Accueil > Sections locales > Toulouse > CTSS DESR

CTP CNRM du 6 avril 2006

Compte rendu SPASMET Solidaires

vendredi 7 avril 2006

Un CTP de routine si ce n’est que la direction est aujourd’hui décidée à demander avec force la création de postes administratifs à DAG. La présence à ce CTP de collègues administratifs de DAG siégeant à titre d’experts a grandement aidé le CTP a prendre conscience de la nécessité de demander cette création de poste en première priorité : dans un service de recherche, comme dans tous les autres, le soutien administratif est déterminant. Pour le CTP unanime, il est clair qu’il faut donner aux personnels les moyens de l’assurer dans des conditions normales !

Ont siégé pour le SPASMET Solidaires : Françoise Backelandt, Christine Berne, Michel Cluzeau et Jean-Paul Jullien

Campagnes de mesures :

Nous avons eu confirmation que les dispositions actées par le groupe de travail CNRM (appliquées lors de la campagne CARBO-Europe notamment) s’appliquent pour les campagnes en cours et à venir, AMMA notamment.
En revanche, l’officialisation de ces compensations ainsi que les modalités pratiques de mise en œuvre doivent encore être validées par la nouvelle DRH, qui prend connaissance petit à petit des dossiers « météos » et des spécificités des modalités de l’ARTT.
D’après la direction du CNRM, la DRH est « globalement d’accord » avec les propositions du groupe de travail CNRM et estime que les campagnes peuvent être assimilées à des « cycles de travail occasionnels » prévus au §5.3.2 de la note ARTT.
La Direction du CNRM a indiqué que les spécificités « campagnes de mesures CNRM » devraient à terme figurer dans une annexe du document ARTT.
Nous attendons donc cette reconnaissance par la DRH de MF.

Qualité :

Le CNRM est dans la phase d’étude de faisabilité avec un certain nombre d’actions. Le CTP sera informé et consulté lorsque l’étude sera terminée.

Cadre de fonctions 2006

Le CTP CNRM du 22 septembre 2005 avait proposé pour le CTP Central ses priorités pour l’année 2006 (voir précédent CR).
Parmi les demandes refusées par le CTP Central (qui arbitre entre les demandes de tous les services de MF) :
- la régularisation d’un poste de catégorie B administrative (à GSC) (lire le point suivant sur les effectifs administratifs au CNRM)
- la reconnaissance en poste CUT du responsable de l’équipe SPEA : cette demande sera renouvelée dans le cadre des demandes pour 2007
- concernant les postes fonctionnels ITS (responsabilités particulières) : seul le poste de responsable E-SURFMAR a été retenu. Le prochain CTP CNRM re-proposera les autres postes pour l’année 2007.
- NBI technique « maintenance opérationnelle des instruments » : seul le poste de responsable de la maintenance du réseau Nivôse (CEN) a été validé au CTP Central (en sus de ceux déjà existant au CMM).
Nous avons indiqué que cette situation était inacceptable car les autres postes reconnus lors du dernier CTP CNRM étaient de la même façon des postes de techniciens de maintenance avec des contraintes fortes opérationnelles.
La Direction du CNRM a indiqué qu’une nouvelle demande en ce sens sera faite dès le prochain CTP Central.
Rappel de l’ordre des priorités retenues lors du dernier CTP CNRM : 5 postes au GMEI/4M+LISA, 3 postes au CEN/LIEN, 2 postes au CAM et 1 poste au CEN/SISMO. (pas de cumul avec prime info et prime navigant).

Effectifs administratifs

Ce point a été demandé par les représentants du personnel et 2 collègues en poste à DAG ont accepté de siéger à titre d’experts au CTP afin de témoigner sur les difficultés rencontrées, la surcharge de travail et la colère qui en découle. Nous les en remercions encore une fois.
Nous avons présenté la situation alarmante des effectifs administratifs à CNRM/DAG. Cette situation est en partie conjoncturelle par le remplacement retardé (courant de l’été) du responsable de DAG suite à une mutation.
Mais, cette situation est surtout critique depuis déjà plusieurs années avec l’accroissement des tâches de gestion liée notamment à l’augmentation des contrats européens, la déconcentration des crédits, la gestion complexe des ressources affectées, ...).
Nous constatons que proportionnellement le CNRM est « sous-administré » par rapport à d’autres services comme la DSO ou la DP. D’autre part, il nous paraît évident qu’un bon fonctionnement de nos services administratifs est indispensable au bon déroulement des projets menés par le CNRM. 
La Direction du CNRM nous a convaincu qu’elle appréhendait bien les difficultés qui pèsent en conséquence sur les agents et elle a indiqué mettre tout en œuvre pour pallier aux difficultés « conjoncturelles ».

