Accueil > Sections locales > Sud-Ouest > CTSS DIRSO

CTPL/SO du 7 novembre 2006

lundi 27 novembre 2006

Pour le SPASMET, siégeaient en tant que représentant du personnel : Françoise Bosc, Frédéric Pluviaud, Frédéric Marin en tant que titulaires et Claude Pomares et Jean-Marc Petit en tant que suppléants SPASMET.

Ordre du jour :
- Suivi des décisions des précédents CTPL
- Bilan CHS 2006
- TROED/Bilans horaires/Primes informatiques/Postes fonctionnels
- Bilan formation 2006 et plan de formation 2007
- Prise en compte de la maintenance du radar de Toulouse par la MIR
- Expérimentation de chefs de centre météo air militaires
- Question diverses : délais de remboursement et montants des frais de mission.

A l’initiative du SPASMET une déclaration préliminaire Intersyndicale est lue à la Direction :
[(A l’occasion de ce CTP local Sud-Ouest, les représentants du personnel s’insurgent une nouvelle fois contre les méthodes de l’administration qui tendent à déshabiller les stations et centres départementaux. Par exemple, rien que depuis le début de l’année, on a réduit au minimum l’effectif du CDM 31 ; le CDM 87 a vu ses nuits supprimées et l’effectif qui va avec ; les adjoints des CDM 87 et 17 ont été supprimés. Tout l’effort de la réduction des effectifs prévue au contrat d’objectifs s’est déporté sur les stations et centres départementaux.

Les représentants du personnel tiennent à mettre en garde l’administration contre des pratiques qui vont à l’encontre de l’intérêt général du Service Public et d’une gestion saine des Ressources Humaines.
Les récents réorganisations, restructurations, redéploiements (une dénomination chassant l’autre), sont autant de sources d’exaspération et de lassitude ressenties, car souvent non expliqués, jamais discutés ni discutables, et toujours avec peu de considération vis-à-vis du travail des agents.
La dernière en date prend la forme d’une mascarade dont personne n’est vraiment dupe : l’expérimentation des chefs de station militaire, où les agents concernés n’ont même pas été consultés, les postes ouverts à la CAP seront fermés à la dernière minute, prenant ainsi tout Météo-France en otage. Si certains de ces postes n’ont pas été pourvus, c’est à cause des sous-effectifs chroniques de Météo-France que nous dénonçons depuis de nombreuses années.

Ces méthodes de management où des décisions sont prises sans aucune concertation préalable avec les organisations syndicales, ni les représentants du personnel, ni les intéressés eux-mêmes, ont pour effet de démotiver le personnel et générer un marasme généralisé, une ambiance dans laquelle les agents n’ont aucune certitude quant à leur devenir, et où même leur implication professionnelle se retourne au final contre eux.

Les représentants du personnel s’opposeront CTP après CTP à de telles pratiques, car elles vont à l’encontre de l’intérêt commun, elles dénaturent les missions de service public de l’établissement, et effectuent un véritable travail de sape chez le personnel.)]


Suivi des précédents CTP

Concernant le point sur le suivi du déménagement du CDM31 à Blagnac :
La DRH attend les résultats de la CAP d’automne pour aller recueillir les attentes des agents du CDM31. Tous les postes du futur CDM31 à Blagnac seront ouverts à la CAP du printemps 2007. En fonction des affectations des formations seront organisées avant la prise de poste.
La DRH a répondu défavorablement à toutes les demandes du personnel concernant une possible indemnisation (mutation, délocalisation etc…).

Concernant le point sur la formation l’ACMO :
L’agent nouvellement affectés n’a pas pu prendre ses fonctions en raison d’une maladie, donc il n’a pas pu se former.


TROED

Aucune nouveauté n’a été présentée. Les propositions de la DIRSO sont déjà parvenues à DRH avant le CTP, aucun vote n’a eu lieu.

A la demande du SPASMET, Le poste d’administratif du CDM64 (inoccupé actuellement) n’est pas supprimé du TROED, mais encore faut-il qu’il soit ouvert en CAP, ce qui n’est pas le cas. La présence d’un attaché de clientèle dans un CDM peut permettre de conserver ce type de poste. D’ailleurs, contrairement aux arguments évoqués au CTP de juin 2006, le poste d’attaché de clientèle à Limoges ne paraît plus aussi indispensable au nouveau Directeur, la piste paloise est envisageable.

Un IPC a été affecté à Bordeaux récemment en remplacement anticipé du Chef du Bureau d’Etudes actuel. N’ayant vu aucune décision sur son rôle, son domaine d’activité et son titre, nous avons demandé qu’une information soit faite pour éclaircir sa position, notamment vis à vis du personnel de Bordeaux qui ne le connaît pas forcément.
A la question « Remplacera-t-il le Chef du Bureau d’Etudes à son départ en retraite ? », le Directeur a répondu clairement « Non ». Il présentera lors d’un prochain CTP un projet de réorganisation/fusion du Bureau d’Etudes et de la Division Climatologie, la nouvelle entité sera dirigée par l’un des IT en poste.

Primes informatiques :
Les 3 primes d’analyste disponibles à Bordeaux ne sont pas attribuées. Il est vrai que cette qualification est difficile à obtenir, et son montant tel qu’il compense tout juste la rétrogradation au taux normal d’ITS pour les agents l’ayant obtenue.

Bilans horaires :
CDM 47 : la valeur des heures de bureau comptabilisées est telle qu’il semble qu’y soient inclues les activités sociales et syndicales de ses agents.

Bordeaux Prévi aéro : le bilan fortement négatif est du au sur-armement du poste. Celui-ci est du à un projet de création d’un poste de prévision marine tel qu’il existe dans les DIR côtières mais jamais réalisé. Le nouveau directeur semble découvrir ce sujet.

