Accueil > Sections locales > Nord > CTSS DIRN

Compte-rendu du CTSS-Nord du 1er juin 2017

jeudi 8 juin 2017

Solidaires Météo était représenté par Gérard DOLIGEZ et Oswald HOVAERE.

Approbation des CR des CTSS du 20 mars et 4 avril

Le point est reporté au prochain n’ayant eu les documents que la veille au soir..

Le paragraphe relatif au mode opératoire pour assurer la continuité de service public en cas de grève est tout de même regardé, DIRN/D devant faire remonter les remarques avant le prochain CTEP

Organisation de l’Exploitation en réseau de la DIR-Nord

Après le document d’organisation passé au dernier CTSS - pour rappel document qui sera représenté potentiellement avec des modifications tous les 6 mois sur lequel les représentants du personnel avaient voté unanimement contre nécessitant une reconvocation de l’instance qui n’y avait rien fait changer dans le fond- c’est maintenant le guide technique qui nous est soumis par la direction

Présentation par DIRN/DA

- Gestion des ressources :

Si le responsable hiérarchique est amené à partir, il sera remplacé soit par son adjoint s’il en a un, soit par un membre de l’encadrement DIRN, de préférence appartenant au même sous-réseau (pour rappel A=VDA-Abbeville-Beauvais-Rouen, B=Reims-Troyes, C=Boulogne-Le Havre)

Et ce sans aucun remplacement, d’où on imagine bien au final des « managers » encadrant des PCs qui pourraient être tous sur des sites distincts et différent du sien !

En plus de celui-ci, apparaît la notion de responsables référents locaux qui pourra participer ou avoir des délégations du responsable hiérarchique dans l’encadrement, la représentation de MF, le suivi de l’exploitation, la gestion administrative et logistique

Si pour les anciens chefs de Beauvais et du Havre qui deviennent adjoints, il semble naturel qu’il soit également les référents locaux de leur centre, pour le futur on pourrait se retrouver avec des référents locaux à désigner parmi les exploitants encore présent sur un site.. La direction nous assure que dans ce cas un appel à volontaire sera fait ! Et s’il n’y en avait pas ? Et comment cette fonction sera-t’elle valorisée ? (cela semble plus que compliqué au travers du RIFSEEP)

Sinon le responsable hiérarchique est bien le responsable notamment en matière d’hygiène et sécurité des sites qu’il chapeaute, ce qui peut poser problème si la communication n’est pas bonne avec un référent local…

Et à cela se rajoutent les responsables fonctionnels du CMIRN ! Ceux-ci pourront s’appuyer sur des réseaux de spécialistes (PREVI, CLIM, CISC, RECOROBS, ...)

Les interactions entre les différents responsables pourraient être complexes...

Concernant la participation de certains agents à actions régionales ou nationales (Méteo-France Sport, développements, audits, …), des arbitrages seront pris en revue de production, en essayant d’anticiper au moins à 6 mois…

Nous demandons évidemment que le CTSS soit a minima informé de ces arbitrages

Concernant les brigades et renforts, elles n’auront plus le lieu d’être au sein d’un même regroupement (puisque l’organisation au sein du sous-réseau permettra théoriquement d’y palier), mais pourront exister entre les sous-réseau.

Nous notons que le poste de BR de VDA sera bientôt vacant et qu’il n’y a pas beaucoup d’espoir qu’il soit réattribué dans les 2 prochaines années (pas de sorties d’école), ce qui limite fortement ces possibilités d’appels à renfort.

- Gestion des compétences :

2 types de matrice seront élaborées : activités exercées par rapport aux compétences requises et agents par rapport aux activités exercées

Celles-ci seront construites au moment des entretiens professionnels (avec formation ou tutorat à envisager si nécessaire), mais un point intermédiaire après 6 mois devra être fait pour voir s’il y a des évolutions. Le maintien des compétences sera assuré par des exercices réguliers.

Le problème est que quand les ressources seront descendues en-dessous d’un seuil, ce système devrait montrer ses limites, et finalement obliger à terme tous les Pcs de la DIRN à être polyvalent sur toutes les vacations du réseau en étoile complet, et sans doute coincer…

DIRN/D nous répond que les priorités seront fixées, quitte à redonner, voire même abandonner, des tâches pour permettre au système de continuer de tourner. Il y aura également les orientations données par le national qui auront des incidences (disparition des PARs, moins de clients mais à plus forts enjeux…)

- Répartition du travail :

Différents types de postes de production sont définis : Prévis-conseil, Obs-clim à fréquence pluri-mensuelle, Obs-clim à fréquence aléatoire, activités hors production. La répartition des tâches entre ces postes sera faite selon des critères de cohérence (secteurs pro, clients, thématique, géographique..) en restant équitable

Ces critères sont louables mais pourront-ils concrétement être utilisés ???

