Accueil > Sections locales > Sud-Est > CHSCT sud-est

Compte Rendu Solidaires meteo du CHSCT de la DIRSE du 3 Octobre 2017

vendredi 20 octobre 2017

Représentants pour Solidaires : Jean-Luc Bouchet, Jean Bonhomme, Régine Merle, Anne Schwartz.
Avec la présence des médecins de prévention , de l’ISST, de l’assistante sociale et de l’AP sud-est.

Commentaires Solidaires météo :Matinée houleuse à l’occasion d’un point demandé par Solidaires météo sur la prévision régionale. Les représentants Solidaires ont condamné autant l’intention de la direction d’introduire un régime de travail inédit à Météo-France par la petite porte du sud-est que la forme par laquelle elle veut imposer cette organisation sans passer par une réelle discussion du personnel voire en exerçant des pressions réitérées sur des collègues déjà en situation difficile.

Le mot utilisé « pression » n’a pas plu au président du CHSCT (DIRSE/DA). Culpabilisation et menace nous semblent pourtant le bon vocabulaire.

Solidaires météo est très inquiet pour un nombre croissant de services : la direction est prise de schizophrénie en reconnaissant l’état de souffrance dans lequel se trouve les agents et actant un suivi médical et d’autre part en imposant une organisation délétère.

Nous incitons toujours à aller voir le médecin de prévention à fortiori si vous êtes en difficultés.

1---Validation du Compte Rendu du CHSCT précédent ( du 2 mai 2017)

Les préconisations validées par le CHSCT font l’objet de fiches Amélio avec désignation d’un responsable d’action.

Sécurité en montagne : Une Fiche type réflexe reprendra les préconisations du CHSCT SE précédent, sur demande d’un représentant CFDT.

L’armement en systèmes d’alerte hors réseau GSM a bien avancé : Nice a reçu 2 radios UHF, Ajaccio et Perpignan ont reçu des balises ou tel satellite, Briançon a sa licence UHF à renouveler.

2---Visites de Sites :

-Site de Briançon, le 12/05/2017 :

— Action en cours pour un changement de locaux mené par la chef de Centre, les locaux actuels étant dégradés, mal isolés et dans un environnement mal fréquenté.

— Formation électrique pour les exploitants : il est prévu que la formation qui a eu lieu à Nice soit faite à Briançon avec adaptation locale. Cette formation a été très appréciée par les agents de Nice.

l’ISTT souhaiterait qu’il y est un agent au moins ayant une habilitation électrique par site. Seul le site de Briançon est concerné : ailleurs, il y a toujours un service de maintenance.

Diverses actions pratiques à mener à suite à la visite de site dans le domaine électrique, lutte contre les incendies etc.. et aussi vérification et utilité d’un poste à souder et d’un compresseur.

Remarque ISST : si pas de consignes sur ce matériel : mettre un affichage sur les risques ( remarque générale pouvant toucher d’autres sites et d’autres environnements et matériels).

-Site de Montpellier, le 06/06/2017 :

Diverses actions pratiques à mener à suite à la visite de site

Le CHS CT préconise un achat couvertures anti-feu pour toutes les cuisines des centres.

-Site de Nimes, le 06/06/2017 :

Diverses actions pratiques à mener à suite à la visite de site

-Radar de MANDUEL, le 06/06/2017

Diverses actions pratiques à mener à suite à la visite de site, notamment sur l’accès à la coupole : rambarde basse, pas de point d’ancrage pour sécuriser la maintenance.

Une mesure de bruit a été faite,l’analyse est en cours et sera communiquée par le Dc Prunières.

Des problèmes d’accès et de sécurité se retrouvent dans tous les radars : dû notamment à la conjonction des 2 services à l’origine de ces installations : la Log à St Mandé qui s’occupe des bâtiments et DSO à Toulouse qui s’occupe du radar lui-même, posé sur l’infrastructure. Le cahier des charges semblent plutôt axé sur les préconisations techniques et non sur la maintenant future, alors qu’elle est bimensuelle. C’est un sujet qu’il faudrait faire remonter en CHS national avec un audit sur radars.

