Accueil > Sections locales > Ouest > CTSS DIRO

Compte-Rendu du CTSS-Ouest du 31 janvier 2017

vendredi 3 février 2017

Solidaires-Météo est représenté par José CHEVALIER (PREVI/PCM), Gilles LE GRAET (EC), Gilles VADE (AP) et Philippe POURCHASSE (CM49) comme titulaires, Alain TORRENTE (MPF) et Christian AUBERT (EC) comme suppléants.

La réorganisation 2017-2021 est le seul point à l’ordre du jour de ce CTSS spécial, ce qui pouvait laisser espérer une présentation claire. Ce ne fut pas le cas. Il y a tant d’inconnues dans ce projet qu’il semble difficile d’accorder un minimum de confiance aux engagements : projection des départs en retraite, charge de travail, évolutions des horaires, mise à disposition des outils…

ETAT DES LIEUX ET PROJECTION

Les centres locaux :
6 centres ont été fermés : Saint-Brieuc, Quimper, Laval, Alençon, Le Mans et la Roche-sur-Yon.
Au 1er janvier 2017, il ne reste plus que 5 centres météorologiques : Angers, Brest, Caen, Cherbourg et Nantes.
Des « télécentres », lieux de télétravail et/ou de travail à distance se sont ouverts : DDTM29 Quimper (1 agent), Vannes (5 agents), DDT61 Alençon (1 agent), DDT53 Laval (1 agent), parc privé au Mans (4 agents) et, à compter de 2017, La Roche-sur-Yon pour 3 agents (peut-être DDTM85, locaux à finaliser).
D’autres situations de travail à distance existent à la DIRO, depuis Brest ou Cherbourg.
Un encadrement référent sera mis en place, probablement un des chefs de centre restant pour assurer ce management transversal, ainsi qu’un référent « logistique », Adm/D.
Angers : pas de difficulté pour le moment, puis incertitude concernant les effectifs compte-tenu des éventuels départ en retraite.
Caen : pas de difficulté particulière en 2017, Tension possible pour la VH de l’hiver prochain,
Nantes : pas de difficulté particulière en 2017, réflexion aéro en cours, voir ci-dessous.
Brest : pas de difficulté particulière en 2017, réflexion aéro en cours, voir ci-dessous.
La mise en place d’un pôle de prévision marine en permanent est à l’étude pour Brest et Cherbourg.
Cherbourg : effectif en évolution en 2017, évolution marine en cours avec Brest
Administration : en sureffectif par rapport à la cible. Le départ cette année de l’agent chargé de la formation sera suivi du redéploiement de ses tâches vers les agents en poste. Solidaires-Météo avait demandé, lors du dernier CTSS, le maintien du poste FP et sa montée en puissance.
Progressivement, la dématérialisation de la facturation et la mise en place d’un service facturier devraient conduire à une baisse d’activité. On est en attente des conclusions du chantier n°10 sur la mutualisation des tâches et l’externalisation pour certaines.
La plus grosse incertitude réside dans la mise à disposition des outils. Le décalage entre les nouveaux modes de fonctionnements et les logiciels adaptés pourrait être d’un an…
Informatique : un départ début 2017, mais en sureffectif par rapport à la cible. En attente des orientations de la DSI (reprise de tâches). On va là aussi vers une mutualisation
Observation : les 4 pôles de maintenance de la DIRO ont été confirmés au CTEP suite après la mobilisation de l’ensemble des Mirs de la DIRO.
Poste Mir35 ouvert CAP
Du changement en perspective dans le cadre du RCE : les tâches associées pourraient glisser de la fonction réseau vers les Mirs.
Etudes et climatologie : le départ d’un agent a fragilisé la capacité d’études. On constate un surnombre au niveau des TSM suite à la réorganisation territoriale. Il sera progressivement résorbé par des départs en retraite.
Maîtrise de la production finalisée : 4 agents participent à des développements nationaux.
Prévision CMIR : pas de difficulté particulière en 2017 avec le renfort PAR ponctuel par les CPRs.
Le poste PAR (Prévi Amont Régional) va évoluer vers un poste de PR (Prévi Régional) suite à l’automatisation de la base amont d’ici 2 ans.
Aéro : concernant l’aéronautique, actuellement, 3 CRAs en permanent (Brest, Nantes et Rennes). La cible possible est de 2 CRA en permanent (Nantes et Rennes) et de 1 CRA en semi-permanent (Brest). Une réflexion est à faire sur la charge des postes. La mutualisation des agents des 3 CRAs est envisagée.
Commerce  : réflexion en cours portant sur la mutualisation des PRRC.
A noter que deux agents sont en travail à distance pour St-Mandé depuis Vannes et La Roche.
Une évolution vers plus de mutualisation est là aussi envisagée

