Accueil > Sections locales > Toulouse > CTSS DESR

CTSS-CDL CNRM du 16 juin 2017 : Compte-Rendu SOLIDAIRES-Météo

mercredi 21 juin 2017

Suite au refus de siéger des représentants lors du CTSS-CDL du 1er juin, la direction du CNRM a reconvoqué ce CTSS-CDL dans les 15 jours, conformément aux statuts de cette instance. L’objet principal de ce blocage était le refus de CNRM/D de demander à la DG d’ouvrir des postes pour remplacer les 3 postes administratifs perdus depuis 2 ans.

Pour rappel ce profond mécontentement des personnels du CNRM, fait suite au projet de CNRM/D de la création du pôle PAR (Pôle Assistance Recherche), devant être mis en place à partir du 1er juin 2017. Il s’est concrétisé par une pétition « Pas de recherche possible sans support administratif et technique ! » signée par plus de 260 collègues, qui a été envoyée au PDG de Météo-France et à la direction de l’INSU du CNRS, co-tutelle de l’Unité mixte de recherche CNRM (UMR3589).

Ce CTSS-CDL a été précédé par une AG du personnel le 15 juin :

1. AG du 15 juin

La mobilisation s’est maintenue puisque cette seconde AG a réuni plus de 70 collègues.
a) Nouveaux éléments
 - Réponse du PDG (12 juin) à la pétition reçue le 9 juin (voir Annexe A)
 - 3 Postes non-pourvus (une seule candidature) à la DCT/Finances, service déjà en difficulté.
 - Poste secrétariat DSO récemment ré-ouvert non-pourvu (aucune candidature)
 - Toujours pas de document préparatoire sur ce sujet pour le CTSS-CDL reconvoqué demain (16 juin).
b) Votes : après discussions en AG
1. Mandat pour siéger au CTSS-CDL : unanimité pour 59
2. Mandat pour boycotter la suite du CTSS-CDL après la discussion de ce point, en l’absence d’éléments positifs : unanimité pour 59
3. Mandat aux représentants du CDL pour envisager leur démission en l’absence d’éléments positifs : 51 pour/ 8 abstentions / 0 contre
4. Grève : 15 pour/ 34 abstentions / 7 contre
5. Grève administrative : 39 pour/ 16 abstentions / 1 contre

2. CDL-CTSS du 16 juin

A la demande des représentants le point n°9 « Evolution CNRM » a été traité en premier.
La veille au soir CNRM/D a diffusé une note « Point d’information sur le Pôle d’Assistance à la Recherche (PAR) », qui n’a donc pas pu être discutée lors de l’AG de la veille. La direction du CNRM a présenté à nouveau son projet de réorganisation avec les principaux éléments suivants :

Depuis mai, Claire Doubremelle (CNRM/DAT) a organisé 6 réunions avec les 4 secrétaires actuels (de direction et des groupes GMEI, GMGEC et GMME) pour :
lister les tâches actuelles, analyser les pistes pour les alléger, les répartir autrement,
revoir l’organisation.
Le but est d’établir des documents décrivant les procédures de chacune des tâches, et d’élaborer les fiches de poste.
Des brouillons de fiches de poste existent mais les agents administratifs n’ont pas souhaité leur diffusion pour ce CTSS-CDL. Pour eux l’important serait de disposer d’un document décrivant les tâches abandonnées et qui retomberaient donc sur les groupes et équipes.
Claire Doubremelle a remercié les personnels administratifs pour leur participation active à ces réunions, et souligné que le 1er objectif était de les écouter. Elle a ainsi réalisé la dimension sociale et humaine du rôle joué par les secrétariats. Cette fonction de lien au sein du CNRM lui semble essentielle et devrait figurer dans les fiches de poste des Assistants à la Recherche du PAR.
Dans une 2ème phase Claire Doubremelle a consulté l’équipe DSAT concernée par cette nouvelle définition et répartition des tâches. Par exemple la gestion des missions CNRS basculera vers la DSAT. Il reste des points à creuser comme : la procédure d’accueil (150 personnes/an), le logiciel AGATHE, le suivi des finances que la DCT ne permet pas.
La consultation en cours concerne également les groupes pour analyser leurs tâches et leur organisation actuelle : GMEI (avec des tâches très spécifiques comme les nombreuses commandes, et mission terrain), le CEN et le GMAP. Ce dernier groupe n’ayant plus de secrétariat, a mis en place une organisation dont on pourrait s’inspirer.
Deux documents ont déjà abouti à des simplifications de la gestion pour SAFIRE et le CEN (ordres de mission).
Claire Doubremelle insiste que cette analyse en cours est un travail qui prend du temps et qu’il faut la mener jusqu’à son terme.
Avant l’interruption de séance demandée par les représentants, Marc Pontaud insiste sur la responsabilité des représentants du CTSS-CDL pour maintenir un dialogue constructif au sein du CNRM. Il reconnaît qu’il n’a pas assez communiqué sur ce dossier, qu’il a dû accélérer pour faire face à l’aggravement de la situation. Il gèle la création de l’équipe PAR pour attendre la tenue d’un CTSS-CDL spécial sur la réorganisation le 26 septembre, pour lequel tous les documents préparatoires seront disponibles.
Par contre CNRM/D maintient son refus de demander à la DRH une ouverture de postes pour renforcer PAR. Marc Pontaud s’engage à ce qu’un bilan du fonctionnement du PAR soit fait. Seul élément nouveau, la direction reconnaît que PAR ne peut fonctionner avec un effectif inférieur à 3. En conséquence CNRM/D devrait a minima demander une ouverture pour remplacer un départ à la retraite prévu fin 2018.

