Accueil > Sections locales > Sud-Est > CTSS DIRSE

Compte rendu Solidaires Météo du CTSS sud-est du 08/02/19

vendredi 15 février 2019

Etaient présents :

Frédéric Atger (DIRSE/D), Diane Vioux ( ADM/D), René Jourdan (DIRSE/DA),
Sophie Alary (Solidaires Météo, titulaire), Philippe Albert (Solidaires Météo, titulaire), Jérôme Sambussy (Solidaires Météo, suppléant).
Jean-Luc Camilleri (FO, titulaire), Vincent Daval (CFDT, titulaire), Thierry Dumont (CGT, titulaire), Jean-Marc Clot (CGT, suppléant),

Ordre du jour sur les réorganisations en cours et les effectifs 2019.

Commentaire :
Ce CTSS sud-est confirme et accentue la tendance actuelle du CTSS à devenir une simple instance d’information et non plus de concertation : Le bâtiment Météo-France est en plein démantèlement et la concertation proposée équivaut au choix de la couleur du papier peint ou de l’épaisseur de la moquette (très rase…). Au moment même ou la société française s’interroge sur l’effectivité de ses procédures démocratiques (mouvement des gilets jaunes), ce simulacre de concertation devient … déconcertant !

- Point1 : le règlement intérieur du CTSS.

Accord des OS pour un fonctionnement du CTSS avec un secrétariat tournant, et non pas un secrétariat annuel. (Modification du règlement intérieur)

FO insiste sur la nécessité de disposer des documents préparatoires suffisamment à l’avance, et d’avoir au moins deux possibilités de dates de convocation pour être sur d’être disponible.
Discussion sur le fonctionnement des instances (CTSS et CHSCT) avec une partie des effectifs qui seront rattachés à Toulouse (MIR, Aéro…) et qui sortiront administrativement de la région.

DIRSE/D : C’est un sujet d’ordre national.
Principe : Le CTSS sud-est doit gérer l’organisation des services rattachés à la DIRSE uniquement. Pour le CHSCT, tous les agents situés géographiquement dans la région seront concernés, les problèmes devant être analysés en liaison avec le responsable du service situé ou non dans la DIR. Mais ces modes de fonctionnement ne seront pas spécifiques à la région sud-est et devraient être traités au niveau national en CTEP.

Les OS font remarquer que ce cloisonnement (hors et dans la DIR) va poser des problèmes pendant la phase de transition d’ici 2022.

Remarque de Solidaires météo sur la future fusion CTSS et CHSCT.

L’ensemble des OS demandent un moratoire pour que les représentants actuels en CTSS puissent continuer à exercer leur mandat même si, avant la fin de leur mandat, leur poste est rattaché à un service hors DIR. La DIRSE transmettra la demande.

Point 2 : La réorganisation

Demande de rajout d’un point à l’ordre du jour par Solidaires météo : précision sur les règles et le cahier de route de la DIRSE dans la réorganisation en cours. Autrement dit, comment expliquer le sentiment de traitement différencié suivant les stations et/ou les services dans le pilotage de la réorganisation ?

a/ Cas du rattachement des chargés d’étude de EC, de l’AERO, de l’OBS, de MPF, ADM (déjà fait au 1/1/2019).

(peu de pré-requis). Pour les chargés d’études et les agents MPF, on considère qu’ils ne changent pas de métier, leur cas sera examiné à le CAP de printemps 2019 avec fléchage : ils gardent leurs points, et bénéficient du droit à l’échec.

AERO : sera rattachée en mai 2020, mais les postes devraient être sur la CAP préfigurée d’ automne,2019. Les postes aéros seront fléchés mais proposés en même temps que les autres , contrairement à EC et MPF, et ouverts a tous.
Après mai 2020 la gestion de la pérennité des postes sera du ressort de DSM/AERO.

b/ Pour les autres services et stations : Solidaires Météo demande comment seront sélectionnés par exemple les agents qui postulent sur le poste de Météo Conseil (MC) ?

DIRSE/D : on supprime des métiers (PAR, prévi conseil,EC/Clim), et on en crée un autre (météo conseil). Ce nouveau métier répondra des besoins :

Appui du CPR (astreinte), prévision conseil (appui du client à partir d’une production automatisée.), climatologie. Le principe du fléchage n’est pas de mise. Les agents (PAR, PC, clim) devront postuler pour la CAP d’automne 2019 où seront proposés ces postes : nouveau métier, changement d’horaires.

3 possibilités : Météo Conseil, postes à Toulouse ou Saint Mandé en travail à distance ou chargés de mission (action de formations, de tutorat) .

Question : sachant que la cible 2022 des MC est de 17 postes, alors qu’il y aura un réservoir potentiel d’une trentaine d’agents dans la région sud-est, comment sera opérée la sélection ?

DIRSE/D : les agents proches de la retraite pourront se voir proposer le poste de « chargé de mission » ou « facilitateur » dans la formation et/ou le tutorat pour faire profiter les autres agents de leur expérience.

Contrainte décidée par la DG : 4 poste de MC seront situés à Ajaccio.(besoin nivo)

La direction présentera une liste de candidats classée à la CAP, avec des critères de sélection pas arrêtés à ce jour, mais qui devrait comprendre la compétence, les aptitudes, et un critère de proximité sur le site d’Aix.

FO signale que les avis divergent entre les différentes directions régionales sur la marche à suivre.

