Accueil > Sections locales > Nord > CTSS DIRN

CTP NORD DU 30 NOVEMBRE 2010

vendredi 15 avril 2011

Étaient présents :
En tant qu’expert : Sandrine Czepyga ;
Pour le Secrétariat : Catherine Byrtus ;
Représentants de l’Administration : Éric Barbay, Marc Besancenot, Patrick David, Roland Salengro, Jean Teillet ;
Pour les Organisations Syndicales (O.S.) : Philippe Contini, Sandrine Deville, Gérard Doligez, Gilles Guillemin (SPASMET- Solidaires), François Giroux, David Marchal (C.G.T.).

En points divers, l’Administration propose d’aborder :
a) la visite de la Cour des Comptes au CMIR ;
b) l’évolution des affaires juridiques concernant le contentieux radar-éolien.
Un représentant des O.S. demande l’ajout un point sur le projet de budget 2011.

Retour d’expérience sur « prévi en ligne » et « accueil-facturation » :

Didier Escartin est invité à présenter le bilan de l’expérience « Prévi en ligne » testée l’été passé, en juillet et août. Il s’agissait de répondre dans un délai d’une heure à une sollicitation de prévision météo (marine, plaine, montagne). La prestation était facturée 19 euros.
73 demandes ont effectivement abouti. 50 clients ont été perdus pour des demandes sur des zones non couvertes. Cela nous est présenté comme une vérification de la faisabilité technique de cette prestation. La gestion était cependant lourde car il n’y avait pas de paiement en ligne possible. La facture était envoyée sans accord validé (sans devis signé).
Ce produit est voué à terme à être généralisé à tous les centres faisant de la prévision conseil mais les conditions de l’expérience de l’été dernier n’ont pas permis de mesurer la charge de travail que cela pourrait induire et la rentabilité de la chose (qui sera, on peut en être sûr un futur critère)

Un point sur la Hotline Espace Pro est également présenté. Ce poste d’accueil est une aide pour le client à passer la commande (appel facturé 0,15 euro/mn).
Est-il normal de faire payer en plus le client par un appel surtaxé pour une aide à passer une commande ? (même si on nous répond qu’il s’agit de la surtaxe la plus faible du marché et que cela a malgré tout un effet de filtre sur les appels). La question déontologique reste posée…
Quelques informations sont données sur l’accueil DCC au CMIRN. Il gère les demandes commerciales pour les départements 02, 08, 51, 59 et 62. Deux agents travaillent sur ce poste (1 agent DCC + 1 agent CDM 59 pour 1 équivalent temps plein). Cela nécessite une forte implication au niveau de la production et l’utilisation d’un outil dédié). Une évolution est prévue vers un Centre de Relations Clients (C.R.C.) qui gèrerait les demandes pour la DIRNE et la DIRO, notamment pour l’Espace Pro.
Le risque d’une perte d’efficacité et de qualité est à nos yeux important par rapport au système actuel d’accueil au niveau de chaque centre.

Documents d’organisation :

Un représentant de la C.G.T. propose la lecture de la motion intersyndicale suivante :

[(Depuis plusieurs mois, les agents constatent qu’au quotidien la mise en place de la réorganisation et la réduction des moyens qui l’accompagne commencent déjà à avoir des effets néfastes : du point de vue technique (certaines formations refusées, recul de données d’observation fiables pour la prévision, retard dans la mise en place du plan de capitalisation des acquis de l’expérience demandes de mise en production incomplètes du fait de la centralisation de l’accueil CDM…), du point de vue du manque d’effectifs (organisation temporaire en mode dégradée au CDM 02 par exemple), du point de vue humain (flou sur les fonctions futures, sur les armements des centres, manque de communication…).

Le CTP/N souhaite donc alerter la Direction Générale de Météo-France et considère :
- que la réorganisation de Météo-France n’est pas réalisée avec les moyens nécessaires
- que cette réorganisation conduit à une dégradation du service rendu.)]

