Accueil > Sections locales > Nord > CTSS DIRN

Compte-rendu intersyndical du CONTRE-CTSS Nord du 26 avril 2016

mardi 26 avril 2016

Suite aux assemblées générales qui se sont tenues les 17 et 18 mars et à la décision nationale de nos syndicats Solidaires et SNM/CGT de maintenir le boycott de toutes les instances locales et nationales de Météo-France (sauf CAP et Action Sociale), les représentants Solidaires et CGT du personnel ont boycotté la réunion de CTSS Nord du 26 avril. Ils se sont néanmoins réunis pour tenir un « contre-CTSS » et exprimer leur avis sur les sujets annoncés à l’ordre du jour du CTSS.

Voici un compte-rendu de cette réunion.

Synthèse des bilans

La Direction a transmis un document sous forme de courbes présentant l’évolution des bilans des services d’exploitation de la DIRN depuis 2012. Globalement il ressort que les bilans sont positifs.

Ce document est peu lisible et exploitable en l’état, et manque d’informations plus détaillées. Des services très différents (CM, PREVI, MIR) sont mis en comparaison, de manière non pertinente.

Par rapport aux documents plus consistants transmis lors de précédents CTSS sur le même sujet, le travail a vraiment été fait a minima cette fois-ci sans aucune forme d’analyse...

Evolution de l’organisation des tâches d’exploitation-production de la DIRN

Cf le document préparatoire en annexe à ce compte-rendu.

Le contexte : multiplication en 2015 des brigadistes de réserve (BR) et appels à volontaires (VMR) dans la DIRN par manque d’effectifs ; depuis 2015 DIRN/ADE avait formulé le projet de fonctionner avec des CM en réseau comme seule solution durable pour pallier les sous-effectifs.

Ce document, dans la droite ligne du fonctionnement « en étoile » préconisé par le PDG et la mutualisation des personnels de CM, assène un projet de réorganisation alors que le PDG répète à l’envi son souhait d’impliquer les agents dans la réflexion. Sont ainsi annoncés de manière autoritaire des regroupements fonctionnels de CM (PREVI VdA Boulogne Le Havre / Beauvais Rouen Abbeville / Reims Troyes), mettant un terme définitif à la territorialité et à certaines thématiques des CM.

La Direction annonce aussi son intention de faire appel à une entreprise de conseil en management pour conduire ce projet de réorganisation. Notre Direction serait-elle à ce point incompétente pour organiser ses services ? Faut-il dilapider de l’argent public pour compenser ? Il est surtout difficile pour la Direction d’assumer seule ce bouleversement annoncé pour les agents concernés.

Avec les non-remplacements d’agents dans les centres, l’organisation serait évolutive en fonction des départs, ce qui explique l’intention de revoir deux fois par an ces « bricolages ». Une organisation « à la petite semaine », qui serait difficilement vivable pour les agents, avec comme seule perspective certaine : à terme tout sera fait depuis le CMIRN lorsque les centres fermeront « naturellement » après les départs des derniers agents.

Pour les centres marine du Havre et de Boulogne, les agents sont réticents à travailler au gré des vacations pour des domaines marins ou terrestres différents. Il n’y a d’ailleurs aucune certitude que les productions marines (bulletins côtiers en particulier ) seront maintenues au niveau de la DIRN.

De manière générale, travailler sur des types de vacations, des thématiques et des territoires à couvrir différents pour un même prévi conseil en fonction des besoins de service va à l’encontre de la volonté affichée d’avoir un conseil pointu au plus près des besoins des usagers et se démarquant de la concurrence.

Beaucoup de questions se posent à la lecture de ce projet :

Quels bulletins seront maintenus, quelles charges de travail, quel avenir des agents actuellement en poste PAR, quels rythmes de travail, quel niveau de flexibilité, quel niveau de polyvalence pour chacun, comment évoluera le rôle des chefs de CM, quelle gestion en commun des personnels affectés dans des centres différents, quelle gestion des tableaux de service, quelle gestion des tableaux de bord collectifs, quels délais de mise en oeuvre ?

De plus ce document ne fait absolument pas allusion aux tâches d’exploitation en CM autres que la prévision et la production : climatologie amont, veille d’observation, gestion de réseau, etc : que vont devenir ces tâches ? Qui va faire le travail, de quelle manière ?

[(En résumé, il s’agit d’un projet complètement délirant, sans fondement, au point qu’il devient même difficile de le cerner concrètement et de se positionner. Compétences professionnelles, qualité du service rendu, conditions de travail, tout est évacué par la Direction. La situation de flou et d’adaptation permanents en guise d’organisation est inacceptable pour les agents que nous appelons à réagir avec force ! )]

Pour les représentants du personnel, la première chose à faire, c’est de recruter et d’affecter des agents sur les postes vacants.

Evolution de l’organisation de la division TTI

La Direction n’a pas jugé utile de transmettre aux représentants du personnel un document préparatoire sur ce point. Un tel document existe pourtant, il a été présenté le 04 février 2016 en réunion de DIR/DSR.

L’objectif est de toute façon de gérer la pénurie de personnel à TTI.

Evolution des fonctions du centre météorologique de Beauvais

Pour ce point non plus, pas de document transmis aux représentants du personnel.

Une seule information dans le document sur le plan d’action 2016, ligne 5 : « Transfert des fonctions aéronautiques du CRA de Beauvais vers le CRA de Lesquin. D’ici fin 2016. » (CRA de Lesquin lui- même transféré « physiquement » au CMIRN en 2016).

Bilan formation 2015

2 tableaux sur les quantités et les coûts nous ont été transmis.

Plan d’action 2016

Le document transmis est bien peu lisible, encore une marque du manque de considération pour les représentants du personnel. Voir annexe.

Quelques remarques non exhaustives sur ce plan d’action :

Ligne 14 : « Organisation de la prévision en DIR. Proposer en lien avec la DSR des évolutions de l’organisation des tâches prévi en DIR (PAR et DPA, PAR/PC…) en lien avec le chantier Prévi Amont » ->Principaux résultats attendus dans l’année : case vide !!! On est vraiment dans le flou absolu !

Ligne 17 : « Terminer les inventaires archivistiques de chaque fond et insérer des données anciennes. » -> Qui va faire ce travail, au vu des sous-effectifs ?

Ligne 24 : « Instruire et préparer le déménagement du CM de Beauvais en 2017. Identifier les locaux pouvant accueillir le CM Beauvais en 2017 » -> Mais pour faire quoi dans ces locaux, avec combien d’agents ? Rien n’est encore défini !

La Direction annonce d’ors et déjà la reconvocation du CTSS Nord pour le 29 avril  : pour cette date, les représentants du personnel exigent que leur soient transmis tous les documents préparatoires nécessaires, notamment sur l’organisation de TTI, de Beauvais, et sur les bilans des services.


Pour télécharger cet article au format pdf : Enregistrer au format PDF - Partager : FB TW