Récurant sur tous les sites :

— Armoire à pharmacie à regarnir ou à acheter.

— Évacuer batteries et vieux outils, remettre les protections sur les autres : action régionale à prévoir.

— Acheter armoire et bacs à rétention pour produits chimiques des MIR.

3—Point Supplémentaire 1 demandé par Solidaires météo

--- PROJET DE FONCTIONNEMENT des Postes Prévi Régionaux Amont (PAR)

— La réunion de service prévue la semaine dernière a été reportée, proposée par la direction avec un projet envoyé par mail quelques jours auparavant.

Rappel : Au départ, les PAR ont travaillé à 3 agents sur 3 zones de prévision, appelée DPA. Suite à baisse d’effectifs, ils sont passés récemment à un travail de prévision de 2 agents pour les 3 DPA. Le manque de vision sur l’avenir de leur poste et la surcharge de travail a entraîné mal-être et stress dans le service, cf précédent CHSCT SE.

Une intervention du médecin du travail avait été demandée et le Dc Capitaine a reçu une bonne partie des agents en consultation et a remis un rapport à la direction en 2017.

C’est un poste en évolution permanente depuis 2012, sans solution pérenne et à forte responsabilité et à fort enjeu, avec un travail de nuit similaire au travail de jour.

Un projet a donc été envoyé par la direction aux PAR peu de temps avant la réunion (semaine 39), qui a été annulée. Le service va être réduit à 7+1 agents, 2 agents ayant été reçus en concours interne.

Dans ce projet, reste un seul agent en service permanent qui gérera les 3 DPA. Un autre agent viendra en journée, avec une astreinte si nécessaire se prolongeant sur 24 heures.

Commentaires solidaires météo :Les représentants Solidaires déplorent la non-concertation hiérarchie/agents, la gestion peu humaine du projet introduisant l’astreinte pour des agents travaillant déjà la nuit. C’est une anticipation sur le Chantier 10. Ils considèrent qu’il y a eu des pressions vis à vis de certains collègues. Le personnel est excédé : le travail du PAR va devoir encore évoluer, le PAR va perdre son expertise locale et devra restreindre son champ d’action aux situations à enjeu ou avec vigilance.

Intervention du médecin de prévention : Il avait rendu un rapport reprenant les problématiques du poste et des agents. S’y rajoute maintenant l’astreinte, avec toujours un manque de visibilité sur l’avenir.

Le CPR (prévisionniste régional) doit faire face aussi à un travail surchargé : analyse de la situation et réponse aux extérieurs, ce qui entraîne stress et anxiété. Ils ont peur pour leurs responsabilités à la fois professionnelle et pénale, auquel se rajoute la pénibilité d’un travail « posté ». Le travail de nuit n’est pas une simple surveillance mais identique au travail de jour. C’est un poste difficile et éprouvant. La direction va recevoir un document du médecin de prévention à ce sujet, suite aux réunions de juin.

DIRSE/DA : précise que l’action a été décidée pour répondre à ces questions d’avenir, pour une mise en place d’une concertation avec les agents . IL s’oppose au fait qu’il y ait eu de la part de la direction des pressions exercées sur certains agents. Il y a eu en juin un atelier collectif. Ce document préparatoire fourni aux agents est un scénario d’évolution du poste. La direction reconnaît avoir lié les 2 sujets : rôle du PAR évoluant en renfort du CPR et l’évolution du poste lui même. Elle aurait peut-être dû dissocier les 2 et prévoir 2 réunions. Un document allégé sur l’avenir du PRA sera envoyé la semaine prochaine et on laisse ouverte la question du « renfort » (ou astreinte). La Dir va essayer de chiffrer les conditions d’astreinte.

