Accueil > Sections locales > Ouest > CHSCT

Compte-rendu du CHSCTSS-DIRO du 8 décembre 2016

vendredi 16 décembre 2016

Compte-rendu du CHSCTSS-DIRO du 8 décembre 2016

Lire également la déclaration liminaire, disponible sur ce même site

« Personne à la barre ? dans cette tempête ! » 

Rennes CDM, Saint-Brieuc, Quimper, Laval, Alençon, Vannes, Le Mans, La Roche-sur-Yon

« Les fermetures passées sont passées » dixit la Direction : mais le mal être ne passe pas.

A travers l’action « prévention des RPS pour les agents impactés par les fermetures de poste », mais aussi après l’analyse des compte-rendus de visites de sites, organisées par les représentants du personnel au cours de l’année 2016 (et ce, malgré le boycott des instances par les organisations syndicales), les conditions de vie et de travail des agents impactés par les fermetures des centres ont été, une fois de plus, la préoccupation principale des représentants du personnel au cours de ce CHSCT.

Cela devait être l’occasion de faire le point sur le passé et le présent, afin de mieux appréhender l’avenir. Malheureusement, le constat est dramatique. Malgré la triste expérience du premier plan social (2012-2016) avec la fermeture de trop nombreux centres (et pas seulement dans la région Ouest, d’ailleurs !), et malgré des demandes précises des agents lors des visites, l’improvisation, le « grand n’importe quoi », ont guidé la transformation des centres du Mans et de La Roche. Aucun référent n’a été désigné, aucun cahier des charges n’a été mis en place pour engranger les questionnements afin de les répercuter auprès des personnes compétentes et apporter au plus vite des réponses adaptées. La liste de ces « ratés », malheureusement non exhaustive, est significative : absence de planning pour organiser le déménagement, absence de coordination des services techniques pour accompagner les changements, des affectations tardives, des formations faites à la va-vite, un manque de tutorat, un agent n’apparaissant pas au tableau de service de sa nouvelle affectation, une absence de matériel, et même un agent en service ne pouvant aller ni dans son ancien centre déjà vidé, ni dans les nouveaux locaux, pas encore équipés !… Le médecin de prévention, ayant suivi de près les agents concernés, est lui-même atterré par cette mauvaise communication, laissant grandement penser qu’il n’y avait pas de pilotage. Les collègues sont suffisamment meurtris par ces changements professionnels, n’était-il pas indispensable de leur éviter toutes ces tracasseries, qui, dans un contexte plus serein, auraient même, pour certaines, prêter à sourire ?

Heureusement, dixit la Direction, « certains ont profité de ces réorganisations ». De son point de vue, le bilan est positif : objectifs atteints, calendrier plus que respecté, pas d’indicateur visible des dégâts humains ! Tout va très bien, Madame La Marquise, tout va très bien, tout va très bien...

Cette absence de vision d’ensemble, de lisibilité, ne présage rien de bon pour le prochain plan social (pardon, le prochain Contrat d’Objectifs et de Performance !) qui débute en janvier 2017. La nouvelle action « prévention des RPS pour les agents impactés par le changement organisationnel », disparaîtra-t-elle rapidement car l’accompagnement aura été efficace, ou bien sera-t-elle encore présente lors des réunions CHSCT de 2021 ? (tous les agents de la DIR sont concernés).

Voici un extrait des autres points abordés :

- des formations Hygiène et Sécurité sont prévues en 2017 : « gestes et posture », « guide et serre-files », « manipulation des extincteurs ».

- des travaux d’isolation ont enfin eu lieu au service maintenance du Calvados  ; d’autres travaux d’aménagement sont prévus en 2017. Comme stipulé dans le règlement, le CHSCT devra être consulté en amont.

- une nouvelle présentation de l’expertise faite par un acousticien sera proposée aux prévisionnistes du CMIRO et aux représentants du personnel du CHSCT afin, enfin, de proposer des travaux d’amélioration.

- Il est rappelé l’importance de l’entretien des parcs à instruments afin d’améliorer les conditions de travail lors des maintenances. Récemment, deux agents ont été mordus par des tiques avec les risques potentiels que l’on connaît.

- Les visites de sites sont indispensables pour améliorer les conditions de travail, aménager l’environnement, mais aussi pour échanger. Les centres de travail à distance seront également visités. Ces sites ont à présent un référent : DIRO/ADM/D.

- Et n’oubliez pas : les registres « santé et sécurité au travail » sont là pour vous ! Notez tout ce que vous remarquez. Par exemple, il est important de les utiliser pour les accidents bénins, qui peuvent avoir des conséquences a posteriori plus importantes.

Le prochain CHSCT se réunira le 28 mars 2017.

Ont siégé pour Solidaires-Météo :

Bernard Ciréfice, Régine Laffargue, Hélène Poullain et Lydia Torrente (titulaires), Hervé Queffelec (suppléant).

Nos experts José Chevalier et Alain Torrente étaient présents sur les points relatifs aux fermetures de centres, et au devenir des agents impactés par ces fermetures.

CHSCT – SS : comité hygiène, sécurité et conditions de travail, spécial de service

RPS : risques psycho-sociaux


Pour télécharger cet article au format pdf : Enregistrer au format PDF - Partager : FB TW