Solidaires Météo se demande à quoi vont ressembler les futures CAP où l’application du règlement de mutation ne semble qu’un lointain souvenir, et où l’arbitraire pourrait régner. L’opacité de la méthode risque de renforcer l’anxiété du personnel et le sentiment d’injustice. Solidaires météo pose la question du droit à la formation pour tous les agents qui changent de métier, et la crainte de restriction pour les agents considérés comme étant proche de la retraite.

DIRSE/D assure qu’il n’y aura pas de discrimination pour l’accès à la formation, que des solutions seront trouvées pour tous les agents à la CAP d’automne 2019, soit sur des postes préfigurés ou des postes libérables, avec un accompagnement jusqu’à ce qu’une solution soit trouvée.

Solidaires météo pose la question de la pérennité des postes à distance.

DIRSE/D répond que ces postes ne seront pas pérennes mais illimités : c’est le protocole de travail à distance qui est illimité.

Mais si l’agent veut changer de métier et rester à distance ?… pas de réponse de DIRSE/D.

Solidaires demande s’il serait possible d’avoir un bilan régional des entretiens Ariane

2 postes de MC ont été promis aux agents venant de Marignane, en plus des 4 postes destinés à Ajaccio.

Sur la nivologie (notamment Briançon et Perpignan). Les nivologues doivent être rattachés a Grenoble et Tarbes, mais quid du nombre de places disponibles ? 15 a Grenoble pour tout le massif alpin, 6 a Tarbes pour le moment, peut-être 8 (Perpignan, Blagnac, et Tarbes avec des collègues PAR et de PC à recaser)

— Point 3 :

- Répartition des taches entre MIR2A et MIR2B :
Décision de la DIRSE de rattachement d’un agent de la MIR2A à la MIR2B. Suivi en CHSCT.

- Fonctionnement du service TTI :
Pour 2019 la fonction support est assurée par 4 agents, puis par 3 agents au départ à la retraite d’un agent.

Les conséquences sont la fin du fonctionnement le week-end et les jours fériés avec transfert des activités à la DIRIC. Les agents assurant le support ne seront pas fléchés (comme MC).

Solidaires Météo proteste contre la restriction de personnel dans ce service, entrainant une dégradation du service rendu : le travail à distance de la DIRIC n’est pas équivalent à celui de proximité du service actuel à Aix. Les autres OS s’y associent.

- Mont Aigoual :

Actuellement (début 2019) un fonctionnement encore fragilisé : un agent en longue maladie, Actuellement l’effectif est de 1 ouvrier d’état et 2 TSE.

Depuis fin 2017 le centre est ouvert 4 jours/semaine avec une fermeture entre Noël et jour de l’an. Un travail d’inventaire climatologique reste à terminer.

Un renfort est prévu au printemps 2019 (un ouvrier d’état d’Aix) pour aider au déménagement de l’ancienne exposition avant le début des grands travaux.

Pour la saison mai/octobre 2019, un VMR et un agent de la DIRCE renforceront l’équipe.

En cas de départ d’un des agents, une solution reste à trouver pour maintenir le fonctionnement.

Le PDG lors de sa récente visite dans le Gard a réaffirmé devant les élus le principe de la réorganisation du site de l’Aigoual : à terme (horizon 2021), le personnel Météo-France n’assurera sa présence que pour la saison estivale, la communauté de communes prenant en charge la gestion du site.

Solidaires Météo demande comment la direction envisage l’avenir du personnel restant à l’Aigoual.

DIRSE/D répond qu’ils bénéficieront d’un accompagnement individualisé.

Solidaires Météo pose la question de l’avenir du parc instrumental dans le futur quand il n’y aura plus de personnel Météo-France l’hiver.

DIRSE/D : l’ouvrier d’état actuellement présent à l’Aigoual pourra assurer en liaison avec le pôle MIR de Nîmes l’entretien des stations auto des environs et du site. Mais pour le site instrumental sous contrat, Météo-France est prêt à abandonner ces contrats. La communauté de communes pourrait prendre le relai avec leur personnel.

À terme, la future organisation à l’Aigoual pourrait être basée sur des missions de 6 mois en été, les agents occupant des fonctions autres l’hiver, comme météo-conseil à distance par exemple.

Solidaires météo souligne la tristesse de l’abandon du site de l’Aigoual tel que nous l’avons connu, occupé toute l’année par un personnel impliqué, un site d’exception qui a marqué l’histoire de la météo.

POINT 4 : les effectifs 2019

Le seul TROED qui existe encore à Météo-France est celui de 2022.

La présentation des tableaux d’effectifs de la DIRSE début 2019 puis fin 2019 : avec le rattachement d’une partie du personnel aux services toulousains, les effectifs de la DIRSE commencent à fondre comme neige au soleil.

Solidaires météo remarque qu’il est regrettable de ne pas avoir eu les documents à l’avance : il est difficile de faire des commentaires en direct sur des documents que l’on découvre en séance. La DIRSE invoque un manque de temps pour les préparer, et propose de présenter chaque année un tableau équivalent pour l’année en cours.

Solidaires météo demande d’ajouter à ces tableaux, le tableau cible 2022 comme référence.

Quelques dates :
1/1/2020 : le pôle OBS rattaché à la DSO,
4/5/2020 : le pôle aéro rattaché à DSM/Aéro
Pour Briançon, à l’horizon 2021 les agents nivologues pourront être rattachés à Grenoble, et donc à la DIRCE.


Pour télécharger cet article au format pdf : Enregistrer au format PDF - Partager : FB TW