Accueil > Sections locales > Sud-Ouest > CTSS DIRSO

Réunion du 07 octobre 2015 entre les représentants du personnel et DIRSO/D

lundi 12 octobre 2015

Réunion du 07 octobre 2015 entre les représentants du personnel et DIRSO/D

Etaient présents,

Côté administration : Gwenaelle Hello (DIRSO/D) et Nathalie Bleuse (ADE et nouvellement responsable du CDM64 et par délégation du CRA Biarritz)

Pour Solidaires-Météo : Claude Pomarès et Maximilien Suarez

Pour SNM-CGT : Pierre Estecondo

Pour SNITM-FO : Jean Laubary

Cette réunion avait pour but premier de nous présenter l’avancée des réflexions de la direction SO concernant la préparation de la fermeture de Pau, en amont du CTSS du 17 novembre. Cette démarche de la direction, positive de notre point de vue, est assez inédite.

Auparavant, un point d’étape concernant la fermeture du CDM32 et l’accompagnement de ses agents vers leurs nouvelles fonctions dans le cadre du télétravail dérogatoire a été fait.

- Fin d’activité du CDM32 en tant que tel au 01/12/15
- Nouvelle convention pour les locaux actuels et transformation en télécentre.
- Les formations sont en cours pour l’agent d’Auch orienté sur DIRSO/EC, pour ceux orientés CM Blagnac concernant le 82, et les agents de Blagnac sont formés sur le 32.
- Un agent est encore sans solution, la direction tenant visiblement à le contraindre à un choix CM Agen.
- Coté production, les assistances seront réparties entre GCRI (Marciac) et CM Blagnac.
- Le RCE et le réseau du 32 seront gérés à partir d’Auch.
- Le problème du VS est sensible, et DIRSO/D dit étudier les possibilités de remplacement ou les alternatives comme la location.

Pau et Biarritz

En élément de contexte, rappelons que nous sollicitons la direction SO depuis l’été 2014 avec comme base de dialogue le compte-rendu d’une AG du personnel 64/40/Biarritz proposant l’extension de la part prévi conseil du centre de Biarritz à la fermeture de Pau pouvant potentiellement couvrir 40/64 et l’aéro actuel sous couvert du personnel nécessaire et, indispensable, l’ouverture d’un poste IT pour assurer les missions institutionnelles du département.

La DDM sera en retraite au 1er février 2016 et ne sera plus là souvent, d’où :

- la nomination en urgence d’ADE comme responsable des agents du CDM64 jusqu’à la fermeture. Le chef du CRA Biarritz étant déjà parti en retraite, ADE a aussi de fait la responsabilité de Biarritz pendant une période de transition.
- Courant novembre, DIRSO/D projette la nomination d’un des adjoints de DIRSO/PREVI comme Chef du CRA Biarritz par intérim, sur la base d’un temps partiel sur-place, 2 jours par semaine.
- DIRSO/D a rendez-vous à a préfecture 64 début novembre pour un état des lieux concernant la gestion du SPB, de fait dès maintenant assuré depuis le CMIRSO... (ce sur quoi nous avons opposé que 2 IT se trouvent à moins de 50 kms de la préfecture de Pau…)
- idem concernant les productions climatologiques institutionnelles (CATNAT, …) qui retombent sur DIRSO/EC.
- Les collègues de Pau conservent la production clim commerciale, ADE arbitrera éventuellement en cas de difficulté.

Le calendrier prévoit une fermeture du CDM64 vers octobre 2016.

Un agent est d’ores et déjà muté sur un poste à Toulouse en télétravail.

4 agents sont à accompagner (dont 1 proche retraite, mais dont le départ n’est pas programmé)

Sous réserve de tout changement, 2 se projetteraient sur Biarritz, 1 sur Tarbes.

A la fermeture, DIRSO/D projette un partage de la prévision conseil entre Biarritz (plaine) et Tarbes (montagne).

Solidaires-Météo regrette le manque d’anticipation de la direction quant à la mise en place des mesures transitoires, et nous dénonçons :

- l’éclatement programmé d’une production 64 entre 3 sites alors que les personnels les plus à même à remplir les fonctions ont proposé de garder la production sur leur territoire.
- la surcharge de travail induite dans les services par cet éclatement par rapport aux effectifs disponibles.

Solidaires-Météo revendique :

- d’une part, que la nomination de l’IT responsable du CRA Biarritz ne se fasse pas à la discrétion d’une nomination mais bien selon les règles de l’art, donc via fiche de poste, ouverture de poste et passage en CAP,
- et un projet qui emporte l’adhésion des personnels concernés,
- d’autre part nous militons pour un meilleur équilibre des tâches et fonctions entre les implantations sur l’ensemble de la région, car un CMIR qui aspire toutes les responsabilités, est peut-être bien la base du problème d’une réorganisation 2012 qui ne fonctionne pas de façon nominale, avec notamment des postes de travail surchargés avec peu d’espoir de soulagement, d’autres postes en recherche d’activité.


Pour télécharger cet article au format pdf : Enregistrer au format PDF - Partager : FB TW