Accueil > Sections locales > Ouest > CHSCT

Compte rendu Solidaires-Météo du CHSCT-SS-DIRO du 18 février 2020

vendredi 6 mars 2020

Compte rendu Solidaires-Météo du CHSCT-SS-DIRO du 18 février 2020 ...

… OÙ IL EST QUESTION DE RESPONSABILITÉ CIVILE ET PÉNALE.

Document Unique et risques psycho-sociaux :

Le document unique est un outil permettant de transcrire la démarche de prévention des risques professionnels pour les travailleurs de la structure, et de la pérenniser. Le CSP (centre de services partagés) des assistants de prévention (CSP/AP) doit s’en charger. Malheureusement, la lettre de mission, qui doit le mettre en conformité avec la loi, n’est pas encore rédigée. À Météo-France, suite à la refonte du service des assistants de prévention, un document unique doit être fait PAR MÉTIER, afin d’impliquer les chefs d’unité (prévision, observation, commerce, etc) . Dans les centres, et au CMIR, plusieurs entités travaillent dans un même lieu. Madame Juvigny, inspectrice santé et sécurité au travail, craint un « saucissonnage » ; elle insiste pour un document unique (D.U.) collégial, qui doit être porté par les directeurs et directrices de région. Pour elle, un travail de la part de la direction sur la co-activité limitera les RPS (risques psycho-sociaux). Il s’agit de RESPONSABILITÉ CIVILE ET PÉNALE. De même, elle regrette que les fiches individuelles de la prévention des risques datent de 2013, sans actualisation, malgré les nombreux changements vécus à Météo-France, ces dernières années

Les représentants du personnel font remarquer que pendant ce temps, les risques psycho-sociaux augmentent. Les récentes enquêtes - auprès des agents administratifs travaillant dans les CSP, tout comme les prévisionnistes - le démontrent. Or, leur inscription dans les D.U. des sites de la DIRO tarde. Pour le centre régional, le D.U. n’a pas été réactualisé depuis 2017 !

La prévention des risques psycho-sociaux est-elle la priorité de notre direction ? On peut en douter. Alors que 65 % des prévisionnistes ont répondu à l’expertise « prévin’a pas souha » et que 34 % d’entre eux se considèrent en souffrance, la Direction Régionale Ouest n’en fait pas une priorité. Pour elle, l’ICP (instance de concertation préfiguratrice) va tout régler.

L’ICP est certes au cœur des préoccupations de nombreux agents. Des agents ayant postulé lors de la première itération n’ont pas été retenus, d’autres n’ont pas postulé. Mais la directrice affirme que tout sera mis en œuvre pour trouver un avenir professionnel à chacun.

A notre juste questionnement concernant les agents de Tours, où une alerte a été émise par le médecin de prévention, DIRO/D répond que tout sera réglé d’ici l’été. Elle ignore totalement le côté humain. Pire, elle finit par nous dire qu’elle n’a pas souhaité inviter l’assistant de prévention ni la secrétaire du CHSCTSS-Ouest au comité de suivi local (CSL) alors qu’une note interne* à Météo-France stipule leur présence.

Pour Solidaires-Météo, une telle attitude est inacceptable et nous lui avons rappelé qu’à l’instar de ce qui s’est passé à France Télécom, nous n’hésiterons pas, si besoin, à lui demander des comptes devant la justice.

Médecine de prévention :

Suite au départ du Docteur Guinot, le Docteur Sénéchal récupère toute la région, à l’exception des agents de Tours et de Bourges, suivis par un médecin de la MSA (mutuelle sociale agricole) ; de Caen, suivis par le CMAIC (centre médical artisanal interprofessionnel du Calvados) ; et de Cherbourg, par le service interprofessionnel de santé au travail.

Il est rappelé que les techniciens de maintenance, les agents en service posté, et les agents ayant plus de 50 ans doivent avoir UNE VISITE ANNUELLE. Ce n’est pas le cas, notamment pour certains agents de Brest qui n’ont eu aucune visite en 2019. De plus, il est avéré que des agents n’ont pas été vus par le Dr Guinot avant son départ en 2019 (notamment ceux qui travaillent dans la région ouest pour des services extérieurs à la DIRO). Support/D travaille sur la mise à jour du calendrier de ces visites.