Les O.S. demandent que cette motion soit transmise à la Direction Générale. Elle est mise au vote : 5 pour (O.S.) / 5 contre (ADM) / 0 abstention.

Il n’y a pas de nouveau document d’organisation générale fourni par la Direction Générale depuis le dernier CTP/N et il n’y en aura probablement pas (d’après DIRN/D).

Pour ce qui est de la future division Commerce (C), 99 % du document présenté a été validé par le D.S.R. La division C en DIRN intègrera une partie de la fonction d’accueil du C.R.C. national. Il y aura un double accueil, qui gèrera les relations avec les clients et aura pour fonction de répondre aux questions des utilisateurs sur les services en ligne. Un second poste I.T. est prévu, dont la fonction sera de piloter l’accueil client et de participer à la division C.
Le document d’organisation générale du C.R.C. national reste à finaliser (Pascal Jouvenot, DIRCE).

Cela nous amène à poser 2 questions :
- a) L’I.C. de Reims reste-t-il à la DIRN ? D’après DIRN/D, il reste à la DIRN tant que la prévision pour la Marne reste à la DIRN. Au-delà, il devrait passer à la DIRNE.
- b) Un poste I.C., tout comme un poste Prévisionniste Amont, peut être tenu par un I.T ou bien un T.S. Or, pour le même poste, les statuts et les salaires sont différents. DIRN/D reconnaît que cela pose un problème. Il s’agit d’un poste d’ingénieur à la base. Il faudra songer à des responsabilités particulières ou à des valorisations de l’expérience et des compétences.
Dans le même ordre d’idées, S. Czepyga fait remarquer que la maîtrise d’œuvre des Techniciens de la D.I.M. les rapproche des I.T et que cela n’est pas valorisé.

Nous insistons sur le fait que le poste d’accueil ne devrait pas dépasser 50 % d’un équivalent temps plein pour un agent. En effet, d’une part, le bureau d’accueil est séparé du reste du service ; d’autre part, un agent doit pourvoir conserver sa polyvalence. DIRN/D confirme que le poste d’accueil ne doit pas devenir le standard de la DIRN.
Aucun effectif minimal n’est donné et l’armement reste flou.

L’Administration porte au vote ces documents d’organisations : 5 pour (ADM) / 5 contre (O.S.) / 0 abstention.

On passe à l’examen des documents d’organisation de la division ADM (RH, FI, LOG, SEC). Les spécificités de la DIRN sont :
- a) la constitution d’un pôle de secrétariat (SEC) attitré à la Direction ou à une division ;
- b) une Direction de la Logistique et des Contrats (LOG).
RH passera à terme de 3 postes à 2. FI pourrait passer de 4 postes à 2.

À terme, ADM doit gérer l’ensemble de la chaîne de passation des marchés. ADM/FI doit s’occuper de la partie Administrative. La partie Technique revient à la logistique de site (ADM/LOG), qui doit se mettre en place dès le début de l’année 2011 et monter en puissance progressivement (parallèlement à la nouvelle division OBS).
La répartition des tâches entre FI et LOG reste à définir pour la rédaction des marchés. Pour le moment, la D.I.M. possède l’expertise pour la partie Technique dans la rédaction des marchés. Il faudra donc organiser la transition vers ADM/LOG.

Pas de réponse claire sur l’avenir des secrétaires (D.G.A.C.) en C.D.M., comme à Reims et Boulogne, à savoir si elles seront intégrées au pôle de secrétariat ? Pour le moment, elles restent dans leurs centres. Elles pourraient éventuellement s’occuper du Data Rescue…
Nous faisons remarquer que l’effectif est déjà amputé d’une personne, et que pour l’avenir on peut se faire du soucis.

L’Administration porte au vote ces documents d’organisations : 5 pour (ADM) / 5 contre (O.S.) / 0 abstention.

On passe à l’examen des documents d’organisation des futurs C.M.T.
L’articulation entre un C.M.T. et la ou les stations sur le même territoire n’est pas définie. Le C.M.T. intègrera t-il les S.M. ?
À propos des autres tâches d’un agent en C.M.T., nous demandons qu’il soit précisé que « l’agent peut participer à des tâches de formation ou de communication interne ou externe ».
Ces documents ne sont pas proposés au vote, les C.M.T. ne devant pas se mettre en place avant 2012.

