Accueil > Sections locales > Sud-Est > CTSS DIRSE

Compte rendu CTSS du 17 avril 2014

Solidaires meteo

mardi 22 avril 2014

Présents :

Solidaires meteo (SPASMET) :J. Sambussy, C. Guyon, F. Vaysse

FO : Jean-Luc Camilleri (suppléant Karine Carpentier)

CGT : Thierry Dumon ( suppléant Marc Borelli)

Administration :, F. Marche, R. Jourdan, D. Vioux, F. Atger.

Expert : Bertrand Laviec

• Désignation du secrétaire adjoint : CGT
• Approbation de l’ordre du jour avec ajout des questions diverses des OS
Point sur effectif Previ conseil Aix et extraterritorialisation du poste conseil Aix, point sur télétravail, départs retraite dans les années à venir (exemple de Briançon)

CR CTSS précédent approuvé

[*Commentaires Solidaires Météo : le changement d’ambiance déjà amorcé en novembre se confirme. La direction sud-est semble à l’écoute et ne nie pas les difficultés. Quelques regrets toutefois, ce CT s’est caractérisé par un fond sonore perturbant lié à un trop grand nombre de membres et à un manque de discipline dans une salle surchauffée.
En fin de séance nous avons demandé que soit appliquée la réglementation des CTSS.*]

Point 1 : jours RTT 2014-2015

52 agents ont participé au sondage sur 76

Jrtt choisis : 26 déc. 2014, 2 janvier 2015 et 15 mai 2015

Vote :4 pour (3 Solidaires + 1 FO) et 1 abstention CGT (contre les JRTT obligatoires)

Point 2 : Point d’information : plan de formation 2014 et bilan 2013

Bilan 2013 : 99% des agents formés en 2013 soit 4,5 jours en moyenne, ce qui correspond aux objectifs.

Les OS demandent des éclaircissements sur le DIF (Droit Individuel à la Formation)

**Réponse DIR/D :

Les agents cumulent un nombre de jours de droit à formation subordonnée à l’accord de l’administration : 20 h/an cumulable avec un plafond de 120h. Si l’administration accepte un DIF, elle doit le financer. La priorité est donnée selon le rapport avec le poste occupé et selon les contraintes budgétaires. Il n’y a pas de possibilité d’appel ou de recours.

Les OS signalent que des cas existent, dans d’autres DIR, d’acceptation et de non prise en charge financière par l’administration. Cela entraîne moins de frustration…

**DIRSE/ADM/D :

C’est hors réglementation : il y a obligation pour l’administration de financer une formation une fois acceptée, et il n’y a pas de dérogation à ce principe.

Cette année : 11 DIF ont été demandés dont 5 refusés => les causes sont non fournies mais données aux agents. Au bout de 3 refus, l’agent est prioritaire pour un congé formation sur le même thème accordé (ou non) par la DRH.
Le Congé formation est une autre procédure : variant de 1 semaine à 3 ans avec une rémunération à 80% sans prime – Le congé peut-être fractionné sur 1 ou 2 ans (qqs jours par mois).

Rappel : il y a un tableau dédié aux besoins de formations dans l’entretien d’évaluation où on peut signaler la volonté de DIF et la « motivation de la demande ».

Au vu des questions des OS, il y a nécessité d’une communication vers les agents par le biais des responsables d’entités. Au préalable, une information sera faite au séminaire des chefs d’entité ou en REMCESE. Question à poser à la direction : y-a-t-il possibilité de recours si refus ?

**Plan de formation 2014 :

Lors du dernier CTSS, un stage de communication de crise a été évoqué pour les PAR or il n’est pas prévu dans le plan 2014. Est-ce donc toujours envisagé ?

**DIRSE/ADE

 : accord sur le principe. Il faut l’inscrire dans le plan de formation et l’organiser. Possibilité de mise en place pour l’automne

**-formation Habilitations électriques

prévu pour les l’équipe de maintenance, elles ne sont pas mentionnées dans le plan 2014 pour les collègues aéro et réseau.

