Accueil > Sections locales > Sud-Est > CHSCT sud-est

Compte rendu Solidaires météo de la présentation des missions de l’ISST, M. Klein en préalable au CHSCT-SE 17 février 2015

lundi 9 mars 2015

Présents pour Solidaires-météo : Jean Bonhomme (Montpellier) , Régine Merle (Aix en Provence) , Jean-Luc Bouchet (Aix en Provence)

Présentation des missions de l’ISST (inspecteur sécurité santé au travail), M. Klein en préalable au CHSCT-SE

A commencé à visiter tous les locaux du site d’Aix (2 jours prévus), ce qui ne veut pas dire tout le personnel, surtout en exploitation.
Calendrier prévu pour les centres : Nice le 26 mars, Ajaccio le 22 avril, Perpignan → Aigoual → Montpellier les 4-5-6 mai.
A priori pas Briançon, ce que Solidaires-Météo regrette.

La visite prévoit en outre un contact avec le médico-social et les OS.

Le rapport sera fourni au Pdg et au directeur région, puis diffusé aux membres du CHSCT-SS

M. Klein indique qu’il travaille à 20 % pour Météo-France.
Denis Murat (assistant prévention national) souligne que c’est plus élevé que dans les Etablissements dont il a connaissance.
L’indépendance de l’ISST est forcément relative, mais se trouve dans une position « à l’abri », ce qui l’autorise à une certaine liberté (dépend directement du Pdg).
Ceci-dit, l’ISST ne peut exercer de contrainte, ni amende etc... La contrainte morale existe en revanche, du fait qu’il est au cœur de la santé au travail par ses écrits.
C’est allé jusqu’à une reconstruction d’un centre (Outre-Mer).
Les Dirs inspectés ont souvent établit un « plan d’action » par la suite ; néanmoins avec les budgets contraints cela devient difficile.

Organisation des visites à la discrétion de l’ISST, sauf si cas particulier (Nord-est, Bordeaux, DSO) de manière formelle, ou bien de manière informelle par le conseiller, une ou des OS.
Solidaires-météo prend l’exemple de l’âge moyen du personnel du sud-est, et les difficultés liées au travail de nuit, par ex à Nice ; le problème s’est renforcé avec les restructurations.
Pour M. Klein, le remontées sont très contradictoires ; dans deux centres il a fallu arrêter le travail de nuit, malgré une certaine opposition ….du personnel, qui pourtant s’en plaignait !
Solidaires-Météo confirme l’ambivalence du personnel sur le sujet, souvent attaché à ce type de travail mais convaincu des risques qui y sont liés.


Pour télécharger cet article au format pdf : Enregistrer au format PDF - Partager : FB TW