Accueil > Sections locales > Sud-Est > CTSS DIRSE

Compte-rendu CTSS Sud-Est – 28 septembre 2020

jeudi 1er octobre 2020

Compte-rendu CTSS Sud-Est – 28 septembre 2020

Administration :

F. Atger - DirSE/D, JL.Marino - DirSE/DA, MJ Pitorre - CM Briançon/D, Patrick Noterman - DirSE/Support/D (point N°3), Ph. Albert - DirSE/Prévi/D (point N°7)

Représentants du personnel :

J.Bonhomme et S.Alary pour Solidaires,

JL Camilleri pour FO,

JM Clot pour CGT

Contexte :

C’était le premier CTSS post confinement, tenu en BJ, la situation sanitaire dans les Bouches du Rhône incitant à éviter le présentiel.

Aucun document préparatoire n’a été fourni aux représentants du personnel, DirSE/D estimant que, soit les faits n’étaient pas nouveaux, soit les sujets étaient en cours de discussions, sans documents aboutis. Certains sujets auraient pourtant nécessité des documents préparatoires, même succints.

1- Approbation du CR du précédent CTSS, spécial division service, du 02 mars 2020 :

approuvé à l’unanimité

2- Détermination des JRTT obligatoires pour l’année 2021 :

Jours retenus : 14 Mai, 12 Novembre, 24 décembre

3- Affectation des agents de TTI à la division support :

Les décisions d’affection ont été prises au cycle de mobilité du printemps dernier.

Les agents de TTI deviennent assistants utilisateurs de proximité, et pensaient rejoindre la division support avant la rentrée, passant d’un service posté à des horaires de bureaux. Certains s’étaient organisés en ce sens, et le report du rattachement posaient quelques problèmes. Un compromis a été trouvé temporairement, avec un service posté calé sur des horaires de bureaux.

La bascule en HB sera effective en novembre, à raison d’une personne/jour ouvré minimum.

Les dispositions étant celles des vacs de bureau - pointage, système pivot, plages horaires, mais sans le système crédit-débit - Solidaires craint que les agents aient des difficultés pour prendre leurs récups ou congés.

DirSE/D précise qu’une coordination entre les agents est nécessaire et qu’il revient à l’encadrement de ne pas accorder ce qui n’est pas compatible avec le service.

FO demande si l’augmentation de charge de travail, liée à l’augmentation du nombre de télétravailleurs dans la région, a été quantifiée. Crainte d’une augmentation des tickets.

- DirSE/D estime que le plus gros du travail a déjà été fait. Tous les agents en HB sont déjà plus ou moins en TT, souvent avec des équipements personnels. Au niveau national, volonté de remplacer progressivement les postes fixes par des portables.

Si surcharge il y a, les délais de réponses seront un peu plus long, mais ca reste “tout à fait acceptable” d’après lui. Si les demandes sont pressantes, les problèmes seront gérés au cas par cas. Difficile de savoir si le nombre de tickets augmentera à cause du TT.

- Support/D estime, lui, qu’il y aura sûrement une surchage de travail, mais elle n’est pas quantifiée, notamment pour les MAJ des PCs. De gros efforts ont été faits pour passer sous Windows10, puis le confinement est arrivé, avec une grosse charge de travail pour la mise en place du TT.

Ensuite, les tickets vont être repris par BSA, mais un certain nombre seront renvoyés en local. En quelle proportion ??? Peu de visibilité pour les mois à venir…

Solidaires demande qu’un/des agents “assistants utilisateurs” soient conviés à un prochain CT pour faire un point après la mise en place de la nouvelle organisation.

DirSE/D approuve, à rappeler pour futur ordre du jour.

4 – Affectation des agents du CM Montpellier-Nimes à DSM/Aero, DirSE/Prévi et DirSE/EC

3 agents affectés à DSM/aéro le 12 octobre, au CRA34 dans un 1er temps, puis CRA/XXX

5 agents affectés à DirSE/Prévi au 1er octobre, suite au départ à la retraite du chef de centre.

1 agent affecté à DirSE/EC

Concernant l’aéro, 3 agents seulement pour le CRA34, contre 4 prévus initialement : le 4ème agent, actuellement PAR à Aix, et affecté au CRA/xxx lors du cycle de mobilité de printemps, était prévu en renfort. DirSE précise que cet agent sera muté dans le CRA/xxx au moment de la création de la division Services. Cette mise en place étant repoussée fin 2021, voire 2022, le renfort éventuel du CRA34 sera assuré par les agents du CRA/xxx.

Le calendrier étant bousculé, Solidaires demande si d’autres agents ayant obtenus des droits à l’ICP, sont affectés par les retards de mise en place des différents divisions, et si celà pose des problèmes individuellement.

DirSE/D précise que les cas sont peu nombreux et étudiés au cas par cas.

Un aparté est fait sur la réorganisation “Montagne”. La DG est en attente d’une réponse ministérielle et attend le feu vert pour lancer la réorganisation.

La mise en place des MCMN pourrait anticiper la division Services.

5- Répartition des tâches de PC pour la saison VH 2020-2021

Mise en place difficile et tardive, avec des effectifs en baisse constante.

