Accueil > Sections locales > Ouest > CHSCT

COMPTE RENDU DU CHSCT SS DIRO DU 26 MARS 2019

La réalité dépasse l’affliction

mercredi 3 avril 2019

COMPTE RENDU DU CHSCT SS DIRO DU 26 MARS 2019

La réalité dépasse l’affliction
Nous faisons encore le constat que les désorganisations n’ont qu’un seul but , gagner en efficience au mépris des conditions de travail.

Bilan de la médecine préventive :

Les Docteurs Guinot (36 agents) et Sénéchal (127 agents) sont présents pour présenter leur bilan.

Dans le rapport des Pays de Loire, il est fait mention de 3 cas de RPS. A suivre donc

Pour la Bretagne , rien ...

Les médecins de Caen et de Cherbourg sont absents, et les bilans non reçus (comme d’habitude, quasiment). Il faudra vérifier que les conventions ne dérogent pas au décret de 1982, qui définit la médecine de prévention dans la fonction publique.

Informations sur la réorganisation :

Les nouveaux Centres de Service Partagé (CSP) occupent une grande partie du débat.
La première vague a eu lieu au 01 Janvier 2019.

Les agents mutés dans ces nouveaux services connaissent une surcharge de travail liée mathématiquement à une baisse des effectifs. Des outils ne sont toujours pas opérationnels alors que cela fait bientôt trois mois que ces CSP sont mis en place ! La réorganisation non préparée génère des tensions, des surcharges de travail, des conflits de priorité dans les tâches, un sentiment de ‘qualité empêchée’ donc des conflits de valeurs, qui sont à l’origine des souffrances pour les agents.

Les formations sur ces changements sont souvent insuffisantes.

Les représentants du personnel veulent rappeler, à toutes et tous, que derrière ces CSP encore bancals, travaillent des agents qui font de leur mieux, et ne sont en rien responsables des défauts de cette organisation, de sa mise en place en urgence, et non préparée. Tout problème rencontré est à faire remonter auprès de la direction générale, et non auprès d’un collègue, en particulier. Des collègues, travaillant dans ces nouveaux centres à distance, ont déjà été restructurés, et subissent, une fois de plus les conséquences de cette perpétuelle réorganisation.

Nous demandons à ce que toutes les mesures visant à supprimer les Risques Psychosociaux soient prises pour ces agents.

Dans le même temps, les collègues ‘usagers’ de ces CSP administratifs essuient aussi des difficultés à utiliser ces services et des retards sont signalés notamment dans le paiement des missions, non imputables aux agents administratifs impactés.

Une information claire sur les délais et les procédures doit leur être fournie au plus vite.

Il nous est promis une mise à jour du site « oweb » avec les différents liens, pour faciliter les démarches (NDLR : fait le 28/3).

D’autres collègues administratifs sont réorganisés dans le pôle CSP/RH au 1 er avril, espérons que toutes les formations, outils et procédures précèdent ce changement.

Les médecins de préventions demandent à avoir les nouvelles fiches de poste.

Nouveauté : un CSP de prévention.

La lettre de mission, qui nous est présentée en séance ne rassure guère. Nous exprimons notre inquiétude sur l’éventuelle disparition d’un assistant de prévention (AP) de proximité ; proximité très importante pour le lien avec les agents, la connaissance des sites, l’organisation des services. Les mises en place de CSP se suivent … et se ressemblent ? Derrière les termes de « mutualisation », et d’« efficacité », ne se cache-t-il pas, en vérité, la suppression de postes, l’improvisation, la perte de sens ?

La médecine de prévention s’inquiète également. Les Inspecteurs de la Santé et de la Sécurité au Travail ont pointé le manque de moyens, à Météo-France, en matière de prévention, or, la réponse pourrait ressembler à une suppression de ces dits moyens. Mais, ne crions pas au loup, le groupe de travail n’a pas encore rendu ses conclusions...

Nous, représentants du personnel au CHSCTSS Ouest demandons clairement à ce qu’un AP de proximité soit maintenu, et que le niveau actuel d’offres de formation sur les problématiques Hygiène et sécurité soit également pérennisé.

Nous aurions souhaité que cette demande soit partagée par tous les membres du CHSCTSS Ouest.

Présentation du calendrier des nouvelles réorganisations :

Et oui, cela n’en finit pas. Ce que nous rappelons, une fois de plus !

Cette longue litanie des dates de réorganisation pour tous les services nous a été présentée. Et la direction évite de parler des conséquences en terme humain mais il est souligné que cela se fait sans licenciement.

Nous soulignons que, par exemple, pour la prévision, le ratio des postes est de 1/4, c’est à dire pour 40 postes environ actuels, il en resterait entre 10 et 13… Pudiquement, il serait toléré un surnombre... La direction confirme ‘C’est la donne qu’on a’. Sauf que ce n’est pas un jeu, il y a de l’humain derrière, de la mise en concurrence mathématique pour rester sur un poste métier, générant beaucoup d’anxiété, sans doûte des injustices et finalement, beaucoup de souffrance. Mais… « il n’y a pas de licenciement … » (dixit la Direction)…

La direction omet aussi d’évoquer les réorganisations des services qui s’opèrent avant ces échéances et qui s’enchaînent désormais à un rythme saisonnier pour les centres Météo et services de Prévi Conseil, au rythme des automatisations orchestrées par cette même direction qui vident alors les postes de leur travail.

