Accueil > Sections locales > Ouest > CHSCT

Compte rendu du CHSCT_SS_DIRO du 25 octobre 2018

mardi 6 novembre 2018

Façade et déni (#pasdevague)

’Nos métiers tendent vers zéro.’ ’Mon travail n’est pas reconnu.’ ’Ce que je fais ne sert plus à rien.’ ’Ils ont encore besoin de nous pour supprimer notre travail.’ ’Ici, les RPS, on a passé le cap du risque’

Voici un extrait de ce qui a été entendu lors de la visite CHSCT du CMIRO, effectuée mi-septembre, et lu en séance. L’occasion, pour les représentants du personnel, ainsi que pour l’assistant de prévention, d’alerter la direction du malaise général ressenti dans tous les services, et à tous les niveaux. Leitmotiv des restructurations passées : perte de sens, de reconnaissance dans son travail, du collectif. Il a été également reproché le manque de proximité de la Directrice et de son Adjointe.

Le compte rendu de cette visite sera étudié de façon plus approfondie lors du prochain CHSCT, mais il était important d’alerter dès à présent la direction.

L’inspectrice pour la santé et la sécurité au travail, Madame Juvigny, et le Docteur Guinot, précisent que la prévention des risques pyschosociaux doit être prioritaire dans le document unique. Au vu des bouleversements à venir dans le cadre d’AP2022, il est espéré que cela permettra de limiter efficacement les risques.

100% des gagnants auront tenté leur chance. (*)

L’information sur l’évolution de l’organisation de la production, avec un tableau pertinent montrant la baisse des effectifs jusqu’en 2020, met en évidence les suppressions de postes dans ce métier. Malgré quelques départs à la retraite, les agents sont encore trop nombreux pour l’objectif AP2022. Quel reclassement pour les prévi-conseil, PAR, clim, Réseau ? La direction propose-t-elle des projets constructifs, intéressants, enrichissants ?

Les représentants du personnel de même que la médecine de prévention, ont maintes fois souligné l’importance de la communication et de l’écoute : ces grandes absentes des premières restructurations (datant, rappelons-le, de 2008). De nouveaux ’objets’ ont été mis en place, comme par exemple, ARIANE* ... La direction modifie son discours, elle se veut positive. Mais, comme le remarque le médecin de prévention, les agents deviennent fatalistes. Le risque essentiel est l’éclatement du collectif. La majorité des agents pense que leur compétence, leur savoir-faire et savoir-être sont fortement liés à Météo-France. Or, le ’cas par cas’ devient la priorité. Cependant, la direction semble se vouloir moins positive pour les agents retraités d’ici 5 à 7 ans : on en reste sans voix ...

A noter que depuis quelques années déjà, les prévisionnistes-conseils s’adaptent, chaque semestre, à une nouvelle mise en place de vacations et de tableaux de bord, avec une grande incertitude quant au semestre suivant !

Le changement, c’est maintenant !

La mutualisation des services administratifs et commerciaux, voulue par la direction, avec la mise en place des CSP*, crée une inquiétude parmi les agents concernés, mais aussi pour tous les agents de Météo-France qui, de fait, seront impactés dans leurs différentes démarches administratives. Et, d’après la direction, le processus de pré-positionnement et d’affectation des agents dans le cadre de cette mutualisation, mis en place par le secrétaire général, F. Bolard, fait preuve d’efficacité. Certes, les représentants du personnel, de même que la médecine de prévention, ont longtemps regretté la lenteur de la mise en place des restructurations. Mais, cette fois, on passe à la vitesse ’grand V’. Les agents administratifs et les commerciaux, n’ont eu que peu de temps pour étudier les fiches de postes (quand elles existent), pour se positionner sur les différents CSP, suite aux effets d’annonces et de contre-annonces récurrents. Les outils actuels sont obsolètes, leur utilisation fastidieuse : les nouveaux logiciels seront-ils tous prêts ? Quelle surcharge de travail pour leur mise en place ? La perte de proximité et les nouveaux périmètres géographiques inquiètent les agents. La direction reconnaît que la mutualisation pourrait être source de perte de confort et d’efficacité. On est en attente du protocole CTAT*.

Autres points :

La salle prévi du bâtiment Hélios : rappelons que cette salle pose problème depuis sa construction ... Enfin, des aménagements ont lieu. La luminosité a été améliorée dans le bureau PCT-PCM. Mais il est souhaitable d’étendre cette action à la salle prévi. Le médecin de prévention fait remarquer l’importance de la lumière bleue : elle doit être suffisante pour maintenir la vigilance d’un travail de nuit, mais pas trop forte, pour ne pas nuire au repos suite à une longue vacation de jour. Quant au feuilleton pour l’amélioration de l’accoustique, l’assistant de prévention souhaite, par le biais de la réunion de service du 13 décembre prochain, connaître l’avis des prévisionnistes.

Angers : courant 2019, il ne restera que 2 agents plus le chef de centre. On apprend que la direction souhaite un déménagement afin de limiter l’isolement. Pourquoi reste-t-elle peu réceptive à notre demande d’accueillir d’autres services de la fonction publique dans cet ancien CDM ?

Vannes : problèmes d’éclairage et d’infiltration toujours pas résolus.

Nantes : réfection du sol de la salle de réunion prévue début 2019.

Les sites de travail à distance : le médecin de prévention rappelle l’importance de la visite annuelle de la direction ou du chef de service.

Tous les sites : le médecin de prévention insiste sur l’importance, en matière d’hygiène, de pratiquer un grand ménage une fois par an.

Visites de sites prévues en 2019 : Brest + MIR29 + radars de Plabennec et de Pontivy + MIR14.

Étaient présents pour Solidaires Météo : Patrick Bonnet, Hélène Poullain, Hervé Queffélec, Lydia Torrente, titulaires, et Christine Lemoux suppléante.

(*) pour les plus jeunes : allusion à la publicité du Loto, au début des années 90.

CSP : Centre de Services partagés

CTAT : Comité d’Appui Technique Au Télétravail

ARIANE : Accompagnement des agents de directions régionales liés à l’évolution des organisations et des metiers


Pour télécharger cet article au format pdf : Enregistrer au format PDF - Partager : FB TW