domaine médico-social

Il est à ce moment du CHSCT demandé à DIRN/D de ne plus nommer les agents lors des « Réunions du Lundi » concernant les mutations, les demandes de reconversion, les entretiens Ariane, … ;

FONCTIONNEMENT RESEAU

Une revue de production est prévue le lendemain

Il y sera d’abord regardé les solutions pour pouvoir fonctionner jusque la fin de la VH sachant qu’un départ est fort probable au sein du groupe Littoral Nord, et que le pôle Champagne verra 2 de ses prévisionnistes reconvertis en TSI

Dans un 2ème temps seront abordés les 2ème et 3ème trimestres où l’on sait qu’au moins 3 départs à la retraite sont attendus (dont 2 à Littoral Nord) ce qui obligera à redispatcher les tâches et à réduite le nombre de vacations.

Solidaires-météo continue de dénoncer ce mode de fonctionnement forcé par le non remplacement des départs et la volonté de fermer les centres, et qui oblige à se réorganiser continuellement , ceci engendrant de l’anxiété pour le personnel tout en dégradant la qualité des productions

RÉORGANISATION ADMINISTRATIFS ET COMMERCE

Rappel par le Président du nouvel organigramme avec les différents CSP , Divisions et Directions.

La psychologue indique qu’elle participe au COMSAC créé suite au rapport de DYNACTION.

Pour Solidaires-météo il existe des incohérences sur les postes ouverts ou non en travail à distance ; par exemple, pour les ingénieurs commerciaux, ces postes ne le sont pas alors que leur fonction les amènent à se déplacer sur un secteur.

Le Président indique vers quoi on devrait se diriger :

La direction d’affectation est responsable pour la Santé et la Sécurité au travail (pour tout ce qui est organisation du travail notamment) ; néanmoins, pour les questions liées aux infrastructures il sera aussi rattaché au CHSCT local

Pour la médecine de prévention l’agent relève de la direction d’accueil (gestion locale des agents)

Mais si son cas doit être vu en CSL, il sera présidé par la direction d’affectation. Pour le médecin de prévention, faut-il la présence des 2 médecins de prévention des 2 sites (Accueil et Affectation) ?

Les représentants du personnel soulignent les complications que cela va engendrer puisque certaines problématiques sont imbriquées, faisant intervenir à la fois les services de rattachement et d’accueil (chose que reconnaît la direction !)

De plus, représentants du personnel au CHSCT pourront-ils siéger en local ou dans leurs CHSCT d’affectation ? Cela risque d’engendrer d’énormes difficultés pour remplir les sièges !

Réorganisation des bureaux au CMIRN :

On ne connaît pas encore le positionnement final des agents donc il est difficile de placer les agents. Il y a une demande pour une concertation avec les agents à ce sujet.

Des changements de bureaux ont déjà eu lieu en 2016.

La psychologue préconise de prendre le temps, d’analyser en amont ce qui diminuera les risques de devoir changer ensuite.

Le Président indique qu’il y aura le moins de changement possible. Une nouvelle salle de visio sera créée.

La psychologue rappelle qu’il y a tout d’abord le changement de fonctionnement avec le travail à distance et qu’il faut tout d’abord voir l’humain avant de voir les projets techniques.

PROGRAMME DE PREVENTION 2019

Pas forcément évident à élaborer car il existe déjà le suivi des actions ; il faut essayer de se placer au niveau du dessus et ne par être redondant, mais néanmoins il ne faut pas être trop vague

Il a été bâti cette année à partir des remarques et des recommandations faites par l’ISST suite à sa visite des sites de la DIRN.

Les représentants du personnel notent qu’il manque à ce stade les données de priorité et de coûts estimés, et qu’il sera très difficile voire impossible de finaliser ce programme sur 2019.

ARBRE DES CAUSES RELATIF A UN ACCIDENT DE TRAJET

Rappel des procédures en cas d’accident : ne pas transporter les agents.

Dans le cas présenté, il faut faire appel dans la mesure du possible à un proche de venir le chercher, ce qui dégagera la responsabilité de l’employeur.

Il y a également la possibilité de faire le 15 et d’évaluer le risque avec eux pour le transport ou non de l’agent.

Il faut également rappeler que l’agent ne choisit pas son lieu d’hospitalisation.

POINTS DIVERS

Risque de chute de plein pied en salle de réunion :

De nombreux câbles traînent au sol. Il faudra prévoir de mettre des caches pour les câbles transversaux.

Visites de sites :

Il faudrait bloquer les dates en début d’année pour pouvoir respecter le calendrier des visites de site.

Formation membres CHSCT

Prévue les 22 et 23 novembre 2018.
En attente des inscriptions....

PROCHAIN CHSCT NORD :

Le 1er Mars 2019, repli le 15 Mars 2019


Pour télécharger cet article au format pdf : Enregistrer au format PDF - Partager : FB TW