Accueil > Sections locales > La Réunion > CTSS DIROI

CTSS DIRRE du 12/09/2012

lundi 8 octobre 2012

Compte-rendu du SPASMET Solidaires du CTSS DIRRE du 12/09/2012.

Le SPASMET Solidaires était représenté par C. Perrier, C. Tanguy , et JL Dekussche.

* JRTT 2012 / 2013 :
21/12/2012 ; 10/05/2013 ; 16/08/2013.

* Point Formation :

La direction nous présente des tableaux récapitulatifs du bilan 2011 et l’état d’avancement 2012. Le SPASMET souligne que ces tableaux masquent la réalité. Beaucoup d’actions ont été comptabilisées comme formation alors qu’il ne s’agissait en fait que de simples journées d’information, le but étant de faire gonfler les chiffres. Nous faisons remarquer également que les formations H&S obligatoires pour certains agents masquent l’absence de formation « métier » qui ne leur sont pas accordées. Nous évoquons également le manque de formation que la division TTI a subi depuis 20 ans.

* Réorganisation DAF :

Une nouvelle organisation DAF va être mise en place à la DIRRE. Cette organisation intervient après un certain nombre de RPS apparus dans la division. La nouvelle appellation sera DIRRE/ADM.
La partie LOG et INFRA ne fusionnent pas comme le souhaitait initialement la direction. Ceci étant du à de très fortes incapacités de cohabitation entre les agents. La partie ACCUEIL quitte la LOG pour intégrer une partie SEC (secrétariat). Le SPASMET demande à ce que des agents de la LOG ou de l’INFRA puissent toujours renforcer l’accueil en cas de besoin, et demande à ce que l’intégration du poste de secrétaire de direction à SEC, se fasse sans modification des taches actuelles. La partie FI intègre l’agent actuellement en poste au commerce, sans changement de fonction. Le SPASMET demande à ce que l’ensemble des fiches de postes soient revues par le responsable de division en concertation avec les agents. Une partie CVR (chargé de mission carrière et veille réglementaire) est créée et armée d’un assistant. Le SPASMET s’inquiète du risque de « placardisassion » de l’agent concerné. La partie RH est armée de 2 adjoints pour le moment. La DRH serait d’accord pour intégrer à RH un sureffectif gagé sur un prochain départ en retraite d’un adjoint de la division ADM.

L’ensemble des OS indique à la direction, qu’il aurait été souhaitable d’attendre le rapport de la prochaine étude du cabinet de conseil JLO pour effectuer la réorganisation de DAF. Le SPASMET s’étonne que cette nouvelle division ADM soit épargnée par les objectifs de réduction d’effectif, par ailleurs sauvagement appliqués dans les services techniques de la DIRRE.
Vote : 1 pour CFDT ; 1 contre FO ; 3 abstentions SPASMET

* Réorganisation division Commerciale :

La DG souhaite que les fonctions commerce et communication ne soient plus regroupées. Des seuils de chiffre d’affaire apparaissent et conditionnent le nombre et le type de postes de la division, pour la DIRRE se sera un seul agent TSM. Notons que cette réorganisation nécessite qu’un agent adjoint d’administration intègre la division DAF/FI, sans changement de fonction. Les facturations seront dorénavant faites par DAF/FI.
Le SPASMET souligne que le chemin pris par la direction prépare certainement une filialisation du commerce à METEO FRANCE, et déplore la perte du poste IT. Nous apprenons également que le PDG, n’a aucune confiance dans le TROED.
Vote : 5 contre, CFDT, FO et SPASMET.
Ce point sera réexaminé dans une semaine lors d’un nouveau CTSS.

* Réorganisation division communication / qualité :

Les fonctions Communication et Qualité de la DIRRE sont réunies dans une même division, son responsable étant un TSM. L’OE graphiste de l’ancienne division CC assistera dorénavant le responsable communication et qualité.
Vote : 5 abstentions, CFDT, FO et SPASMET

* Point sur la dé-précarisation des contractuels de Mayotte et Tromelin :

Pour les collègues de Mayotte, le dossier est dans la boucle avec le ministère de la fonction publique. Ils seront titularisés dans le corps des TSM, probablement au 2ème grade.
Pour les collègues de Tromelin, la DRH est favorable à une titularisation, mais reste à trouver le corps d’accueil, le corps des ouvriers d’état n’étant pas un corps de fonctionnaires d’état. La piste envisagée serait le corps des adjoints administratifs (catégorie C). Le SPASMET demande que l’accueil dans le corps des OE soit quand même examiné.

