Accueil > Sections locales > Ouest

Compte-rendu Solidaires-Météo du CTSS DIRO du 02/04/2019

lundi 8 avril 2019

Début de la séance à 09h30. Quorum atteint. FO est désigné secrétaire de séance.

DIRO/D, DIRO/DA, DIRO/ADM/D pour l’administration.

Solidaires (José Chevalier, Gilles Le Graët, Gilles Vadé, Mathieu Dauphin, Alain Torrente), FO (Stéphane Gaboriaud) pour les représentants du personnel.

Solidaires demande l’ajout d’un point relatif à la réunion de service prévision-conseil devant se tenir le lendemain (accepté, cf. plus loin).

Le PV du CTSS précédent est validé. Quelques points et coquilles du règlement intérieur du CTSS sont corrigés à la demande des représentants du personnel.

Budget

Faute de candidat sur le poste de secrétariat de proximité, une personne sous contrat (UGAP) sera recrutée à compter du 8 avril 2019, sur la base de 5,5 heures par jour pour 10 mois. Coût 27000 €, une somme imputée sur le budget du CMIR : décentralisation des dépenses de personnel en vue...

Sachant que le prestataire UGAP sous-traite ce type de prestation à une société tierce (Phone régie), quel salaire reste-t-il à cette personne, quelles garanties éthiques sur le prestataire, quelle formation aura-t-elle (pas de relève par nos collègues ex-secrétaires) ?

Nous apprenons au passage que 2 collègues de Météo-France, venant d’autres CMIRs, ont souhaité (et vont) venir à Rennes en travail à distance. Ces collègues sont déjà ou vont être affectés sur des postes travaillables à distance. Nous tenons à exprimer le fait que cela s’apparente fort à une mutation déguisée (mais hors CAP) : si beaucoup d’agents font de même, comment va-t-on arbitrer ? Premiers arrivés premiers servis, affinités géographiques, situation du conjoint, fait du prince ...? Disruptif* , à suivre de près.

Dernier point que nous soulevons : la réduction des coûts de ménage est-elle le fait d’une réduction de la surface nettoyée ou du temps accordé à l’employée par sa société prestataire (ce qui voudrait dire dans ce dernier cas une dégradation de ses conditions de travail, qui sont déjà difficiles). Un regard plus sourcilleux sur l’éthique de nos prestataires serait bienvenu encore une fois, cela avait été déjà demandé lors de CTSS précédents. C’est le risque lorsqu’on latéralise* certaines activités…

Pas de renouvellement de véhicule de service. Les parties OBS et AERO disparaîtront du budget DIRO à terme (rattachements à DSO et DSM).

Plan d’action

Les actions du plan d’action de la DIRO concernant le CTSS sont ensuite passées en revue. Dans les points saillants*, on retiendra :

  • La mise en place des CSP se fait « au fil de l’eau » (contrats de services signés). Solidaires s’inquiète du mal-être et du stress déjà exprimé par certain.e.s collègues travaillant dans ces CSP (à la DIRO ou ailleurs) : cela conduit par exemple à avoir une seule personne devant gérer plus d’une centaine d’agents sur Pégase (DIRIC), un cas de burn-out... Les souhaits d’avoir une répartition des agents sur les pôles RH plus logique et efficace (des agents d’une DIR gérés dans la mesure du possible par une personne située physiquement dans cette même DIR) n’ont pas été entendus : la répartition s’est faite « à la hache », par tranches alphabétiques au mépris de tout bon sens. Pour une DG qui se dit attentive aux remontées des agents, on a vu mieux. Mais il est vrai qu’à ses yeux, tout se passe très bien, à tel point qu’elle « regrette de ne pas l’avoir fait plus tôt ». Ne parlons pas des outils pas au point, inadaptés ou inexistants, et des formations sur le tas basées massivement sur la bonne volonté des collègues.
  • Ariane : une vingtaine d’entretiens ont eu lieu pour la DIRO, nous dit notre direction.
  • Désorganisations en cours : pour la présentation du poste Météo-Conseil DIROP/D, DSM/D et DCSC/D se rendront à Rennes le 26 avril 2019.
  • La production kiosque automatique (initialement MENHIR) est passée sur la chaîne nationale SOPRANO : cela signifie qu’il n’est même plus possible de relancer cette production en cas de problème. Les prévis dans les centres (voire la direction au vu de leur air étonné) ont-ils été informés ? visiblement pas…
  • Le radar du Morbihan est désormais qualifié.

Formation

Quelques coquilles repérées (aptitude aux travaux en hauteur pour les prévis !). A noter qu’un niveau de compétence Marine est désormais souhaité par l’OMM pour les postes SPB Marine (un peu à l’image de ce qui est demandé aux prévis aéro par le Ciel Unique Européen). Les agents en charge de la VVS sont de fait concernés. Le plan de formation 2019 demandera un effort de maîtrise, pour que les arbitrages budgétaires, faits désormais à Toulouse, soient bien pris en compte.