Un outils détaillera les temps passés par tâches pour chaque poste (a priori national), et un autre détaillera la répartition des ressources selon le type d’activité au sein de chaque sous-réseau (régional)

- Tableau de service commun :

L’élaboration sera plus facile pour les petits sous-réseaux (B et C)

Selon les circonstances, après concertation, le tableau de service pourra être adapté (!) La possibilité de prolongation et de recours à vacation exceptionnelle perdure ; en cas de soucis sur un poste non tenu (TTI /EX étant censé le détecter), le secours devra être trouvé au sein du sou-réseau ou avec les collègues étant identifiés comme pouvant tenir le poste

- Gouvernance et communication :

Des revues de production seront faites tous les 6 mois (a priori en se calant sur les CAPs et la VH), ou de manière exceptionnelle (si très gros contrat remporté) pour anticiper les changements dans le fonctionnement du réseau. Et concernant la communication, ils s’appuieront sur des outils existans ou à développer (boites mails individuelles, collectives, mains courantes, suivi échanges clients, …)

Les représentants du personnel reconnaissent que l’effort pour gérer l’organisation est louable sur le papier, mais que concrètement cela risque de se compliquer rapidement au fil des départs et de la fonte des effectifs avec un gros risque de ne plus fonctionner correctement. De plus, cela valide le fait d’avoir une organisation mouvante revue tous les 6 mois.

Vote demandé par DIRN/D : 4 contre ( 2 Solidaires-2 CGT)

(le CTSS sera donc reconvoqué le 4 juillet)

Nouvelles fiches de postes CMs Boulogne et Le Havre

En raison de la fusion en juillet prochain des vacations de Boulogne et du Havre (pour une vacation unique « littoral nord »), les fiches de postes sont revues afin d’être présentées à la CAP d’automne

Elles évoluent de manière similaire à celles du regroupement Abbeville-Beauvais (avec référence au sous-réseau), mais en gardant une spécificité marine-littoral

Le chef du Havre devient Boulogne/DA

Il nous est précisé pour celui-ci que la quotité de temps entre le rôle de chef et d’exploitant ne sera pas inscrit en dur dans cette fiche mais dans un document d’organisation DIRN (avec pas de changement par rapport à l’actuel – 50 %/50 %)

Nous demandons à ce que cette fonction soit toujours valorisée comme l’était celle de chef, et donc que l’équivalent de l’ITS fonctionnelle se retrouve dans le niveau RIFSEEP du poste

Vote demandé par DIRN/D : 3 contre ( 1 Solidaires-2 CGT) – 1 abstention (1 Solidaires)

Plan de formation

Les documents fournis n’étant pas exploitables directement, le point est reporté au prochain CTSS (reconvocation du 4 juillet)

questions diverses

A la demande des représentants du personnel, un point sur les effectifs est demandé

- TTI : 1 départ prochain à la retraite, et le candidat BIEP qui s’est désisté (le poste sera donc ré-ouvert), ce qui fait que malgré une arrivée prochaine, le service se retrouvera bientôt à 1+6 (dont 1 agent complètement dédié au national)

Cela va engendrer un problème à court terme de compétences du côté AS car même si toutes les nouvelles recrues sont sensées être polyvalentes EX/AS, il leur faudra du temps pour être formés et compétents. A surveiller de très près !

- PREVI : malgré 1 arrivée, les Pcs se retrouveront bientôt à -2 au troed, avec en plus le poste de BR non pourvu !

La direction nous assure que la prochaine réunion du sous-réseau A se chargera de trouver une solution au problème…

- sous-réseau B : sur Reims, l’effectif PC tombera bientôt à 3 (avec en plus un pourcentage pour MFS)

Si dans un 1er temps on peut espérer temporiser le problème par recours à renforts, des modifications de fonctionnement sont là aussi à craindre dans un futur relativement proche

- MIR80 : celle-ci peut potentiellement se réduire bientôt à 1 seul agent, de plus assez jeune dans le poste !

La direction ne semble pas avoir de solution autre que d’hypothétiques sorties écoles ou recrutements BIEP… mais cil faudra les former (qui, comment ?) et comment cela tournera-t’il en attendant ?

- ADM : pour l’instant effectif au-dessus de la cible mais les agents ne sont pas polyvalents (RH-finances-LOG)

Toujours pas de retours des groupes de travail et expériences décidées en fin d’année dernière par le SG… et plutôt qu’une simplification et un allégement du travail, c’est plutôt l’inverse en ce moment… il faut espérer que cela aboutira avant les prochains départ en retraite de 2019

Dates des prochains CTSS

- reconvocation le 4 juillet

- le 3/11 (repli le 10/11)


Pour télécharger cet article au format pdf : Enregistrer au format PDF - Partager : FB TW