Des activités non négligeables se sont ajoutées dans les CDM : suivi de la démarche qualité, maintenance de 1er degré des stations automatiques avec 4 visites par an pour les RADOME, rédaction des compte rendus. Tout ceci commence à peser sur les bilans.


Bilan CHS

Le dernier CHS ayant été boycotté par les Organisation syndicales, le prochain aura lieu après le CTP.
Le secrétaire a présenté le bilan des actions prévues, qui ont été réalisées à 70 %

Deux problèmes déjà anciens restent non régélés dans la DIRSO

1) Absence d’ACMO
Bien qu’un agent ait été nommé depuis cet été il n’a toujours pas pris ses fonction. Si cette situation perdure, il est prévu de faire un appel à candidature dans toute la DIRSO

2) Médiation DCC

Bien que décidée officiellement en CHS la médiation n’a toujours pas eu lieu. La dir semble estimer que la situation s’est déjà améliorée (cet avis n’étant pas partagé par tous les intéressés) et qu’une nouvelle organisation du service assortie d’une rencontre des agents devrait suffire.


Bilan formation

Le nombre de jour de formation par agent est en baisse avec 3.65 cette année.
Deux remarques ont été faites :

1) Il faut impérativement faire les recyclages utilisation d’ARVA tous les ans, c’est une question de sécurité.
2) Nous déplorons que les formations en langues ne soit pas encouragées, bien au contraire…
Il est signalé que des formations vont être proposées prochainement à l’ENM


Expérimentation de chefs de station militaire - Poste "référent"

L’administration a mis ce point à l’ordre du jour suite à information reçue de D2I/DF et DRH comme quoi 3 postes SMA allaient être "gelés" suite à accord entre MF et l’Etat-Major des Armées. Ces 3 postes sont : Colmar, Metz, et Cazaux.
L’Armée aurait sauté sur l’occasion comme quoi ces postes seraient restés vacants suite à la dernière CAP (et non proposés aux IT-pro, ni aux sorties d’école IENM...) pour "expérimenter" (!) une phase pendant laquelle ces stations se passeront de chef civil. L’intérim serait assuré par les adjoints (militaires) et un "référent" MF serait désigné pour piloter à distance on-ne-sait-trop-comment la station.
Pour Cazaux, le choix initial de Biscarosse (DGA) s’est finalement reporté sur un poste purement Armée de l’Air, à savoir Mont-de-Marsan.
Le SPASMET s’est insurgé contre les méthodes de l’administration, qui porte une part de responsabilité dans le non-respect de ses engagements vis-à-vis de l’Armée (postes non pourvus). L’administration s’est tout de même engagée à prévenir les postulants sur ces postes ouverts en CAP de la fermeture inopinée de ces postes...

Le SPASMET a saisi l’administration sur certaines questions concernant le "référent MF" :
· description détaillée de la mission ?
=> une lettre de mission sera écrite par DIRSO/D en fonction des informations fournies par D2I/DF, recueillant ainsi les fruits de l’expérience menée à Nancy (Nancy est en effet référent de Metz depuis quelques mois). Les représentants du personnel restent sceptiques quant aux réelles missions de l’agent et à son intégration dans l’équipe "à distance", et ont demandé que la position hierarchique de l’agent soit clairement identifiée vis-à-vis du commandant des 2 bases aériennes.
· moyens mis à disposition ?
=> l’administration a indiqué que les frais de mission seront pris en compte par MF. Une chance !!!! Le SPASMET a précisé qu’il était impossible d’obliger un agent à utiliser son véhicule personnel pour effectuer les trajets ; l’administration a alors répondu qu’il serait possible soit d’utiliser un véhicule de service (CDM le plus proche) ou bien une voiture de location (à la charge de l’administration bien sûr).


Prise en compte de la maintenance du radar de Toulouse par la MIR

La MIR Toulouse pprendra désomrais en charge la totalité de la maintenance du Radar de Toulouse.
La note d’organisation de la MIR a été revue en CTP :
-  les horaires des astreintes se font dans la journée entre 06h et 21h ce qui fait 15 heures.
-  L’astreinte concerne tous les agents nouvellement affecté à la MIR et les volontaires ‘anciens’.
-  Les priorités d’intervention en cas de panne ont été discutés. En cas de doute sur la prioité, les agents doivent faire appel à la permanence de la Direction.
Une dernière version devrait être présentée lors d’un futur CTP.

Questions diverse du SPASMET : remboursement des frais de mission

Les délais de remboursement des frais de mission se sont accrus de manière considérable ce qui met en difficulté financières certains agents. Cette situation temporaire provient d’un effectif réduit de moitié dans l’équipe des finances en raison de circonstances particulières (décès, maladie).
Un intérimaire a pu être recruté pour rattraper un partie du retard et 2 postes d’administratifs ont été ouvert en CAP. Par ailleurs le logiciel de gestion des missions pose des problèmes pour certains cas particuliers.

Montants des remboursements :
Le Conseil d’Administration de Météo-France a décidé de n’accorder un remboursement de nuitée à 60 Euros que pour Paris et certaines grandes villes. Pour le Sud-Ouest seules Bordeaux et Toulouse font partie de cette liste. Le SPASMET a dénoncé ce classement et demande que cette liste soit entièrement revue pour prendre en compte une offre hôtelière qui ne permet pas de rentrer dans ses frais. Suite à notre demande, DIRSO/D est d’accord pour faire remonter un avis favorable pour une extension du remboursement à 60 Euros d’autres villes du Sud Ouest comme Biarritz, Pau, La Rochelle et Poitiers.

Prochaine réunion du CTPL/SO vers la fin du mois de mai 2007.


Pour télécharger cet article au format pdf : Enregistrer au format PDF - Partager : FB TW