MODE DE FONCTIONNEMENT SUR LES 5 ANS A VENIR (FOCUS 2017-2019)

En présentant une réorganisation à l’échéance 2021, la direction veut rendre la transition supportable. Il ne faut pas se leurrer : compte-tenu de la baisse des effectifs liée aux départs et de l’absence de recrutement et de mutations, le processus est bien engagé (l’administration est en plein dedans) et les services évoluent « naturellement » vers des organisations dégradées. Avant 2019, seront mis en place les tableaux de service communs entre 2 ou 3 centres, des tableaux de bord partagés avec « abandon de la logique propriétaire ». En d’autres termes, tous les prévis conseils sur cette fonction « prévi » fonctionneront sur le mode BR, à savoir prendront en charge tel ou tel domaine selon les vacations. Un fonctionnement centralisé au CMIRO sera mis en place pour la prévision conseil, avec une fonction encadrement commune. Dans la période, la fonction PAR disparaît, remplacée par le PR (prévisionniste régional) dont le rôle n’est pas encore défini ; se pose en particulier la question de la cohabitation et du partage des tâches entre PR et PC. Ce sont sans doute les horaires et le statut des vacations qui les différenciera, mais pour le moment rien n’est écrit. A notre remarque concernant la proposition de vacation PC commençant à 5h, Dir/D a affirmé ne pas y être favorable. C’est noté.

L’éclair de génie de la direction pour rendre efficace la réorganisation de la fonction prévi conseil est sans aucun doute le recours à la polyvalence ; non, on ne rêve pas, après avoir cherché à convaincre les météos en CDM que seule la professionnalisation allait nous sauver en cloisonnant et centralisant les fonctions, cette même direction nous vante maintenant la polyvalence remise au goût du jour. En gros, grâce à une base de données climatologique fournie, le prévi conseil sera à même de renseigner le client en intégrant une vision clim. Eurêka ! Pourquoi ne pas y avoir pensé plus tôt ? Ajouter bien sûr une petite formation par-ci-par-là pour acquérir la connaissance des territoires.

Et oui, rien à voir avec l’étendue des compétences à exercer et la diversité qui étaient le quotidien des CDMs…

Solidaires-Météo est intervenu sur l’ensemble de cette politique du désastre :

Depuis 2008, nombre d’agents ont eu à subir de profonds bouleversements avec la fermeture des centres tandis que d’autres devaient s’adapter à des réorganisations fonctionnelles. Beaucoup ont vu leur temps de travail évoluer, tandis que d’autres devaient sans cesse se réorganiser pour étaler les tâches des collègues partis en retraire. Dans cette projection 2021, rien ne vient stopper le processus, bien au contraire, ne serait-ce qu’avec le chantier « temps de travail ». Le désengagement des agents est grandissant, et peu à peu, il s’agit surtout de faire ses heures plutôt que d’accomplir une tâche utile ou valorisante.

Dans ce contexte, compte-tenu de la pyramide des âges, un nombre significatif d’agents aspire à un départ en retraite au plus tôt, alors que d’autres s’inquiètent légitimement de leur avenir. Il faut de toute urgence mettre en place des formations « passerelles » ou de conversions pour donner des perspectives réalistes et permettre à chacun de sortir de cette démotivation et d’envisager plus sereinement l’avenir.


Pour télécharger cet article au format pdf : Enregistrer au format PDF - Partager : FB TW