[*DIRSE/DA*] : sujet complexe, le dossier est « ouvert et en cours d’analyse » pour préparation CHS, traité dans un 1er temps pour Nice, à titre d’exemple. L’habilitation dépend du type d’armoire à disjoncteur. Après étude, on saura quelles armoires peuvent être changées (une histoire d’introduction de petit doigt…) et qui a réellement besoin d’une formation. Voir éléments au prochain CHS.
Sur le site d’Aix a été identifié un gros problème électrique avec quasiment 1 incident mensuel. En attendant la procédure, le prévi doit appeler le permanencier (Un gros travail de mise à jour des procédures pour les nuit/we doit être fait : fiches réflexes à mettre en place pour les prévis).

Point 3 : Document d’Organisation Ajaccio

DIRSE/D : les modalités de transition évoquées dans les DO précédents sont mises à jour : RS automatique installé en juin devrait être opérationnelle en septembre.

Conséquences : suppression des vacations de nuit associées au RS manuel de nuit.

[*- Vacation SP élargie jusqu’à 23 pour couvrir les derniers atterrissages tardifs.*]

[*DIRSE/D*] : l’idée est abandonnée car cela nécessite 1 ETP supplémentaire. La vacation aéro 5h45 – 18h avec le 1er TAF fait par Ajaccio pour 6h. La couverture du terrain sera assurée par CRA Bastia après 18h.
Les OS insistent sur la dangerosité de ce changement. Il n’y a pas de présence humaine de 18 à 6h sur un aéroport à la configuration particulière, entre ciel et montagne. En cas d’atterrissage, face aux montagnes, si la visibilité est mauvaise, il n’y a pas moyen de remettre les gaz et c’est dangereux. Est-ce que le client (DGAC) est consulté ?

[*DIRSE/D*] : Il y a toujours une procédure d’étude d’impact 3 mois avant le changement vis-à-vis de la DGAC. Si la DGAC n’accepte pas, il y aura des discussions locales. Le service sera rendu avec Metar auto… Si cela ne suffit pour la DGAC, il faudra traiter la demande mais l’organisation Cible des CRA n’est pas nouvelle pour la DGAC.

La DGAC fait confiance à MF pour la qualité des obs. MF, la DSO, a jugé que les METAR autos ne sont pas possibles à Calvi mais possibles à Ajaccio. Des normes précises existent et ce changement y répond. C’est à la DGAC de faire remonter son opposition si elle juge le terrain trop dangereux.

[*OS*] : est-ce juste une question d’effectif ?

[*DIRSE/D*] : On ne peut pas demander une personne de plus si il y a une solution technique.
La possibilité d’une vacation élargie n’est plus à l’ordre du jour, en attente de la réponse de la DGAC.

DIRSE/DA pose quand même la question : est-ce la 1ère station auto utilisée pendant une période où le trafic est fréquent ? À voir… si la DGAC s’en émeut, rien n’est figé côté MF.

[* -Mission SPB à Bastia*]
Depuis 1er aout 2013, la mision SPB 2B est assurée par le centre d’Ajaccio contrairement à ce qui est dit dans le DO d’Ajaccio.
DIRSE/D : pas complètement car cette mission est aussi confiée au chef de Bastia. Il faudra modifier le DO de Bastia pour préciser la contribution de Bastia à la mission SPB.

[*-Nombre de postes*] :
actuellement 4 postes : previ conseil 2A, prévi conseil 2B, aéro et nivologie. On passe à 3 dans le DO ce qui nous semble insuffisants au vu de la charge de travail.

[*DIRSE/D*] : Organisation cible est 1 PC pour 2/3 départements. Cependant la question se pose pour les gros CM (3 départements) et/ou à activités variées… les sureffectifs existent mais à effectif cible, les missions ne pourront être assurées.

[*-Effectif TSI :*] notent le changement pour les TSI 3 au lieu de 2 mais la charge de travail est déjà trop importante : 2 aéroports internationaux (dont Figari qui est loin), autosonde, étude pour futur Radar, 2 nouvelles stations auto, nouveau rapport trimestriel à faire etc…
- 
[*DIRSE/D :*] le nouveau radar en Corse 2016-2017 justifie 1 nouveau TSI, on peut essayer d’anticiper le recrutement mais le processus risque d’être long compte tenu des difficultés à recruter des TSI.

[*Fonction climatologie :*] toujours un problème dans les DO des centres météos, la climatologie est une fonction sans personnel dédié…
[*DIRSE/D*] : 1 ETP n’est pas suffisant et pas satisfaisant

Vote : 5 contre (3 Solidaires meteo, 1CGT, 1FO)

Point 4 : Procédure prévention, gestion et communication de crise

Le DO sur la gestion de crise est transformé en Procédure dans toutes les DIRs. DIRSE avait déjà organisé un système avec le G2PC qui était devenu compliqué. Le document change sur le fond mais pas sur la forme.