Commentaires solidaires météo  : les représentants Solidaires maintiennent l’impression de violence, d’agression qu’un prévisionniste a vécu, sur des échanges « informels ». Il s’est senti culpabilisé. De plus ce service de prévision est particulièrement suivi par le médecin de prévention (décision du CHSCT de l’année dernière à la demande des OS

Les représentants du personnel expliquent que le document reçu a mal été vécu et ne reflète pas les discussions de l’atelier collectif du mois de juin. Son envoi par mail peu de temps avant la réunion a été compris comme un fait accompli, sans laisser les agents le temps d’en discuter entre eux. En raison du rythme du service permanent, certains ne l’ont eu que la veille. Pour le fond, les agents sont hostiles à une vacation de 7 heures qui se rajoutent au travail permanent H24. Cela fait beaucoup de contrainte : travail de nuit, travail en week-end et en astreinte. Nous déplorons aussi que le besoin réel de renfort du CPR se traduise par de l’astreinte pour les prévisionnistes en horaire posté.

A noter que ces agents travaillent de nuit, en service H24, sans aucune reconnaissance pour la pénibilité de ce travail : pas de service actif, alors que toutes les conditions en sont réunies et que l’on projette de rajouter un régime d’astreinte.

Quelles sont les perspectives de ces agents au-delà de 4 ans ? On rajoute sans cesse aux prévisionnistes des sources de RPS depuis 10 ans ( certains ont vécu plusieurs restructurations : fermeture services aéro-marine, mutation suite fermeture de cdm). La direction est-elle en mesure d’assurer de la durabilité dans ces projets ? Quel est le sens du travail dans ces conditions ?

4---Plan des formations

Visualisations des tableaux des formations du SE (la formation « extincteur » a été bien appréciée)

La formation SST a été préconisée pour les agents nivologues.

5---Accidents de service :

- Examens des accidents de 2016 et préconisations.

- Pour 1017 : un cas non encore retenu par la commission.

Précisions du médecin de prévention  : Depuis janvier 2017, l’ordonnance du 19/01/2017 précise les règles de définition d’un accident de travail dans la fonction publique : tout accident qui se produit sur le lieu de travail et durant le temps de travail sauf s’il y a action détachable du service. Un médecin expert se prononce ensuite sur le lien travail/santé et la pathologie. Une commission de réforme statue ensuite mais l’administration n’est pas obligée de suivre l’avis de la commission.

6---Cahiers et Main courante « Hygiène et sécurité »

— Merci aux « acteurs » de penser à clôturer les interventions quand c’est possible.

— Points principaux et récurants :

- Plusieurs retours d’invasion de rats ou de souris.

- Demande de fermeture de chambre de veille CPR, suite à salissure.

- Climatisation de Nice : plusieurs réclamations, concernant surtout le 4ème étage (Aéronautique).

Le système général tous niveaux et le système secondaire du service aéronautique sont tous très anciens et ont fait l’objet de réparations de fortune. Les agents ont du se chauffer par convecteur individuel l’hiver dernier, Une action de la direction vis à vis de la DGAc est demandée.

- présence de nids de guêpes sur site extérieurs : en cas de danger, ne pas intervenir et se retirer.

→ Proposition d’équiper les intervenants d’un aspi venin.

7---SUIVI des ACTIONS :

- Sécurité des agents intervenants sur site militaire : des plans de Prévention ont été signés ( Orange, Le Luc, Salon), reste Istres à confirmer.

- Plan de prévention alcool : Proposition d’une « Journée de prévention et d’addiction et de sensibilisation du risque routier », animée par l’Infirmière de Montpellier et l’AP et avec participation d’un médecin. Constitution d’un GT.

-Piqûres de frelon : Fiche réflexe à faire par la medecin de prévention (Montpellier)

Intervention du médecin de prévention (Aix) : si une personne a développé un urticaire géant ( par ex : plaques rouges sur le bras ou bras enflé), attention, la prochaine piqûre peut être très grave. La personne doit avoir sur elle une seringue d’adrénaline. Le Mont Aigual conservera dans son réfrigérateur une seringue d’adrénaline, en cas de besoin.

- Correspondants CHS locaux

Avis de l’ISST : il y a un manque d’assistant de prévention à Météo-France, Il faudrait qu’il soit à 50 % par région, et même à 100 % dans une grande région comme le sud-est ( l’AP actuel est à 30%). Il faudrait aussi un correspondant sur chaque site, avec des missions à définir.

Appel à faire à volontaire, ou désigné, par défaut, le chef de centre.

