Accueil > Sections locales > Ouest > CTSS DIRO

Compte-rendu Solidaires-Météo du CTSS-Ouest "Spécial production" du 27/02/2019

vendredi 1er mars 2019

L’administration était représentée par :DIRO/D, DIRO/DA, PREVI/D était présente comme expert.
Hélène Poullain, Gilles Vadé, Alain Torrente, José Chevalier, Gilles Le Graët représentaient Solidaires-Météo.

Ce CTSS (premier de la nouvelle mandature) était dédié à la production à la DIRO, dans le cadre des désorganisations incessantes que fait subir la Direction à l’établissement. Sujet très « mouvant » donc, puisque ce qui est vrai un jour donné peut changer le lendemain…

Solidaires fait une déclaration liminaire (cliquez sur ce lien), qui met en garde une énième fois la direction sur les risques psychosociaux (bore-out, etc) qu’elle fait sciemment encourir aux agents de l’établissement, et rappelle ses responsabilités à notre employeur (et à ses cadres !) en matière de santé au travail…

Silence gêné. Notre direction affirme que le bore-out est un sujet pris très au sérieux depuis 2 ans, mais aussi que la « réorganisation n’est pas remise en question » : il faut « tout mettre à plat et identifier le travail qui doit être fait (en exploitation ou en bureau) »...

Pour rappel, quelques dates-clés : extension du domaine de la DIRO (région Centre) en octobre 2019, rattachement des fonctions MPF à DSM en 2019, rattachement des services OBS à la DSO au 1er janvier 2020, rattachement de l’aéronautique à DSM/AERO au 04 mai 2020, rattachement / éparpillement de EC vers DCSC, DSM/ÉTUDES, et pardon pour ceux qu’on aurait oublié, il y en a tellement...

Effectifs et armements :

La tendance à la baisse (vieillissement et non-remplacement quasi-systématique) se poursuit : la direction en profite pour fusionner les postes un peu partout :

Pôle PC Normandie
Regroupement des vacations Cherbourg et Caen (après la VH 2018-2019). Les baisses de bilan prévisibles devront être compensées par des vacations de bureau, pour des « tâches d’intérêt général, régionales ou nationales » : « clim, archivage, valorisation de données, identification des enjeux littoraux, productions institutionnelles », création éventuelle d’un référent marine à l’étude.
Et en période de VH ? Revient-on à 2 PC ? « On va regarder », répond la Direction (sic)...
Quelle durée pour les vacations de bureau ? Solidaires demande à ce que les droits soient les mêmes que pour tout autre personnel en semi-permanent, et qui font des vacations de bureau, soit possibilité de 10h maxi. Pas d’opposition de la direction tant qu’on respecte le cadre légal. Quant à la date de ce passage à un seul poste, la direction semble le décider en séance : 16 avril ? 17 avril ?, en phase avec l’automatisation du kiosque : finalement ce sera le 17 au cas où la bascule kiosque dysfonctionnerait le 16. Pas très rassurant. Solidaires rappelle la nécessité de maintenir un véhicule de service pour chaque entité du pôle, et souhaite qu’un agent de chaque entité du pôle ait les droits d’opérateur Pégase (utile pour préparer le TDS prévisionnel). Refus de la direction pour Pégase (surtout de l’expert de l’administration en fait, pour qui cela semble un point sensible, on se demande bien pourquoi !), pas pour les véhicules.

Pôle PC Pays de la Loire
Suite à des départs en retraite au centre météorologique d’Angers, il n’est plus possible d’armer 2 postes de prévi-conseil. La direction décide donc de fusionner les vacations de Nantes et d’Angers sur un seul poste, entre mi-avril et début mai 2019 (en cours d’instruction). Mais cela entraîne d’autres problèmes : comment répartit-on les vacations entre Angers et Nantes, quid de la baisse prévisible des bilans des agents Nantais ? C’est bien simple, on fait comme en Normandie : on crée des vacations de bureau, la direction a plein d’idées (référent aérologie, tests INITAF, formation au soutien du CRA Rennes (cf. plus loin sur CRA Rennes). A notre inquiétude concernant les conséquences de ces désorganisations pour notre collègue prévi/BR basé à La Roche-sur-Yon, la direction s’engage à ne pas augmenter son volume de vacations CRA à Nantes (renfort pour Rennes inclus), et à poser la question d’une 2ème MPLS à la Roche-sur-Yon à DSM/AERO/D, lors de sa venue prochaine dans l’Ouest. En outre, l’horaire de la vacation reste à préciser (0545/1745 ou 0600/1800). La direction ne se mouille pas et renvoie aux deux chefs de services concernés pour se mettre d’accord.