Le point suivant concerne l’examen des fiches de poste :

- PREVI/D ; des représentants des O.S. s’interrogent sur la pertinence de la suppression de l’intitulé « Résistance au stress » dans les aptitudes requises pour ce poste. Après discussion, l’assemblée est favorable à sa suppression. Nous apprendrons plus tard par Dominique Barbette que le CTP/N n’a aucun pouvoir pour modifier cette fiche de poste ;

Cette fiche est mise au vote : 5 pour (ADM) / 0 contre / 5 abstentions (O.S.).

- EC/D (Études Climatologiques/Directeur) ;
- EC/IE (Adjoint au Directeur, chargé des études). Il est responsable des études et conceptions pour l’ensemble de la DIR. Il pilote le processus Qualité « Concevoir et Développer ».
- EC/TSM.

Ces 3 fiches sont mises au vote : 5 pour (ADM) / 5 abstentions (O.S.) / 0 contre.

TROED pour 2011.

Nous nous étonnons qu’un second poste I.T. soit planifié en 2011 pour rejoindre l’équipe de Direction, sans qu’aucune fiche de poste ne soit établie ni que ses tâches ne soient clairement définies. Cela est mis en balance avec le fonctionnement d’autres services en tension, pour lesquels il y a du travail, sans que les effectifs suivent. Cela risque d’être plutôt mal vécu dans les services concernés.

La fonction de communication disparaît de la division Commerce (C). Un troisième poste I.P.E.F. semble prévu pour ces tâches, en liaison avec la gestion de la Qualité et à la communication institutionnelle.

nous constatons le non-renouvellement des personnels administratifs sous contrat. Le préavis de fin de contrat est de 3 mois et les personnels concernés ne sont pas encore prévenus (CDM 52).

[*De façon générale, nous déplorons l’absence de vision, de ligne directrice et la gestion systématique au cas par cas*]. On nous avait promis il y a longtemps avant la fin de l’année une vision à l’échance 2012, et maintenant on nous rétorque que cela n’est pas possible avec les connaissances actuelles de la future organisation ! Pourtant il ne paraît pas infaisable de bâtir différentes ébauches si des doutes subsistent et de les présenter aux agents… Et quel crédit donner à ce TROED2011 puisqu’il est maintenant monnaie courante de ne pas en tenir compte pour les armements réels, et d’enterriner les sous-effectifs les années suivantes ?

Le TROED 2011 est proposé au vote : 5 pour (ADM) / 5 contre (O.S.) / 0 abstention.

Les points divers sont abordés :

Le budget 2011 : on réduit la voilure pratiquement à tous les niveaux. 60 k-euros sont transférés de l’investissement au fonctionnement. Le plan de remplacement des véhicules est revu à la baisse. Un gros effort sera fait pour les crédits de formation « Prévi Amont et Conseil » liés à la réorganisation. Des travaux d’infrastructure sont prévus à Abbeville dans les années à venir (demandes de crédit) .

La visite de la Cour des Comptes à la DIRN : deux auditrices sont parties avec les dossiers des marchés sous le bras. Le dépouillement est en cours .

Les permis de construire (P.C.) à proximité des radars pour les projets éoliens : à moins de 10 km, les P.C. sont refusés (jurisprudence de la Cour d’Appel favorable à l’État) ; de 10 à 15 km d’un radar, les décisions vont en général dans le même sens, mais il faut soigner la forme des dossiers et manifester une forte motivation ; au-delà de 15 km, les décisions juridiques sont défavorables.

Les dates proposées pour les deux prochains CTP/N sont : le 29/3/2011 avec repli le 31/3/2011, puis le 16/6/2011 avec repli le 21/6/2011.


Pour télécharger cet article au format pdf : Enregistrer au format PDF - Partager : FB TW