Accueil > Expressions > Cartons rouges

Un carton rouge à la DSR, encore ?

lundi 16 mars 2020

Dans notre précédent carton rouge (cliquez ici), au lendemain de la première itération de l’ICP, nous avions attribué une mention spéciale à DSR/D en tant que cheville ouvrière de l’ICP. Alain Soulan est en effet responsable de la situation, pour le moins anxiogène, dans laquelle se retrouvent de nombreuses et nombreux météos.

Nous voilà arrivés au terme de l’épisode ICP …
Le premier tour a distribué près de 500 « droits à option », le second tour une dizaine.
Pour les « sans-droits », la DG a fait des « propositions de solutions » individuelles.

Bon nombre de ces propositions sont des postes de Météo-Conseil qui ne correspondent aucunement aux vœux des agent.es. Souvent, elles ne correspondent même pas aux solutions esquissées au cours des entretiens individuels.
Est-il correct et acceptable que la direction dise blanc un jour, et gris voire noir le lendemain à l’issue d’un processus déjà particulièrement pénible et angoissant pour les agent.es ?
Pour Solidaires-Météo, la réponse est clairement NON !

Début février une réunion DIR/DSR avait dessiné les grandes lignes des futures « propositions de solutions » de l’administration aux agents.
De notre côté, nous revendiquions le respect du volontariat des agents (1er vœu ou nouveau choix après réflexion) et la création et gestion de surnombres sur le temps long, répartis sur les divers services de l’établissement (postes CLIM et pôles OBS entre autres…).

Loin de répondre à nos revendications, la DG (pour précision, nous ne doutons pas que Monsieur Soulan soit à la manœuvre sur cette décision) fait le choix de bourrer la future division « Service » des DIR de Météos-Conseils, souvent bien au-delà de la cible AP2022. Cela intervient juste après l’annonce de la PDG de renforcer les CPR et doubler le poste sur une partie de l’année. Nous avions revendiqué des effectifs supplémentaires pour les futures divisions « Services »... Dont acte !

Ces « propositions » ont donc été faites aux agents « sans-droits » après leurs échanges avec leurs chefs de service. Ces entretiens avaient souvent aboutis à l’adaptation des postes qui leur étaient proposés. Ainsi, il a été proposé aux agent.es de tenir le poste MC avec ou sans astreinte, avec plus ou moins d’horaires de bureau, etc. Rien de si exceptionnel en soi. En effet, on a toujours su à Météo-France répartir le travail dans les équipes en fonction des affinités ou contraintes des un.es ou des autres : qui « un peu plus de clim », qui « un peu plus de nuits »...

La fiche de poste du MC proposée par la DG est a minima triple (tantôt climatologue, tantôt soutien CPR, tantôt producteur…) au niveau des fonctions comme au niveau des horaires (SP, HB, astreinte de nuit et WE).

Par ailleurs, n’oublions pas que beaucoup de futurs MC le seront par défaut, qu’ils aient candidaté à l’ICP ou qu’ils soient intégrés à ce service sur proposition de la DG.

Partant de là, Solidaires-Météo réitère sa proposition de déclinaison du nouveau métier de Météo Conseil en 2 ou 3 fiches de postes distinctes :

  • un MC1 en régime permanent, (Solidaires-Météo peut valider que le MC1 soit physiquement au CMIR) ;
  • un MC2 majoritairement en horaires semi-permanent et occasionnellement des HB, ou l’inverse (c’est cohérent avec les us de la majorité des agent.es de ce futur service) ;
  • et éventuellement un MC3 qui pourrait travailler exclusivement en horaires de bureaux (voilà qui satisferait certain.es collègues et pourraient soulager un peu DCSC/D au passage…).

Solidaires-Météo s’engage au quotidien pour défendre les conditions de travail des agent.es et leur qualité de vie au travail. Donner du sens au travail, permettre que les agent.es se sentent compétent.es et autonomes, bref à l’aise dans leurs fonctions est une condition préalable.

Une réorganisation de l’ampleur de celle que met en œuvre la DG doit s’appuyer sur un plan de formation ambitieux. Les formations et modes de formation devront s’adapter aux différentes situations des personnels (et non l’inverse), sans limitation excessive de durée, avec des possibilités de déplacements sur les territoires non maîtrisés.

Nous évoquons bien évidemment des formations métiers bien ciblées. Solidaires-Météo conteste totalement le projet, du DSR/D, d’une formation unique et exhaustive concernant toutes les tâches prévues dans sa fiche de poste MC actuelle.

En cohérence avec les échanges des entretiens individuels, en lien avec notre proposition de 3 fiches de postes, nous revendiquons des formations pointues de spécialistes et refusons une formation fourre-tout de généralistes polyvalents. C’est une condition nécessaire pour que chaque agent.e puisse s’installer dans de bonnes conditions dans ses nouvelles fonctions.

Une anticipation suffisante doit permettre de bien cibler les besoins de formations…

Solidaires-Météo s’interroge sur la position personnelle de la PDG sur tous les sujets évoqués ici.

Alors Madame Schwarz, vous qui avez vanté devant les députés et sénateurs l’importance du dialogue social, que pensez vous de nos propositions ?


Pour télécharger cet article au format pdf : Enregistrer au format PDF - Partager : FB TW