Accueil > Expressions > Cartons rouges

La prévision en Guyane : toujours pas sortie de l’état d’urgence…

CARTON ROUGE A LA DIRECTION DE MÉTÉO-FRANCE

mardi 19 janvier 2021

En octobre 2020, en présentant son projet en CTSS-DIRAG la direction a confirmé sa volonté de sabrer les effectifs de la prévision en Guyane. Bien que non prévue dans le cadre de l’AP2022, cette décision opportuniste de passer d’un service permanent à semi-permanent s’appuie sur le manque d’attrait qu’a connu la Guyane ces derniers mois voire ces dernières années. La crise sanitaire a également servi de prétexte pour ne pas ouvrir de postes aux derniers mouvements de mobilité.

La direction souhaite-t-elle stopper l’hémorragie ?

Mais il y a encore plus grave. Car l’effectif pour tenir un service semi-permanent n’est même pas garanti. A la fin de l’année, seul un prévisionniste actuellement en poste sera toujours présent, les autres seront partis en retraite. Aussi, prendre en considération toute candidature potentielle n’est pas un luxe.

Et pourtant…

En CTEP du 15 décembre, Solidaires-Météo a informé la DG qu’un salarié d’un sous-traitant du CNES/CSG (Centre spatial guyanais) était intéressé pour candidater. Nous avons alors demandé à la DG de faire paraître au plus vite ce poste sur la Place d’Emploi Public (PEP), afin de ne pas passer à côté de cette opportunité, et de mandater la direction locale (DIRAG et CM973) pour étudier cette possibilité de recrutement.

Au CTSS du 16 décembre, la direction de la DIRAG annonce que le poste sera ouvert le 7 janvier en interne comme à la PEP.

Le 7 janvier le poste n’est ouvert ni en interne, ni à la PEP. En faisant fi de la candidature d’une personne vivant déjà en Guyane, la direction de Météo-France compromet délibérément l’avenir du service de prévision du CM973 !


Pour télécharger cet article au format pdf : Enregistrer au format PDF - Partager : FB TW