Sans véritable concertation, parfois en culpabilisant les agents eux-même, les rythmes et le périmètre de travail ne cessent de changer, générant un besoin constant d’adaptation et par ce fait un accroissement de la charge mentale de ces collègues. Nous évoquons le manque de qualité même de ces productions automatiques, le débat n’est pas là pour notre direction, ignorant l’impact que ‘la qualité empêchée’ génère sur la santé des agents impliqués et consciencieux.

A l’aide des conclusions du rapport STIMULUS, nous mettons le doigt sur l’incessante réorganisation, touchant encore et toujours les mêmes agents : les plus éloignés, travaillant dans les petits services, travaillant en prévision …. Aucun enseignement ne semble être retenu, on continue dans cette lancée, on continue à générer de la souffrance …

Comme pour la mise en place des CSP, le besoin de rentabilité prime avant les conséquences sur la santé des agents .

Rattachement de Bourges et de Tours :

Lors d’une rencontre téléphonée à l’initiative des organisations syndicales, les collègues des centres de Bourges et Tours ont exprimé leur sentiment de grande solitude, de manque d’information. Nous demandons à ce que des prévisionnistes puissent se rendre à Bourges, et à Tours, afin de rencontrer les agents. Et ce, malgré leur visite prochaine, en juin, et une rencontre téléphonique qui aura lieu en présence de DIRO/D et DIRIC/D (le 16/4).

Là aussi, des collègues ont déjà été restructurés, et là aussi, ils ont été malmenés.

Rappelons que ce changement de région de rattachement leur a été annoncé, rapidement, brutalement, en fin de séance d’une réunion, sans présentation, sans concertation.

Règlement intérieur :

Il est peu modifié. Le secrétaire du comité est choisi pour un an (alternance des représentants Solitaires-Météo / SNITM-FO). Les représentants en ont profité pour obtenir, enfin, un calendrier à l’année, afin d’éviter que ces réunions passent après « tout le reste » en raison d’agendas bien remplis, et pour faciliter la représentation des agents travaillant en service posté.

Actions mentionnées dans l’AMELIO national :

L’action traitant de l’acoustique de la salle prévi n’est toujours pas close. L’assistant de prévention rencontrera les agents.

Une formation défibrillateurs sera mise en place, à Rennes, sur deux journées distinctes, afin de pouvoir toucher le plus de monde possible. Cette formation ne sera pas obligatoire, et les agents SST pourront, s’ils le souhaitent, y participer (dans la mesure des places disponibles). Le Docteur Guinot a proposé cette formation à Nantes, et l’assistant de prévention en a fait une à Brest. De même, une formation guide et serre-file sera à nouveau programmée (site de Rennes).

L’action concernant l’actualisation du Document Unique, et principalement la cotation des Risques Psycho-Sociaux, est toujours en coure. A ce jour, seuls les RPS des services de prévision et de commerce sont référencés.

Le tableau des actions suite aux visites de sites est étudié. Peu de mise à jour depuis les dernières visites, qui datent pourtant.

Il nous est promis, notamment pour les bâtiments du CMIRO, une hiérarchisation des actions, afin d’une actualisation plus rapide, plus efficace. (entre autres : propreté de la cuisine, nettoyage de la salle prévi, …). En fait, bien que la visite du CMIRO soit relativement récente (sept 2018), elle est déjà caduque pour de nombreux bureaux des administratifs, ceux-ci ayant déménagé depuis, suite à la mise en place des CSP. Cependant, ces déménagements se sont faits en accord avec les agents, et le plus possible en suivant les préconisations de la médecine de prévention, concernant l’ergonomie desdits postes.

Un collègue en télétravail est arrivé au CMIR Ouest, deux autres vont arriver prochainement. Une personne contractuelle ‘via UGAP’ occupera un bureau également au 2 ième étage. Quid également de l’aménagement de ces postes.

A Brest, comme la visite du site ne peut se faire rapidement, il est demandé l’intervention du médecin de prévention, pour un avis sur l’ergonomie des différents postes de prévision, qui vont prochainement être modifiés.

Pour tous les sites, la nouvelle commande pour les prestations de ménage mentionnera la demande d’un grand ménage annuel, de type « nettoyage de printemps ».

Visites de sites en 2019 :

Radar de Noyal-Pontivy, MIR14, MIR29, radar de Plabennec, et CM29.

Prochains CHSCT SS : 2 juillet, repli 9. 8 octobre, repli le 15.

Représentants de Solidaires-Météo :

Lydia Torrente, Hélène Poullain, Stéphane Besnoist, Patrick Bonnet.


Pour télécharger cet article au format pdf : Enregistrer au format PDF - Partager : FB TW