Les représentants remercient les personnels et la direction d’avoir entrepris ce long travail d’analyse des tâches de soutien à la recherche dans le but de mieux les organiser et les répartir les tâches, et d’en améliorer les procédures. Cependant pour les représentants et la très grande majorité du CNRM qui s’est exprimé dans les AG et à travers la pétition, cela ne suffira pas pour que le nouveau pôle PAR puisse fonctionner correctement. En effet tout repose sur le bon fonctionnement de la DCT, alors que ce n’est déjà pas le cas, et que la situation devrait se dégrader les 3 poste ouverts à la DCT n’ayant pas été pourvus. Le personnel est inquiet des conséquences de la création de PAR à effectif réduit, aussi bien pour les agents administratifs que pour la surcharge de travail induite dans les groupes et équipes. Nous attendons la publication du compte rendu de l’audit de la DCT, qui devrait révéler que le fonctionnement est loin d’être aussi exemplaire que veut le croire le PDG.

Interruption de séance :
Après débat entre les représentants du CTSS et du CDL, il est décidé de poursuivre notre participation au CTSS-CDL.
Les éléments jugés positifs ayant permis de prendre cette décision, sont le gel de la création de PAR jusqu’au CTSS-CDL spécial de fin septembre, et le travail de fond en cours entrepris depuis deux mois par la direction avec les personnels pour mettre à plat toutes les tâches de soutien à la recherche. Nous exprimons le souhait d’être impliqués dans ce processus, et de disposer des documents de travail le plus tôt possible. Pour le reste nous maintenons notre demande d’ouverture des 3 postes perdus.

Poursuite du CTSS-CDL

Marc Pontaud fait un hommage à Françoise Taillefer (GMAP) et Pierre Solers (directeur de l’OMP) récemment disparus.
Sinon, peu d’éléments à noter pour les autres points de l’ordre du jour.
2) Proposition de logo de l’UMR3589 CNRM :
Confié à DIR/COM sur la base des propositions collectées.
3) Règlement intérieur de l’UMR CNRM : adopté à l’unanimité
4) Budget :
2017 : Les plus grosses dépenses ont été engagées. Budget rectificatif : baisse de 40 k€ en fonctionnement (-5 k€ par groupe sur les missions). Réunion fin juin pour faire le point avec la DCT et éviter d’avoir des factures non réglées en 2017 reportées sur le budget 2018 (comme cette année).
Préparation 2018 : Projets de fiches d’action (PFA) demandés pour le 20 juin.
5) Information sur les FCPLR  : procédure en train d’évoluer. Cette année 3 FCPLR pour le CNRM (Cœur dynamique, objets connectés appliqués à la convection, Neige en Antarctique)
6) Bilan formation permanente : RAS
7) Principe de gestion des « overheads » Claire Doubremelle a commencé à traiter ce lourd dossier qui sera donc examiné ultérieurement.
8) Point d’information sur les locaux : Après une visite en mars de la DCT et LOG, et des promesses de démarrage dans la foulée, rien de nouveau ! Aucune date n’est fixée et les raisons du blocage n’ont pas été données à CNRM/D (budget ?). Ce point sera abordé lors du CHSCT de la Météopole du 20 juin, où siège maintenant le CNRM.
Une nouvelle salle de réunion au CNRM sera ouverte en septembre.
9) Evolution CNRM / Direction de la Recherche : cette évolution discutées lors des précédents CTSS-CDL a fait l’objet d’une réunion de concertation avec les représentants au CTSS pour étudier en détail l’ensemble des textes. Elle a été adoptée lors de ce CTSS-CDL.

Représentants SOLIDAIRES
Michel Cluzeau et Jean Philippe Lafore

Annexe A Réponse du PDG le 12 juin à la pétition des personnels du CNRM

Bonjour

Par lettre du 7 juin dernier, vous m’avez transmis une pétition de personnels du CNRM ainsi qu’une déclaration lue le 1er juin lors du dernier CDL-CTSS/CNRM.
J’en ai pris connaissance attentivement et échangé régulièrement avec Marc Pontaud à qui je fais toute confiance pour piloter ce dossier.
J’ai bien entendu conscience de l’importance d’un fonctionnement efficace du support administratif aux équipes de recherche.
Marc Pontaud vous a indiqué les raisons des évolutions envisagées, les choix sous-jacents qui ont été faits et surtout les éléments à implémenter quant à la consolidation du projet pour en améliorer l’efficacité.
Il vous a informé qu’il reconvoquait le CDL-CTSS le 16 juin pour présenter ces éléments.
Je ne doute pas personnellement qu’ils vont dans le bon sens et permettent de trouver le bon équilibre en terme de répartition des effectifs au sein du CNRM. 
Vous savez à quel point la recherche a pris et prend encore toute sa place au sein de météo France (cf. le COP notamment) et pouvez être assurés que je reste donc très attentif à ce dossier.
JML


Prochains RV
CTSS-CDL Spécial « réorganisation » 26 septembre 2017
CTSS-CDL 16 novembre 2017
AG CNRM 27-28 novembre 2017


Pour télécharger cet article au format pdf : Enregistrer au format PDF - Partager : FB TW