Ajaccio : 2 postes bien remplis lors de la dernière VH, entre Nivo et PC. Il n’y a plus que 4 agents, il n’est donc plus possible de maintenir les 2 postes. Une partie des tâches a été rappatriée à Aix.

Briançon : 2 postes : PC + Nivo. Une partie des agents a été renouvelée cette année. Il n’y a plus que 3 nivologues, les autres sont en cours de formation et ne seront pas opérationnels cet hiver.

Aix : 5 agents pour tenir 2 postes PC : Est et Ouest. Effectif tendu là-aussi, avec besoin de renforts,

Pôle LR : suite à plusieurs départs ou affectations vers DSM, plus que 9 PC sur LR : 5 à Nimes-Montpellier, 4 à Perpignan.

3 agents assurant le poste Nivo à Perpignan à partir du 15 décembre, le poste de PC n’est plus tenable, d’où proposition de mutualisation avec Nîmes-Montpellier, avec l’idée de créer 2 TDB LR-Est et LR-Ouest. Les 2 agents de Montpellier tourneraient en priorité sur le TDB LR-Ouest, avec le 4ème agent de Perpignan + le brigadiste de Nîmes, mais la direction ne s’interdit pas la polyvalence pour tous, si ça laisse plus de souplesse.

Solidaires déplore l’absence de documents de préparation. L’organisation mise en place n’est pas simple. Les agents se retrouvent en sous-effectif, que ce soit pour la PC Est et Ouest Languedoc ou pour la nivo à Perpignan. Les MC de LR-Ouest auront de nouveaux territoires à gérer, sans que la formation ait débuté, à quelques semaines du début de la VH. Y a t’il adhésion du personnel ? Est-il seulement informé de ce qui l’attend ?

Réponse de la direction : la “stabilisation” de l’organisation de la VH date de cette semaine, pas le temps de présenter un document abouti. Des réunions de concertation ont eu lieu avec les agents concernés, les TDB ont été allégés le plus possible (automatisation, France 3 vers DIRIF/médias...). DirSE/D insiste sur le fait que certaines propositions ont été entendues.... Il rappelle également que le poste Nivo de Perpignan ne peut pas absorber la charge de travail du PC 66-11, et que le maintien de 3 postes (2 PC + Nivo) en LR est nécessaire.

Cette organisation se mettra en place en plusieurs étapes :

- La VH débute le 28 octobre dans certaines régions.

- A partir du 15/11, une nivo “allégée” débute à Perpignan, avec des tâches à assurer les lundi et jeudi. Jusqu’à présent, une vac Nivo était rajoutée ces jours-là sur le TDS, en plus de la vac PC. Cette année, ces “tâches de nivologie allégées” seront assurées pendant la vac de PC, par un des 3 PC nivologues.

- Début de la nivologie le 15/12 dans les centres concernés.

L’attente n’étant pas la même en fonction des centres, nous avons surtout l’impression que la direction a retenu les propositions qui l’arrangeaient, et nous craignons que certains agents se retrouvent en difficulté, peu préparés aux évolutions de leurs périmètres...

Les effectifs étant très contraints, les OS se soucient de savoir quels renforts sont prévus en cas de problème. Vu la moyenne d’âge des Prévis, la direction a t-elle pris en compte les éventuels départs prématurés avec IDV ? Qu’en est-il de l’agent contractuel ?

DirSE/ D :

Pour l’IDV : les agents interessés par l’IDV l’ont plus ou moins fait savoir.

Renforts :

- Pour la nivologie, DirSE et DirSO se rapprochent pour les Pyrénées. 1 VMR éventuellement identifié pour Perpignan.

- Appel à VMR pour LR si besoin, mais la situation est tendue dans toutes les Dirs, peu de PC disponibles.

- Aix : -3 agents : 1 mutation vers la division Support reportée après la VH. 1 départ vers la DSO, avec accord de cette dernière de mettre l’agent à disposition cet hiver pour renfort PC. 1 brigadiste qui tourne habituellement sur le poste PAR, tournera en PC.

L’agent contractuel voit sa situation stabilisé jusque fin 2021. CDI à l’étude par la DRH.

Cette organisation ne peut tenir que quelques mois et de nouveaux bouleversements sont à craindre d’ici la création de la division Services. Pas de vision de l’organisation au-delà de la période VH. La direction veut amener les agents à plus de polyvalence, sans leur donner le temps et la possibilité de bien se former. Incertitudes très délétères pour les agents dont certains cherchent à fuir MF prématurément, notamment avec la demande d’IDV

6 – Affectation à Nimes de la référente territoriale

Dans la DirSE, 2 référents territoriaux ont été nommés en Corse et Languedoc-Roussillon, Aix gérant PACA.

En Corse, le futur référent étant le chef actuel d’Ajaccio, la bascule se fera au moment de la création de la division Services

Côté LR, le chef de Nîmes-Montpellier part à la retraite fin septembre, le chef de Perpignan devrait être muté au printemps prochain. En l’absence de représentant sur une partie de la région dès aujourd’hui, Florence Vaysse, actuellement responsable FDF, prendra le poste de référente territoriale à Nîmes le 1er Novembre. Elle ne sera remplacée au FDF qu’au printemps prochain et aura un tutorat à assurer. Elle ne sera donc pas à plein temps sur le poste avant plusieurs mois.