* Point sécurité du site :

Ce point a déjà été évoqué au CHSCT, mais il est suffisamment important vu la classification du site pour en parler au CTSS. Si les mesures déjà prises ne suffisent pas, la direction envisage de faire appel à un gardiennage du site. Nous indiquons qu’il faudrait encore améliorer le fonctionnement de la fermeture du portillon rue Eudoxie Nonge. FO propose la fermeture du club METEO pour éviter les tentations d’intrusions …

*Point sur les logements de la DIRRE :

Tous les logements de Duparc seront prochainement rétrocédés. Le logement de la montagne est rétrocédé au département. Pour le logement du port le terrain est rendu au port autonome, et la DEAL a autorisé notre collègue météo à récupérer les matériaux de la maison (valeur estimée nulle). Un autre terrain est en négociation pour l’implantation de la station automatique. Le logement de la Plaine des Cafres n’est pas concerné, au moins à cours terme.
Le SPASMET souligne l’incohérence de la direction qui nous a toujours martelé qu’il était impossible de loger un agent pour des raisons « sociales », sans fonction justifiée par son poste, alors qu’elle continue à loger un agent sans fonction particulière à la DIRRE. Le SPASMET demande à ce que les logements vacants de DUPARC puissent être utilisés par les agents de la DIRRE, en attendant leur rétrocession. DIRRE/D refuse …

Nouveauté pour les agents logés en US :
La notion « Utilité de Service » va disparaître de la fonction publique. Les agents logés à la DIRRE en US, seront dorénavant logés en convention d’occupation précaire (COP), avec une notion d’astreinte, qui reste à définir. De ce fait les loyers seront réévalués par les services fiscaux prochainement.

* Point d’information sur la réorganisation de la prévision :

Dans l’état actuel de la réflexion, le projet consisterait d’une part à la suppression des vacations de nuit à Gillot et d’autre part à la fusion des services PREVI et CYC. Les prévis CYC deviendraient chef prévi et assureraient un « cadrage » de la prévision. Les modalités ne sont pas encore définies et restent à discuter, la mise en place est prévue pour fin 2013. Pas de modifications sur les postes pour le moment. Mais, nous apprenons fortuitement que le poste PG serait dans le collimateur de la direction, et pourrait se voir supprimer à moyen terme, avec une délocalisation conjointe des taches marines à Toulouse.

Le SPASMET s’inquiète du sous effectif chronique du service PREVI/Chaudron du fait de l’absence d’un agent en position de Congé Longue Durée, toujours au tableau de service et non remplacé. Le directeur nous indique que l’effectif PREVI est globalisé : Chaudron + Gillot. Ainsi, l’effectif total PREVI apparaît comme suffisant, les agents étant amenés à devenir tous polyvalents.

Commentaire SPASMET :
« Il fut un temps, pas si lointain, où il fallait passer par la CAP nationale pour muter du Chaudron à Gillot… Aujourd’hui la direction « globalise » le personnel et introduit la notion de polyvalence, ce qui sous entend que les agents devront tourner indifféremment sur les deux sites. Mais sur quelles bases et dans quelles conditions ? Nous rappelons que ces nouvelles contraintes ne sont pas inscrites dans les fiches de poste. Sur ce point de réorganisation ou plutôt démantèlement de la Prévi, nous devons rester vigilants et mobilisés. »

* Organisation de TTI :

Le SPASMET s’oppose à la nouvelle fermeture d’un poste au service TTI. C’est le 2ème en 2 ans. Aucune concertation ni projet d’organisation, ni document indiquant le nouveau fonctionnement de la division n’est rédigé. C’est une gestion aléatoire et improvisée de ce service support de la DIRRE. Le chef de service TTI siégeant au CTSS en tant que représentant du personnel, ne sait plus trop sur quel banc se positionner… Encore un service de la DIRRE à la dérive !!!

* Mission sur TOULOUSE :

Le SPASMET demande à la direction, à l’instar de certaines autres DIR de métropole, d’autoriser les agents en mission à Toulouse à se loger à l’hôtel, avec frais de mission. DIRRE/D reconnaît que les conditions de logement à l’ENM ne sont pas idéales, mais refuse notre demande pour une raison de cout. DIRRE/D autorise malgré tout, que les weekends puissent être pris en charge pour ne pas rester à l’ENM.

* Point badgeuses de la DIRRE :

Le SPASMET demande à la direction qu’un temps de compensation soit attribué à tous les agents en horaire de bureau, pour le vol des 2 à 3 minutes quotidiennes que la badgeuse (pour des raison de dérive horaire) grignote depuis au moins 2 ans à tous les agents pointant à la DIRRE. DIRRE/D s’oppose a l’attribution de ce temps de compensation et ainsi valide que l’administration a volé du temps à ses agents, mais reconnaît que la situation n’a que trop longtemps duré et s’engage a ce qu’il y ait une action rapide sur le sujet. C’est scandaleux …..

Les représentants du SPASMET Solidaires de la DIRRE


Pour télécharger cet article au format pdf : Enregistrer au format PDF - Partager : FB TW