Accueil > Sections locales > Toulouse > CTSS DESR

CNRM : Motion des représentants en CTSS/CNRM et CDL/GAME du 19/05/2015

mercredi 20 mai 2015

Motion des représentants en CTSS/CNRM et CDL/GAME du 19/05/2015

Avant de discuter les évolutions du CNRM envisagées par la direction, il n’est pas inutile de décrire
la situation globale de l’Etablissement.
Notre ministère de tutelle, le MEDDE/MELT, avait un objectif de diminution d’effectif de 1200
postes par an sur la période 2012-2014 (soit 2,4 % de son effectif) et une baisse de 800 postes par
an lui est fixée sur la période 2015-2017 (soit 1,7% de son effectif). Alors que Météo-France a subi
le même taux de réduction que le ministère jusqu’à 2014, l’établissement devrait augmenter son
effort de 60% à partir de 2015, donc bien au-dessus de la moyenne de l’effort au sein du ministère.
En cette année de COP21, le PDG de Météo-France a-t-il défendu au maximum les intérêts de l’établissement face à notre tutelle ?
Depuis quelques temps, par une étrange coïncidence, fleurissent sous la plume de tous les directeurs des grands services de Météo-France des formules « de contexte », réputées non contestables, et censées convaincre les personnels de l’inéluctabilité des mutualisations et autres restructurations.
Le CNRM n’échappe pas à ce phénomène.
Comme tous les services de la Météopole, le CNRM est déjà victime de la mutualisation en cours des services de support administratif et du gâchis de la suppression de la veine hydraulique.
Le 7 avril dernier, la direction du CNRM a annoncé un projet de restructuration des services devant prendre effet à partir du 1er/01/2016.

La réduction d’effectifs du CNRM, puisqu’il s’agit bien de cela, serait obtenue par la combinaison de plusieurs coupes simultanées :
- transfert de postes identifiés comme opérationnels du CNRM vers d’autres directions de
Météo-France,
- suppression d’équipes du CNRM ou de parties d’équipes,
- mutualisation des fonctions de support informatique avec l’équipe homologue de l’ENM,
- poursuite de la mutualisation des fonctions administratives,
- non remplacement de postes libérés par des mutations ou départs à la retraite déjà effectifs
ou annoncés.

Les représentants en CTSS et CDL se déclarent choqués par la brutalité de l’annonce, sentiment
qu’ils partagent avec tous les personnels du CNRM.
- La réduction des effectifs des fonctions support se traduira inévitablement par un service
moins adapté aux besoins spécifiques du CNRM, des délais de réponse plus longs, et des transferts
de tâches administratives et techniques vers les chercheurs.
- Avec la fermeture du site de Meudon, le CAM s’expose à se priver de deux météonavigants
expérimentés.
- La séparation des fonctions au CEN va réduire les synergies bénéfiques entre la recherche
et l’opérationnel, ou nécessiter des ressources supplémentaires pour maintenir le niveau d’échange
actuel.
- Le rattachement du CMM à la DSO impactera également la synergie
recherche/opérationnel autour des bouées et un doute a d’ores et déjà émergé sur la pérennité du
CMM à Brest.
- La mission de transfert des résultats de la recherche à l’opérationnel est un point essentiel
de la stratégie d’innovation de Météo-France : elle lui permet d’assurer au mieux ses missions de
service public.
Elle se fait naturellement dans les unités mixtes opérationnelles/recherches ; elle est assurée par le
RETIC (coordination ou réalisation) pour les autres domaines. Comment sera-t-elle réalisée dans
l’avenir si toutes ces structures sont réduites ou disparaissent ? Le CNRM prend ainsi le risque de
s’isoler du reste de Météo-France.
Les représentants en CTSS et CDL dénoncent cette réduction d’effectifs qui va dégrader le
fonctionnement du CNRM et affaiblir les liens indispensables entre l’opérationnel et la recherche.
Ils demandent à la direction d’abandonner ces projets de restructurations qui répondent, à vrai dire,
juste à une logique comptable de réduction des effectifs, et qui apparaissent en fait comme des
manoeuvres de déstructuration du CNRM et de l’ensemble de Météo-France.
Sur le point « réorganisation du CNRM », nous demanderons un vote sur le projet présenté.
Cette motion sera portée à la connaissance des personnels à l’issue du présent CTSS/CDL.
Par ailleurs, les questions soulevées par cette évolution du CNRM concernant l’ensemble de MF, le débat sera posé au niveau du CTEP.

Cette motion a été adoptée par 1 CGT, 1 FO, 2 Solidaires


Pour télécharger cet article au format pdf : Enregistrer au format PDF - Partager : FB TW