- Attributions traditionnelles du chef de centre, hors exploitation et encadrement (institutionnel, commerce, médias…)

- Physiquement à Nimes, mais souvent à Aix, ou en déplacement ailleurs en LR.

- Dans un 1er temps : 30-34-48, puis 11-66 au printemps

- Tarbes récupère les attributions liées à la montagne

Concernant Andorre : les conventions, prestations étaient suivies par la DirSE et Chef Perpi jusqu’à présent. Andorre étant un état souverain, DirSE/D a demandé à D2I/int de reprendre la convention, la production et la maintenance sortant du cadre de la DIRSE (DSO, DSM, DIRSO… ).

Le chef de Tarbes s’occuperait des relations.

La référente n’aura pas de fonction hiérarchique sur les agents de Nîmes-Montpellier, mais elle a acceptée d’être responsable du site de Nîmes. Arnaud Wodey (CRA34/D), sera responsable du site de Montpellier, avec accord de DSM/Aéro.

Solidaires demande où se situe la limite dans ses attributions (commerce, crise telle que celle du 19/09 dans le Gard ?...).

Concernant le commerce par exemple, la présence du référent avec l’IC peut être un atout auprès des clients, mais si besoin d’un formateur, ce serait géré par la division prévi…

En situation de crise, la prévi est censée gérer, mais comme la référente va être l’interlocuteur des préfectures, ne sera-t-elle pas sollicitée ?

DirSE/D admet que le poste étant nouveau, il reste des choses à “inventer”. Le rôle d’accompagnement pour un CD, n’est pas le même qu’auprès des prefectures. Il faudra être clair sur ce qui est dévolu à la division service en crise, et ce qui peut être fait par le référent….

Une demande de VS supplémentaire a été faite à la DG, probablement un véhicule électrique, en complément d’un véhicule diesel déjà sur site.

7- Division service

Avec la crise sanitaire, pas d’avancée depuis le dernier CTSS.

La DG a donné le feu vert pour reprendre le travail sur les futures réorganisations, d’où nouvelle évocation du sujet à ce CT.

L’encadrement “réfléchit”. Previ/D doit toujours instruire 3 scénarios et mettre en place des groupes de travail, avec les futurs MC/CPR. Beaucoup de questions sont en suspens.

DirSE/Prévi/D estime que si l’on attend que les outils soient prêts pour la mise en place de la division service, ce ne sera pas avant 2022.

Solidaires note qu’avec le retard pris, on a un peu de temps devant nous, d’autant plus qu’il y a eu un léger assouplissement au niveau de la DG. La DSR encourage les discussions avec les futurs MC, c’est positif.

Nous restons persuadés que la saisonnalité n’est pas possible dans le sud-est, et que 2 postes CPR permanents permettraient une organisation plus robuste et sereine. Les MC qui auraient envie de s’investir pourraient également tourner sur le 2nd poste H24.

DirSE/D admet qu’il y a consensus sur le fait que saisonnalité est difficile dans le sud-est, qu’il faut envisager un renfort CPR toute l’année. A titre personnel, il doute sur la capacité à justifier des postes de nuit auprès de la médecine du travail ou auprès du ministère. Il estime qu’un armement adaptatif est nécessaire.

Solidaires admet qu’en théorie, le travail de nuit est à éviter. Mais il faut aussi que le travail reste supportable pour celui qui est seul la nuit. Or, on se repose mieux et on est moins stressé quand on se sait épaulé, et que l’on ne peut demander une même charge de travail la nuit que le jour, par ex en terme de production.

Vient ensuite la question des formations (RCPR, Conseil client, nouveaux Outils, etc...) : quel calendrier avec des TDS déjà très contraints pendant toute la saison VH ?

Prévi/D : conscient que les formations seront difficiles cet hiver. L’opérationnel est prioritaire.

Une session “améliorer sa communication vers les clients” est prévue le 8 octobre à Aix ”. D’autres auront lieu en 2021… Quand ?

Des formations management à distance ont déjà eu lieu ou vont avoir lieu pour l’encadrement

Des formations en “gestion d’urgence environnementale” sont en cours de définition pour 2021.

Solidaires demande la possibilité de faire régulièrement le point sur les concertations menées avec les agents.

DirSE/D y est favorable. 2 GT ont été mis en place au national (HB des MCs et Clim) + G6. Une restitution doit être faite en novembre. Il propose une réunion dans la foulée, peut-être sous forme de CTSS spécial d’une ½ journée en BJ

Prévi/D rappelle qu’une réunion Prévi est programmée le 2 octobre. Il est prévu de parler des GT pour l’organisation de la division Services dans le sud-est. Les propositions seront transmises au G6.

8 - Questions diverses

Charges de travail prévi d’Ajaccio traitée au point N°5.


Pour télécharger cet article au format pdf : Enregistrer au format PDF - Partager : FB TW