Accueil > Expressions > Cartons rouges

La DIRAG sans boussole

vendredi 17 février 2017

Nous profitons de la visite de DSR/DA en Guadeloupe, Guyane et Martinique pour attirer son attention sur le climat régnant à la DIRAG :

DIRAG/D se vante d’une professionnalisation du management, notamment en systématisant séminaire annuel et formations obligatoires pour les cadres (I.T uniquement, les responsables d’unité qui sont également des managers sont oubliés).
Pourtant, l’amateurisme et l’apeuprisme atteignent des niveaux andins, alors même que le point culminant des 3 DOM ne dépasse pas 1 500m .

Dans les instances CHSCT et CTSS, l’Administration reconnaît elle-même son manque de "diligence" et les Représentants du Personnel (RP) constatent une grande approximation dans la maîtrise des sujets.
Oreille faussement tendue, art de la digression pour éviter d’aborder les points sensibles, maintien dans un flou anxiogène du Personnel sur les perspectives d’avenir, voilà le quotidien de la DIRAG

Deux grèves récentes (avril à mai 2016 au CM973, janvier 2017 à DIRAG/PREVI) causées par l’obstination de la Direction (DIRAG et DSR) auraient pu être évitées.

Tout aussi grave, alors que les RP ont réclamé un audit sur la souffrance et les Risques Psycho-Sociaux, rien ne bouge, et ce malgré plusieurs malaises.
Pendant ce temps, les rapports entre les encadrants et leurs équipes se tendent, défiance et démotivation se généralisant.

D’où le constat intersyndical fait en début d’année d’un management déficient dans une DIRAG qui connaît une voie d’eau et cherche à mettre le cap sur un haut-fond pour s’y échouer.


Pour télécharger cet article au format pdf : Enregistrer au format PDF - Partager : FB TW