-REGISTES des périodes de contrôles : chaque centre soit être équipé d’un RUS : Registre unique de Sécurité (cahier rouge). En attente de consigne nationale, une commande peut être faite en région (avis ISST). Il y a 3 cahiers de référence en CHS :

1- Cahier de signalement pour danger grave et imminent

2- Cahier RRST (ex CHST) : en général remplacé par la main courante onglet hygiène-sécurité

3- Cahier rouge « RUS », registre unique de sécurité : recense tous les contrôles périodiques avec le tampon de l’entreprise qui est intervenue.

- Page intranet CHS : lien à recréer pour la mise jour.

-Inventaire des matériels électriques et des produits chimiques  : A finaliser suite aux retours des Mir. La liste des appareils à contrôler et la réglementation de l’outillage éléctrique sont à rechercher sur le site de l’IRNS. Rappel : les produits doivent être accompagnés de leurs fiches de sécurité,

- Radar de Collobrières, nombreuses actions en cours :

Les principales : pas de mousqueton d’attache à la trappe pour la maintenance ; rambarde

trop basse au niveau de la coupole voir pour une consigne de fermeture de la trappe lors des interventions à ce niveau. Local où on peut se retrouver enfermer.

Question sur la nécessité d’avoir une issue de secours autre que l’escalier. Il existe des baies vitrées qu’on ne peut ouvrir : Question au Conseiller de Prévention : est-il nécessaire d’avoir une autre évacuation que l’escalier dans un radar ?

8- POINTS SUPPLÉMENTAIRES 

- Le carrefour routier à proximité du CMIR (Aix) va être transformé en rond-point. Ces travaux vont durer plus de 10 mois. Adm a reçu les plans : il y aura 30m2 de terrain prélevé, le long de la clôture. L’accès au site pourra toujours se faire par le nord.

Il est difficile d’évaluer les bruits et autres nuisances pour les agents des maisons d’EC. Des solutions de repli sont prévues, répartissant les agents dans les bureaux du centre. L’équipement et l’adaptation informatique des bureaux peuvent se faire en une journée.

- Changement de rythme de travail à Montpellier : arrêt des vacations de nuit à partir du 12/12/2017.

Certaines personnes travaillant surtout de nuit vivent mal ce changement, avec une perte d’indemnités en IPHA. Les représentants sont conscients que pourtant le travail de nuit n’est pas recommandé pour la santé des agents. Cet arrêt du travail aéronautique de nuit entraîne une supplément de travail pour Bastia et Nice. Ce changement d’organisation conduit à un sureffectif du personnel à Montpellier, en attendant des départs en retraite. Les agents habitués à des vacations longues souhaitent rester sur un rythme de travail semi-permanent et cela ne sera pas forcément facile à gérer par le chef de station et peut créer des tensions au centre. Le représentant de Montpellier alerte sur une trop grande baisse des bilans sans accord des agents et demande une répartition des vacations de bureaux à tout le personnel.

Service administratif à Aix

DIRSE/Adm/D a accepté d’aider provisoirement la région nord-est, en grande difficulté par manque de personnel. D’après Adm/D, ceci a été fait avec l’accord du personnel administratif d’Aix

Service comptabilité : encore en grand malaise.

Concerne principalement le travail de l’agent comptable secondaire. Il n’y a pas eu d’amélioration depuis mai, les logiciels n’ont pas évolué. Pourtant, la direction l’a signalé en Rim, et à l’agent comptable principal. La personne se sent vraiment seule et isolée avec son problème, non soutenue, avec un travail qui est devenu complexe et chronophage, parce que les outils logiciels sont mal adaptés. L’ACS témoigne d’un profond mal être et de grosses difficultés similaires à la DGAC pendant 2 ans, déplorant un traitement différent de la direction suivant que le problème se situe dans les services techniques ou en services administratifs.

Le médecin de prévention se propose de contacter l’Agent comptable principal.

Commentaires solidaires météo  : de façon générale, les agents des services administratifs souffrent d’outils (logiciels) mal adaptés et d’un manque d’organisation générale.


Pour télécharger cet article au format pdf : Enregistrer au format PDF - Partager : FB TW