Accueil > Sections locales > Toulouse > CTSS DT DSO DSI

Compte rendu du CTSS DT du 19 décembre 2017

mardi 9 janvier 2018

Participaient pour Solidaires Météo : Martine Camblan, Gilles Gély, Gilles Guillemin

Ce CTSS était le dernier de la Direction Technique qui disparaît au 1er janvier 2018, DSI et DSO devenant des directions centrales. La question « Quelle(s) instance(s) pour succéder au CTSS DT ? » avait été débattue lors de plusieurs CTSS antérieurs. DT/D précise que le PDG a tranché pour la période transitoire entre fin de la DT et les élections professionnelles de fin 2018 : un CTSGS DSI+DSO sera créé, présidé par E. Legrand (ex DT) ou par délégation à DSO/D ou DSI/D le cas échéant. Pour les représentants SOLIDAIRES Météo, ce CTSGS est une option cohérente pour 2018. Par contre, la revendication pour l’après élections professionnelles reste celle d’un CTSS DSO et d’un CTSS DSI distincts. L’option d’un CTSGS DIROP/DSM/DCSC/DSI/DSO proposée par la DG au CTEP du 5 octobre a été rejetée par l’ensemble des représentants du personnel au CTSS DT.

Suivi des actions précédentes

Indemnités de déplacement en mission : DT/D a transmis au Secrétariat Général la motion votée par le CTSS DT le 21/11/2017 : « Le CTSS DT constatant le tarif moyen des conventions à 75,00 euros = 60,00 + 15,00 euros pour la nuitée et le repas demande la revalorisation de l’indemnité de nuitée de 48,00 à 60,00 euros en province. ».En l’absence de réponse au 19/12, les représentants du personnel demandent que l’action reste ouverte.
Mise en place d’un système DATI à l’atelier mécannique DSO/CMR/IMI (Trappes) : Le système est commandé et sera mis en place dès sa livraison. DSO/CMR a pris contact avec SG/LOG pour que les alertes puissent être adressées au gardien du site de Trappes. Le CHSCT et le CTSS seront tenus informés.

TROED 2018

Comme les années précédentes, le PDG a demandé à tous les services une baisse de 3 % des postes pour TROED 2018. A compter de 2019 les baisses imposées devraient être différenciées en fonction des orientations retenues dans le cadre de AP2022.

La disparition de la DT (hors postes DSO et DSI) conduit à 2 suppressions de postes au TROED (1 ITM + 1 Adjt ADM), les autres postes étant déplacés vers DSO, DSI, DS, et chargé de mission DG pour DT/D.
La DSI perd 7 postes au TROED (4 TSM + 3 Adjt ADM, ce qui représente plus de 3 % des postes DSI) en lien avec des évolutions actées ou prévues, ce qui génère de fait plusieurs sur effectifs. La fusion de DSM/SP dans DSI/DEV équivaut à un transfert de 21 agents à la DSI mais seulement de 17 postes au TROED. En parallèle, la réorganisation du pupitrage a réduit les postes permanents en 5 pôles, soit 35 agents. L’effectif réel des pupitreurs est de 38 agents fin 2017 mais les départs prévus ramèneront rapidement (2 ans maximum) l’effectif réel à 35. Il sera alors difficile de libérer 1,6 ETP pour Météo-France Sports comme c’est le cas actuellement. La fusion des standards téléphoniques de Toulouse et Saint-Mandé (6000 appels au total) et son rattachement à SG/LOG est programmé (1 Adjt ADM de DSI/D/Sec pourvu + Adjt ADM de DSI/ISI pourvu).
La DSO perd 4 postes au TROED (1 ITM + 2 TSM + 1Adjt ADM) en lien avec l’anticipation de la fermeture de Carpentras en 2019 (et départ en retraite dernier TSM), avec l’optimisation des tâches à LM (poste TSM), avec la réorganisation de la gestion des INFRA (poste ITM) et avec la décision de non remplacement des secrétariats dans les divisions (poste ADM du CMM pourvu).

Les représentants du personnels dénoncent la méthode qui consiste à supprimer au TROED des postes pourvus par des agents encore loin de la retraite et qui n’ont pas émis le souhait de muter. C’est le cas pour un poste DSO et un poste DSI. Même quand la direction assure que la position en surnombre n’est pas une menace pour l’agent et se traduira seulement par son non remplacement, il est clair que pour un agent ayant encore de nombreuses années d’activité devant lui, le message reste plutôt négatif et démotivant.

Par ailleurs, les représentants du personnels s’étonnent et s’indignent de la suppression du second poste DSI/D/Sec, alors que la réflexion était réputée toujours en cours. En effet, lors du CTSS du 27 mars, en présence de DCT/D, il avait été acté que DCT/D et DSI/D échangeraient à nouveau sur la charge de travail du secrétariat DSI. Un retour était attendu au sein du CTSS DT.
DSI/D confirme que l’échange a eu lieu mais que DCT/D a rejeté ses arguments. Les représentants du personnels jugent non acceptable que la décision de suppression du poste ait été prise unilatéralement par DCT/D, sans même un retour vers le CTSS DT. DSO/D rappelle que le second poste de secrétariat DSO a été maintenu sous réserve d’apporter son soutien à DSI en cas de besoin. Pour les représentants du personnel 3 emplois de secrétariat de proximité sont notoirement insuffisants pour deux directions rassemblant au total 320 postes au TROED.