Désorganisations en cours

  • Extension de la DIRO à la région Centre. 3 réunions ont déjà eu lieu et un input-share*
  • DIRO/DIRIC a été créé, pour suivre conjointement les évolutions de ce dossier. Des échanges ont eu lieu entre CPR de la DIRO et de la DIRIC. Le ministère de l’Intérieur souhaite que cette fusion se fasse avant la saison VH 2019/2020.
  • La question qui en découle est le partage des tâches (clients SNCF, autoroutes...) entre les centres de Bourges, Tours et ceux de la DIRO (Nantes-Angers). La direction reconnaît qu’Angers-Nantes avec un seul poste ne pourrait pas absorber de tâche supplémentaire. Tours aurait un peu plus de marge (2 postes en VH) et pourrait soulager éventuellement Angers-Nantes. Le sujet est en cours d’étude entre les DIR/D et les chefs de centres concernés (revue de production le 6 juin). On sait déjà que nos collègues de Bourges et Tours nourrissent quelques inquiétudes sur leur avenir, accentuées par le fait que seulement 9 postes Météo-conseil sont prévus à la DIRIC…
    Ce rattachement impacte aussi la logistique et les budget des 2 DIR concernées, mais on garde le fonctionnement actuel jusqu’à la fin de l’année 2019. Côté commerce, l’agent concerné à la DIRIC est rattaché à la DIRO au 01/01/2020.
  • Division DIRO/EC : le rattachement d’Etudes à la DSM se prépare (formations sur nouveaux langages et logiciels planifiées), et des rencontres sont prévues (cf. plus haut). Lettre de mission à EC/D pour un pilotage à mi-temps de la clim sur la DIRO pour les agents non fléchés (3 pour la DIRO) : il restera une mini cellule clim à la DIRO jusqu’en 2021 : problème toutefois pour le rattachement hiérarchique. Beaucoup de postes seront ouverts sur la liste de postes additive de printemps.
  • MPF : 3 agents (MPF/D et 2 agents) sont fléchés vers DSM/PFDP/ICP. 3 développeurs actuels MPF sont fléchés vers la DSI (1er septembre) : les postes seront sur la liste additive de printemps. Idem pour le développeur MPF aéro (fléché sur DSM/AERO).
  • TTI : le CSP Assistance Applicative (CSP AA) démarre en 2020. Les affectations se feront en CAP d’automne. La fin programmée de l’informatique en région se prépare (virtualisation des serveurs locaux, suppression du domaine DIRO dans activeX, migration vers Windows 10). DSI/D souhaite toutefois garder un peu d’effectifs en DIR d’ici la bascule pour bien préparer celle-ci. En clair, on va demander aux agents de ’bien scier eux-mêmes la branche sur laquelle ils sont pour l’instant installés !!!’. C’est inacceptable.

Point relatif à la réunion de service prévision-conseil devant se tenir le lendemain 03 avril (ajouté à la demande de Solidaires)

Outre le fait que cette réunion se soit préparée dans des conditions inacceptables (ordre du jour envoyé par PREVI/D l’avant-veille de la réunion), un courrier signé par la quasi-totalité (6 sur 7) des agents a été transmis à la direction : il s’oppose à cette fusion PCT-PCM à marche forcée (délais irréalistes et imposés sans discussion préalable), qui n’est justifiée par aucun impératif technique, d’autant plus que ce service récupère 2 départements supplémentaires (29 et 56). Solidaires a demandé la présence de la direction (D ou DA) pour cette réunion, ce qui a été accepté.

(Ndlr : à la date de rédaction de ce compte rendu, la réunion a effectivement eu lieu. Elle s’est déroulée, comme il fallait s’y attendre, dans une ambiance totalement délétère avec des répercussions importantes envers les collègues → à suivre !)

Fin de la séance à 14h30.
Prochain CTSS :
- 27 juin : spécial Production VH2019/2020
- 21 novembre (avec comme repli le 26).

Conclusion

Les désorganisations se poursuivent à un rythme soutenu, avec une mention spéciale pour la prévision-conseil où, malgré l’impréparation et le manque de visibilité, on va créer à marche forcée une organisation bancale et dégradée, simplement parce qu’il faut dogmatiquement « rendre » des postes en région ! Dit autrement, comment créer les conditions d’une implosion du service...

* mots issus de la novlangue bientôt parlée partout, c’est pour vous habituer (ou pas !) :

Disruptif : qui crée un changement radical avec les pratiques antérieures

Latéraliser : mettre de côté, transformer en activité annexe ou mineure

Point saillant : point important, qui ressort davantage que le reste

Input-share : données d’entrée partagées (pour un groupe de travail par exemple)


Pour télécharger cet article au format pdf : Enregistrer au format PDF - Partager : FB TW