Accueil > Sections locales > Nord > CHSCT

Compte-rendu Solidaires-Météo du CHSCT Nord du 6 novembre 2020

vendredi 13 novembre 2020

Solidaires-Météo était représenté à ce CHSCT spécial Covid par Sandrine Deville et Oswald Hovaere.

Ce CHSCT s’est tenu en visioconférence Bluejeans en présence de Jean-marc Pietrzak DIRN/D, Miguel Sancho assistant de prévention (AP), Dr Sangaré médecin de prévention, et Mme Juvigny ISST.

Ordre du jour

Il s’agit d’examiner la déclinaison en DIRN du document national, définissant le fonctionnement de Météo-France dans la situation de reconfinement, document qui a été présenté en CHSCT-EP le 2 novembre.

Présentation générale par DIRN/D

DIRN/D reprend les principes généraux du fonctionnement actés dans le document national, que nous ne redétaillerons pas ici.

Les chiffres « Covid » à Météo-France au 26/10 : 38 cas de Covid avérés connus dont 26 guéris, et 100 cas contacts recensés. Pour la DIRN, on relève 2 cas de contamination avérés (résultant a priori de contamination externe) et aucun cas contact recensé n’a été contaminé à ce jour.

En ce qui concerne la DIRN, les mesures définies dans le PRA de septembre sont maintenues.

Suite à cette présentation, Solidaires-Météo est intervenu pour regretter que Météo-France n’active pas le PCA dans la situation de crise actuelle et veuille maintenir un service « nominal » ce qui exige inévitablement une présence sur site des agents bien supérieure à celle du premier confinement et donc accroît les risques de contamination pour les agents.

S’en est suivie une série de questions pour préciser ces nouvelles règles de fonctionnement.

Fonctionnement au CMIRN

Un représentant de la permanence de direction est présent chaque jour au CMIR. Un encadrant de la prévision est présent 2 jours par semaine.

La direction exerce toujours une surveillance sur le nombre d’agents présents chaque jour au CMIR, afin que le seuil de 28 présents ne soit pas dépassé.

Pour l’utilisation de la cuisine, le seuil maximal de 3 personnes est maintenu, ainsi que la consigne de non utilisation du point d’eau.

Concernant l’occupation des bureaux, DIRN/D rappelle que tout a déjà été mis en place pour que les agents puissent travailler en bureau individuel, même dans le service de prévision. Dans la grande salle prévision seuls les CPR sont présents.

La fréquence des réunions (en visio) du service de prévision est augmentée à une toutes les 2 semaines.

Concernant le ménage des locaux, DIRN/D ne sait pas si le ménage a été renforcé suite au reconfinement. Il n’a pas échangé avec Support/D à ce sujet…

Télétravail 

A notre question sur les capacités de télétravail en DIRN, DIRN/D répond que toutes les demandes de télétravail ont été satisfaites par réutilisation de matériel informatique existant principalement et qu’un seul PC supplémentaire commandé est encore à distribuer. Pour les 2 agentes du CSP Dépenses, des calculettes sont en cours d’attribution pour leur permettre de télétravailler.

Nous posons également la question des agents dont les tâches sont télétravaillables mais qui pour des raisons liées à des conditions de travail dégradées à domicile souhaitent venir sur site. DIRN/D n’est pas arc-bouté sur une règle et gérera au cas par cas. Le Dr Sangaré signale que le télétravail peut être effectivement problématique et source de décompensation, mais n’a pas connaissance d’agent MF en situation de difficulté.

Critères de vulnérabilité 

DIRN/D nous confirme que suite au référé en Conseil d’Etat il y a bien retour aux 11 critères de vulnérabilité stipulés dans le décret de mai 2020. Le Dr Sangaré précise qu’un nouveau décret est en préparation. NDLR : sortie du décret pour le secteur privé et de la circulaire correspondante pour la fonction publique le 10 novembre.

Pôles Obs

Nous évoquons les conditions de travail des TSI, en particulier dans les locaux partagés comme les ateliers. DIRN/D nous affirme que les moyens sont là au CMIR : espace suffisant dans l’atelier, possibilité de travailler en bureau individuel, vestiaires séparés, plusieurs véhicules à disposition. Et renvoie la régulation à la DSO…

Agents en travail à distance

DIRN/D considère qu’il n’a pas de contrôles à exercer sur ces agents, hormis l’impact sur le nombre d’agents présents au CMIR, et renvoie la responsabilité de suivi aux services d’affectation. Il semble oublier que ces agents relèvent aussi du CHSCT Nord…

Continuité de service pour les missions relevant de l’OIV (Organisme d’Importance Vitale)

Nous demandons quelles sont les missions OIV sur lesquelles pourraient s’appliquer la règle, on ne peut plus critiquable, qui consiste à requérir éventuellement la présence sur site d’agents « cas contact à risque » en cas de difficulté d’armement du service. DIRN/D répond que cela concerne les CPR et les PC qui réalisent les productions VH et hydro. Pour la prévision conseil, la priorisation des productions a été définie. Mais la difficulté serait de passer de 3 postes de production pour la DIRN à 2 postes de production, avec la problématique de reconfiguration des tableaux de bord. Nous apprenons qu’un développement de solution de production sur Médianet réalisable en télétravail est en cours. « Mais le système n’a pas atteint la maturité ». DIRN/D semble ne pas envisager une aggravation telle de la crise sanitaire qu’on serait obligé de recourir à ce fonctionnement.

L’AP lui demande si on ne devrait pas quand même travailler sur un protocole de circulation pour les agents « cas contact à risque » dans l’éventualité où ils seraient appelés à venir travailler en présentiel au CMIR. DIRN/D va y « réfléchir ». Mais il est « confiant sur notre capacité d’adaptation et notre agilité ».

Ca, c’est de la prévention des risques en santé au travail !

Intervention du médecin de prévention

Le Dr Sangaré rappelle l’importance de respecter les gestes barrière et fait la liste des mesures toujours en vigueur : le nettoyage renforcé des locaux, l’aération des locaux, le nettoyage du poste de travail, la mise en place de sens de circulation, etc. DIRN/D précise qu’il va refaire une communication et qu’il est preneur d’éléments de communication mis à jour.

Le Dr rappelle également la possibilité de téléconsultation.

En réponse à DIRN/D au sujet de la vaccination anti-grippale, la médecin rappelle la consigne DGAC de vacciner prioritairement ses agents (c’est la DGAC qui commande et paye les vaccins) et précise qu’elle va revenir vers MF rapidement dès qu’un planning pourra être fixé. Les vaccinations pourront se faire en présentiel à Lesquin lors des visites, ainsi que sur rendez-vous au CMIR.


Pour télécharger cet article au format pdf : Enregistrer au format PDF - Partager : FB TW