Centre de Brest
La prévision aéro se réduit : plus de TAF de Lannion avec la renégociation à la baisse du niveau de service, et moins de TAF de Quimper suite à la fermeture de l’aéroport la nuit. (par ailleurs, il n’y a plus non plus de TAF pour Angers). Il reste pour un temps le secours aéronautique de la DIR/OI et DIR/NC. Le pôle Marine a une charge de travail globalement maintenue. En prévi-conseil, la production média (Télégramme) sera transférée intégralement au CMIR (PCM), de même que la VVS sur 29 et 56. Brest se recentre à terme (2020) sur 2 vacations essentiellement marine : une davantage « métropolitaine », et une plutôt « off-shore ».

Pôle PC Bretagne Rennes
L’effectif (5.6 ETP), l’automatisation du kiosque, le déséquilibre de charge (hors VH) pointé par la direction entre PCM et PCT conduisent cette dernière à (vous l’aurez deviné) … fusionner le poste PCT et PCM (les heureux gagnants n’auront rien) ! La date est incertaine, sans doute pas avant mai 2019 (une fois de plus c’est l’improvisation, la direction n’a pas anticipé cette question avant le CTSS, no comment !). Solidaires demande comment gérer les priorités avec des tâches PCM concentrées l’après-midi, auxquelles s’ajouteront désormais les tâches PCT (on pourra toujours appeler le cadre de permanence pour demander comment arbitrer !). Cette fusion de poste tombe très mal, surtout avec l’ajout des département 29 et 56, l’extension à la région Centre, le Télégramme de Brest (cf. supra), etc.
Et comment fera-t-on en VH ? Un seul poste, 2 postes ?
Le pire dans tout cela, c’est qu’on va créer un système où l’agent en vacation d’exploitation sera potentiellement surchargé, et les autres devront faire des vacations de bureau pour maintenir leur bilan. A ce sujet, il faut noter le flou total et l’impréparation de ces vacations de bureau : rien n’est précisé ni planifié, il n’y a même pas assez de bureaux physiques dignes de ce nom pour les accueillir, et au moins 2 agents qui ont demandé du télétravail à domicile pour pouvoir le faire se sont vus opposer un refus de PREVI/D ! Dans ces conditions, pourquoi se précipiter à fusionner ?
« Parce que certains agents le souhaitent » rétorque l’expert de la direction. Et les autres (pourtant majoritaires) qui ne le souhaitent pas ?
Solidaires rappelle qu’il y a des choses à développer pour le poste média, à commencer par… le point d’entrée des médias, qui est la logique pour un poste dédié média !

CRA Rennes
1 agent est susceptible de partir aux TAAF en 2020 (voire 2019), la disponibilité du brigadiste du CMIR est limitée pour cause de sous-effectif PAR (cf. ci-dessous). La direction envisage la possibilité de former des prévis aéro de Nantes qui pourraient ainsi assurer un renfort pour Rennes (environ 1,2 ETP). Situation pas très sereine, à tout le moins…

PAR Rennes
Effectif tendu en 2019 (congé maladie, promotion ITPRO…) : la direction demandera l’ouverture d’un poste (PAR + météo-conseil) à effectif constant (sur le périmètre DIRO + région Centre) pour la prochaine CAP. Il sera éligible au travail à distance.

CPR 
10 postes sont prévus à terme, compte tenu de la future organisation.

Poste de proximité
Pas de candidat déclaré. Comment va-t-on fonctionner ? Même si un candidat se déclare, il faudra gérer la pénurie temporaire. La direction envisage un recrutement d’une personne via l’UGAP (oui, ils proposent aussi des gens dans leur catalogue !), sur la base de 5 à 6h par jour pendant 10 mois. (il existe un précédent à la DIRSE).

Conclusion, pas la potion !

Prenez un paquet de fusions de vacations à la hussarde, une poignée de postes non remplacés, saupoudrez de bureau pour tout le monde (n’hésitez pas à en mettre beaucoup, car il est globalement assez insipide), incorporez délicatement dedans des gros morceaux de région Centre, remuez avec une bonne dose d’incertitude, de fébrilité et d’impréparation pour développer l’amertume des arômes, et vous aurez une bonne recette bien indigeste d’une « réorg » à la sauce Météo-France !

Servez-vous largement, il y en aura pour tout le monde !

PS : ne pas porter à ébullition, ça va se faire tout seul !

Dernière minute :
A l’issue de l’assemblée générale du personnel du lundi 4 mars, une délégation s’est invitée à la RIMOC de ce même jour pour rappeler les exigences des agents concernés par cette réorganisation.
Une déclaration est lue et remise à la direction (pour réponse) sur tous les thèmes évoqués dans le compte-rendu ci-dessus, notamment :
- retour à 2 postes PC à la prochaine VH
- transfert travail Brest vers Rennes en concertation avec les équipes
- autorisation de télétravail pour les horaires de bureau
- droits PEGASE donnés aux collègues établissant les projets de tableau.

Nous retournerons vers la direction rapidement pour obtenir des réponses.


Pour télécharger cet article au format pdf : Enregistrer au format PDF - Partager : FB TW