À la suite de la mise en place du Centre Régional Aéronautique (CRA) de Nantes, dès le mois de mai prochain, le service de prévision des Pays de la Loire ne fonctionnera plus qu’avec 2 agents. Le soutien sera fait par les collègues de Bourges. Il est demandé un contact téléphonique régulier (idéalement hebdomadaire) entre ces 2 agents et leur hiérarchie (qui deviendra Bourges), et leurs collègues berruyers. Les représentants du personnel souhaitent également que le suivi du réseau RCE (réseau climatologique d’état) des Pays de la Loire, en 2020, soit réalisé par les agents connaissant bien les observateurs. Il est rappelé que ce contact est primordial pour accompagner ces acteurs de Météo-France dans leur dernière année de service.

Les différents sites de la région :

Les sites de la DIRO sont visités tous les trois ans, par les membres du CHSCT. En 2020, Nantes, Caen et Le Mans sont au programme ; ainsi que les sites « satellites » situés à Alençon, Quimper et La Roche-sur-Yon. Pour ces derniers, seuls se déplaceront l’assistant de prévention et Support/D. Les comptes rendus seront bien sûr étudiés par le CHSCT. Un point va être fait pour les sites de Tours et de Bourges. Les comptes rendus sont ensuite mis à la disposition de toutes et tous sur « oweb ».

Il est à noter que les sites DSO, non habités, tels les radars, ne sont plus sous la responsabilité du CHSCT de la DIRO, mais sont à présent suivis par l’assistant de prévention spécifique de la DSO (division des systèmes d’observation). Le médecin de prévention restera invité. En 2020, les radars de Falaise et de Trellières doivent être vus. Il va de soi que les comptes rendus passés, et actualisés, doivent être transmis aux futurs acteurs de l’hygiène et sécurité. Le suivi hygiène et sécurité pour le robot-sonde, à Brest, va aussi être fait par la DSO. DIRO/D nous informe en effet, en séance, que seuls les agents DSO pourront intervenir sur cette installation.

De ces visites sont définies différentes actions, étudiées et surtout corrigées lors des réunions CHSCT. En raison du changement de responsable au CMIRO, il a été décidé de reporter les spécificités des bâtiments Hélios et Eole à la prochaine réunion du CHSCT, en juin. Les actions des autres sites sont étudiées en séance (liste non-exhaustive : problème d’infiltration d’eau à Vannes, mise à jour de plans d’évacuation, formation de type « Centaure » avec les camions utilisés par les techniciens de la maintenance, formation incendie, confort thermique à Nantes, fenêtres à changer à la MIR14 ...).

Visite de Brest en septembre 2019 :

Un bilan thermique complet doit être réalisé, il faut revoir l’éclairage de la salle d’exploitation. Qu’en est-il de l’évolution de l’ergonomie de cette salle, suite au conseil apporté par le Docteur Sénéchal ? D’autres points relevés lors de cette visite étaient déjà mentionnés lors de la visite précédente, 3 ans plus tôt ! Il faut améliorer les rangements, éliminer et/ou trier de nombreux déchets (avec un contrat spécifique avec une déchetterie).

Déménagements Angers et Cherbourg

Prévus d’ici fin juin. Les représentants du personnel souhaitent fortement que les erreurs passées (réorganisations 2012-2016) ne soient pas répétées afin que les agents ne soient pas gênés pendant leurs vacations. Cependant, il est difficile de tout anticiper à l’heure actuelle, puisque 3 des 5 agents concernés ne connaissent par leur futur poste. Pour autant, d’ici la mise en place de l’AP2022, il faut tenir deux postes prévi-conseils à Cherbourg et 1 à Angers.

Autres points :

Des mesures de radon sont actuellement entreprises sur différents sites de la région ouest (massif armoricain). Il n’y a pas de retour pour le moment.

L’AMAC35 souhaite mettre en place un jardin partagé au CMIRO : c’est à elle d’entreprendre la démarche pour une dépollution éventuelle de la parcelle qui sera utilisée.

Cette réunion s’est tenue en présente de Madame Juvigny, Inspectrice Santé et Sécurité au Travail, du Docteur Sénéchal, médecin de prévention, de DIRO/D, DIRO/DA, Support D, et de l’assistant de prévention (par téléphone).

Solidaires-Météo était représenté par Patrick Bonnet, Bernard Ciréfice, Isabelle Laurent et Hélène Poullain.

prochain CHSCT-SS de la DIRO : 16 juin, repli 25 juin

* Vous pouvez trouver le document d’organisation des comités de suivis locaux sur « oweb », rubrique « hygiène et sécurité ».

Portfolio


Pour télécharger cet article au format pdf : Enregistrer au format PDF - Partager : FB TW