[*Questions sur le statut des membres du G2PC non membres de la permanence ?*]
[*DIRSE/D :*] les membres de la permanence sont en astreinte. Les membres du G2PC sont volontaires, ne sont pas d’astreinte et peuvent répondre ou non aux sollicitations.
Le permanent peut appeler les chefs de service concernés par une crise. Les membres du G2PC font potentiellement parti d’une cellule de crise. Ils ont le statut d’un chef de service convoqué en cas de crise en tant que cadre autonome ou pour les cadres non autonomes par leur Ordre de Mission permanent.
Le tableau de service des permanenciers sera disponible et le tableau des G2PC ne sera plus diffusé.

Point 5 : Feux de Forêts

[*DIRSE/D :*] Pas de modification sur le fond. Les 3 documents d’organisation sont fusionnés en 1 procédure : assistance + fonctionnement de l’antenne au COZ. L’organisation des FDF est décrite dans le DO du service EC
Question CGT : sur le rôle du prévi conseil
DIRSE/D : c’est le prévi amont qui est responsable de la base et l’apport du prévi conseil est mentionné dans les documents associés à la prévision amont.
Pas de vote car procédure

Point 6 : expérimentation standard accueil

Ce dossier est traité par DIRSE/DA
DIRSE/DA : Point d’étape au 26 mars, bien que la période soit un peu courte pour tirer des conclusions
1- Le système fonctionne et le roulement (la tournante) s’effectue. Il y a eu 1 absence non prévue, et les agents concernés se sont organisés.
2- Charge de travail : confirmation que cela représente peu de travail sur 1 semaine => quelques interruptions de l’ordre de 10 appels et 2 livraisons /semaine.

Le bilan nous semblait un peu édulcoré notamment sur l’accueil portail et les allers retours au RDC pour tamponner les livraisons et courriers chronopost. Les agents ADM sont en majorité au 1er étage. Les agents ne savent pas aussi comment réagir face à la réaction de certains visiteurs.

[*DIRSE/DA :*] a conscience du problème Une amélioration est possible dans la gestion des livraisons des chronopost avec possibilité d’une boîte sécurisée pour déposer certains colis sans signature. Pour les visiteurs « difficiles » il faut s’adresser à la direction ou au supérieur hiérarchique.
Autre pistes d’amélioration envisagées pour les appels téléphoniques. Le standardiste ne sait pas si la personne demandée est disponible, en réunion, en extérieur etc…
L’accueil du public est problématique notamment pour des formations. L’agent ne peut accueillir les retardataires et s’occuper des stagiaires déjà arrivés. Il faut descendre et remonter plusieurs fois et c’est relativement pénible.

[*DIRSE/D*] : il faut étudier la possibilité d’agenda partagé avec Zimbra c’est possible.
Pour l’accueil du public, c’est la personne qui reçoit qui doit accueillir. Avec la procédure vigipirate, il y a obligation de fermer le portail et d’être vigilant. Chaque agent doit être rigoureux dans l’accueil.

[*- Remplacement des agents en charge de l’accueil :*] dans la procédure il est indiqué que c’est l’agent qui doit trouver son remplaçant
[*DIRSE/DA*] : DIRSE/ADM/D peut s’en occuper mais DIRSE/ADM/D (à défaut DIRSE/ADE) doit être informée par l’agent qui s’absente.

[(Commentaires Solidaires Meteo : notre première demande est la demande d’un agent Standard Accueil. Toutefois nous insistons sur la nécessité de communiquer aux agents ADM qu’il y a une analyse des problèmes et des pistes d’amélioration. )]

En parallèle une formation à l’utilisation de la TOIP et du téléphone nous semble nécessaire.

[*Conclusion :*] retour d’infos pour les agents avec les pistes d’amélioration et poursuite de l’expérimentation pour faire un « vrai » bilan au prochain CT.