La direction a également indiqué qu’elle était convaincue de la nécessité d’augmenter l’effectif de DAG.
Elle s’est alors engagée à produire, avant les CTP CNRM et centraux d’automne et de fin d’année qui traitent des effectifs, un argumentaire pour obtenir non seulement la régularisation d’un surnombre en cat B à DAG, mais également la création d’un poste cat A ou B d’adjoint au responsable de DAG.
La Direction et le CTP dans son ensemble ont décidé de présenter (enfin !) en première priorité cette demande d’effectif supplémentaire administratif, dans le cadre du CTP de fin d’année.
Nous prenons acte de cet engagement du CTP dans son unanimité.

Ont été aussi soulevé d’autres problèmes non spécifiques au CNRM comme le manque de postes de promotions (de catégorie C en catégorie B), le manque de postes reconnus éligibles à la NBI, les craintes des personnels liées à une gestion par MF de la paie des personnels communs administratifs et ouvriers. Tous ces points relèvent du niveau national. Ils devront être négociés prochainement dans le cadre de la préparation du prochain protocole DGAC. Le SPASMET Solidaires prendra part pleinement aux négociations afin que les justes revendications des personnels voient le jour.

Programme de recherche et budget 2006

Point d’information CNRM/D.

Formation permanente

Le responsable FP du CNRM a présenté le bilan des actions de formation menées en 2005.
2005 a été marqué par une baisse importante du nombre de jours de formation reçue par les agents : 1247 jours en 2005 contre 1690 en 2004.
Une grande partie de cette baisse s’explique :
- par le fait qu’en 2004 une formation importante avait été dispensée en Hygiène et Sécurité et qu’en 2005 seuls des stages de recyclage ont été nécessaires
- une baisse de la formation en instrumentation : 270 jours de moins en 2005 pour la formation « avion ».
- une légère baisse du nombre de thésards.

Nous avons également mis l’accent sur le fait que la forme des stages est aujourd’hui mal adaptée aux contraintes des agents : journée libre pour certains le mercredi, charge de travail ....
Il a été répondu que l’organisation de formations sous forme de modules courts (à la journée voire à la demi journée) était envisagée par ENM/FP avec toutefois une adaptation nécessaire pour les agents hors Toulouse qui ne se déplaceront pas pour ce genre de modules.
Par ailleurs, le CNRM demandera à participer au comité de pilotage de la FP à Météo-France.

Hygiène et Sécurité

La commission H&S s’est réunie le 9 mars 2006.
Elle a tiré le bilan des formations dispensées en 2005 et examiné les formations prévues en 2006.
Elle a mis en évidence un manque de secouristes du travail et passé en revue les équipements H&S.
En vrac, les thèmes abordés :

- Acquisitions nécessaires en 2006
- Travaux de désamiantage
- Parking et détection incendie (CEN)
- Mise à jours des habilitations
- Signature du plan de prévention EPSHOM (CMM)
- Hygiène & sécurité pendant les campagnes
- Tri sélectif
- Loi Evin (Toulouse)
- Grands chantiers dans le cadre du futur contrat d’objectifs : Toit hangar Francazal, extension CMM

Transfert du CAM : emploi des conjoints

La CGT a indiqué que Météo-France qui veut transférer à Toulouse la DSO perdrait toute crédibilité si elle n’était pas capable de résoudre le cas de deux conjoints d’agents du CAM encore au chômage.
Soutenant nos camarades nous avons dit, au nom du SPASMET, que lorsqu’elle le voulait, la direction du CNRM savait comment créer des emplois pour les conjoints de certains de ses agents et qu’aujourd’hui il fallait arrêter de tergiverser et proposer aux deux conjoints concernés une solution en interne Météo-France ou dans les organismes auxquels l’établissement est associé.


Pour télécharger cet article au format pdf : Enregistrer au format PDF - Partager : FB TW