Evolution de DSI/CS (Centre de Services)

DSI/D présente le projet d’évolution à effectif constant. L’évolution de DSI/CS est envisagée en lien avec la restructuration du pupitrage qui prendra effet au 1/4/2018, l’opportunité du départ de DSI/CS/D et l’évolution prévue dans le domaine du support.
L’échelon DSI/CS disparaît et les deux divisions qui y étaient rattachées, BSA (Bureau Support et Assistance) et SPV (Supervision) deviennent des départements directement rattachés à DSI/D

Le poste DSI/CS/D est supprimé au profit de la création d’un poste d’adjoint au chef de DSI/SPV.
Ce poste de DSI/SPV/DA aura pour mission de soulager le chef de division qui voit sa charge de travail augmentée par l’orientation du pupitrage vers une qualité de service aux usagers, par le traitement des retours d’incidents, par le besoin en pilotage, par le contact accru avec les utilisateurs et par les besoins de formations.

BSA est chargé du support bureautique aux utilisateurs individuels et il est envisagé de donner à BSA le rôle d’assistance applicative pour Météo-France avec le rattachement d’une partie des agents des TTI en DIR (équipe qui passerait à 25 personnes environ avec un adjoint). DSI/D souhaite un rattachement hiérarchique et pas seulement fonctionnel.
Parmi les évolutions de BSA, il est également envisagé le regroupement géographique de tout le département BSA en un même lieu du bâtiment Poincaré (le projet sera soumis au CHSCT de février 2018 puis au CTSG DSO/DSI).

L’ensemble des représentants du personnel s’abstiennent au moment du vote sur le projet d’évolution.

Systèmes soumis à assignation

Une liste des systèmes à superviser en cas de grève avait été soumis par la direction début 2017. Les représentants du personnel avaient suggérés une certain nombre de modifications à cette liste pour exclure les systèmes non utilisés dans le cadre de la mission de Sécurité des Personnes et des Biens. Suite au CTSS DT du 19/11, DT/D a interrogé les directions utilisatrices des systèmes ce qui permet de sortir certains de la liste (Données publiques, Copernicus, Optima) mais amène à en réintroduire d’autres (Climascope, Medianet, WIS). D’autres réponses sont attendues avant proposition d’une nouvelle liste lors du premier CTSGS DSI/DSO de 2018.

Budget 2018

DSO/D précise que l’année budgétaire 2017 se termine correctement grâce à l’effort de tous. Une incertitude persiste à hauteur de 300 k€. En 2018, pour la première fois la DSO ne disposera d’aucune marge de sécurité et le budget de fonctionnement couvre tout juste les besoins pour maintenir les réseaux à périmètre constant. Il manque 500 k€ au budget d’investissement pour financer toutes les actions. DSO/D considère cependant que cela correspond à la marge de retard annuelle courante.

Les représentants du personnel s’inquiètent du budget de fonctionnement sans marge de sécurité.
Par ailleurs ils soulignent que la mutualisation administrative et surtout les règles imposées au service FI par DCT/D compliquent sérieusement le travail des divisions DSO. Ne pas avoir d’interlocuteur désigné du bon de commande au règlement de la facture est un véritable handicap.

DSI/D présente le budget 2018, des économies seront réalisées sur l’action base de données avec l’abandon d’Oracle (projet MOBIDIC), le plus gros budget coté fonctionnement concerne les liaisons télécom (2190 k€), le réseau et sécurité.
Pour l’investissement, poursuite du projet stockage et lancement d’un PCI (Plan de Continuité Informatique) à partir de l’ECA.

Bilan des contractuels DT au 31/12/2017

Un tableau recensant le nombre de contrats (ou détachement) à la DT était fourni en document préparatoire. Après les questions des représentants du personnel et les corrections, on peut retenir :
3 contrats sur financements extérieurs à la DSO (dont un se termine au 31/12/2017, 2 hommes, 1 femme)
5 contrats d’apprentissage (4 DSI et 1 DSO, 5 hommes)
19 contractuels ou agents en détachement gagés sur des postes de titulaires (30 % de contractuels, 70 % de détachements, 17 hommes, 2 femmes)

Action Publique 2022

Comme lors du précédent CTSS, les représentants du personnel avait demandé un point d’avancement de la démarche AP2022. Le CTSS se tient le lendemain de la présentation faite par le PDG aux agents. Les pistes d’économie - en personnel - identifiées par le comité AP2022 sur le domaine d’intervention de la DT concernent :
- pour la DSI, l’infogérance (administration des systèmes, SITERH...) et l’externalisation de certains développements (un ratio de 30% a été évoqué) . DT/D reconnaît que ces pistes ont cependant un coût financier non négligeable.
- pour la DSO, la sous-traitance de la maintenance de niveau 1 et 2 des réseaux de surface. DSO/D précise que ce n’est pas envisageable sur d’autres réseaux tel que le réseau RADAR.
Conformément à la position prise au niveau national, les représentants de SOLIDAIRES Météo ont posé des questions mais ne sont pas entrés dans une discussion avec l’administration.


Pour télécharger cet article au format pdf : Enregistrer au format PDF