Point 7 : Bilan des services

Tableaux joints pour 2013.
CMIR : contrasté. CPR bilans très élevés 2000 h en 2012 revenus à 950 h en 2013
PAR : bilans bas -1600 h revenus à -1500 h
Marignane : les bilans très bas en 2012 ont remontés de façon spectaculaire en 2013

Nous évoquons le problème des IPHA avec des bilans négatifs et de l’absurdité du principe.
Cependant ces bilans fortement négatifs sont souvent liés à la restructuration (fermeture du poste aéro 6 mois avant le passage au poste PAR).
La DRH fait une distinction entre le bilan classique et le bilan annuel des obligations de travail qui « gomme » l’historique. Ce bilan pour être fait pour la DIRSE.

Points divers :

**Prévi Conseil Aix (point demandé par la CGT) : extraterritorialité et problème d’effectifs avec de futurs départs (2 agents) et des demandes de mutation (2 agents)

DIRSE/D : n’a pas encore de vision sur les candidatures. Il y a des candidats externes sur Aix mais pas en 1er choix. Le service ne tournera pas avec 3 ou 4 agents sur 2 postes SP. Il existe une marge de manœuvre sur des transferts internes dans la DIRSE avec un volant de PAR qui sont nombreux.

CGT : ces problèmes de départs sont-ils liés aux horaires difficiles, à la charge travail, au management ?

DIRSE/D : Ne partage pas cette analyse. Des mouvements existent aussi dans les autres services

OS : le malaise vient aussi à la perte de sens du métier lié à l’extraterritorialité. Après s’être formés sur leur domaine, 3 départements au lieu d’1, on demande par exemple aux prévis conseils de faire des prévisions jusqu’à la Drôme … bientôt sur toute la France avec des spécialisations par domaine d’activité ?

DIRSE/D : dans tous les CMIR, il y a 2 postes de prévi conseil (1PC territoire et 1PC extraterritoire) par anticipation pour des demandes qui sortent du territoire. Cela a été spécifié pendant la réorganisation et cela est mentionné dans le DO.
Les fiches de poste initiales n’étaient pas conformes au DO ce qui a été rectifié dans les nouvelles fiches de postes rédigées au niveau national pour tous les CMIR.
Au départ, la question était plutôt de trouver des taches pour le PC extraterritoriale. Récemment, 3 demandes (contrats nationaux) sont susceptibles d’arriver, cela va nécessiter d’autres formations pour les prévi Conseil.
Nous insistons sur la nécessité de formation mais aussi de communication sur les prévisions extraterritoriales auprès des prévis conseil.
DIRSE/D : la prévision conseil est mise en avant par la direction – l’extraterritorialité va être de plus en plus en jeu et il faut s’y préparer.
OS : s’il y a plus de contrats, les effectifs vont-ils suivre ?
DIRSE/D : si la prévi conseil a des besoins en effectif, on prendra des agents dans d’autres services…

[*- problème de recrutement dans le SE.*]
DIRSED : constate qu’il y a des difficultés mais n’est pas sûr que cela soit propre au SE. Il faut s’appuyer sur des chiffres et faire remonter la question à la DSR si nécessaire.

[(Commentaires Solidaires météo : la future rencontre OS/PDG prévue le 19 mai nous donnera plus d’informations sur les intentions du PDG sur la prévision conseil comme la mutualisation des centres, la Prévision conseil de nuit….)]

**- Télétravail (FO)

 : pas de difficultés remontées par les chefs de service, des demandes d’évolution pour 2 personnes.

**- départs en retraite à venir (Solidaires Meteo)

DIRSE/D fait des entretiens réguliers avec les chefs de centre et fait le point. Le problème de Briançon avec un effectif cible 1+5 est connu par notre direction car cet effectif devait être atteint dans 18 mois et risque d’être atteint cet hiver. Mais les tâches « transitoires » sont encore effectuées et il y aura obligation de s’adapter très vite. Après 2017, le CM de Briançon n’est pas censé faire de la prévi conseil sur les Hautes Alpes. D’ici là un surnombre temporaire peut être demandé pour la prochaine CAP.

Une information sur la pyramide des âges SE pourrait être donnée lors du prochain CT pour que l’ensemble des membres du CT puisse avoir une vision d’ensemble. Il est cependant très difficile de savoir quels seront les départs pour les agents entre 58 et 65 ans qui ont un préavis de 6 mois pour prévenir l’administration de leur départ.


Pour télécharger cet article au format pdf : Enregistrer au format PDF - Partager : FB TW